Le Roadshow de la BMCE Bank fait escale à Casablanca    Il était une fois Benkirane    Professeur hachak    Lalla Meryem et Hollande inaugurent le pavillon Maroc    Rencontre entre S.M le Roi et le Souverain jordanien : Un dîner officiel offert en l'honneur de S.M le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein    Les eaux usées pourraient constituer un nouvel or noir    Baisse du résultat net de la Compagnie minière de Touissit    Accroissement de la production industrielle manufacturière    Le Groupe Banque Centrale Populaire réaffirme ses ambitions    McGuinness, de l'IRA au pouvoir Le lent cheminement vers la paix    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    La coalition promet d'éradiquer la "menace planétaire" de l'EI et son chef    Pour sa 10ème édition sud-américaine, le Dakar 2018 revient au Pérou    Le CIO lance des pistes pour éviter le désistement des villes candidates à l'organisation des JO    Aleksander Ceferin : L'UEFA envisage de réformer le système des transferts    Triathlon international de Rabat: 22 pays présents le 15 avril prochain    Des conseils en ligne pour réduire la tension artérielle    Plus de 1.100 projets INDH entre 2005 et 2015 à Khémisset    Divers    Développement durable: Assa-Zag se dote d'une charte pour la protection de l'environnement    Le nouvel élan de l'UPA : Un plan d'action commun à toutes les causes arabes    Droit à la vérité et vérité escamotée : Le black-out sur les affaires Ben Barka, El Manouzi... a la vie dure    Pourquoi est-il important de sauver Merzouga ?    Hay Mohammadi à l'heure de son festival de théâtre    Paco Sery, un demi-siècle de batterie    La fondation Esprit de Fès lance son prix littéraire    Gouvernement : Le PJD a écouté El Othmani... La suite dans «quelques jours»    Vivo Energy et Tibu Maroc lancent un centre de basketball    Prisons surpeuplées, détention préventive excessive    Rajeunissement du Melhoun    Belgique : arrestation d'un conducteur qui a tenté de foncer sur la foule    Golf : 144 joueurs et 126 joueuses en compétition à Rabat    Le Trophée des Champions 2017 de football le 29 juillet à Tanger    Résultats annuels: Atlanta Assurances termine 2016 sur une bonne note    Ouadih Dada : «Sans prétention, je m'adresse à tout le monde»    Lutte antiterroriste : l'approche multidimensionnelle du Maroc mise en avant à Washington    Dakar : Nouvel incident entre le Maroc et le Polisario    Forêts méditerranéennes : 85 millions d'ha à protéger    Attentat de Londres: l'auteur de l'attaque était connu du MI5    A l'issue du conseil de Bank Al-Maghrib: Jouahri assez exigeant sur la mobilité bancaire    « Le Maroc que j'ai vécu », de Abdelouahed Radi    Immigration illégale : l'Espagne arrête 16 passeurs marocains    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    Enseignement supérieur : L'UIR décline sa stratégie africaine    Rencontre au Cabinet Royal à Rabat entre SM le Roi et le Souverain hachémite de Jordanie    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    Mazars dévoile une étude sur l'innovation et l'intrapreneuriat en Afrique    Attaque de Londres : un mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Salma dénonce le rapport Kennedy | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 13 - 09 - 2012

En réaction au rapport préliminaire de la Fondation Robert Kennedy, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation l'appelant à « présenter des excuses ».
l y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation Robert Kennedy dans laquelle il dénonce l'impartialité du rapport publié par la Fondation suite à une visite effectuée en août. Selon la MAP qui affirme détenir une copie de cette lettre, Mustapha Salma a lancé un appel urgent à l'ensemble des organisations internationales, particulièrement le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), en vue d'assurer la protection des réfugiés sahraouis sur le territoire algérien, contre l'arbitraire et les abus de la direction du Polisario. Mustapha Salma appelle également la Fondation Kennedy à « présenter des excuses pour ce gros mensonge dont elle porte l'entière responsabilité ». Dans la lettre qu'il adresse aux responsables de la Fondation, il écrit : « Le front du Polisario, réconforté par le rapport préliminaire de la Fondation Kennedy, a aussitôt entrepris l'enlèvement et la détention, deux jours durant, de l'artiste sahraoui Ennajem Ould Allal, qui a été torturé et a reçu des menaces de liquidation pure et simple s'il ne quitte pas les camps de Tindouf. » Il ajoute que le rapport préliminaire « qui s'est longuement attardé sur les présumées violations des droits de l'Homme au Maroc depuis les années 1960, a passé sous silence les exactions commises par le Polisario dans les camps de Tindouf, se contentant de souligner les difficultés liées au facteur géographique et au manque d'aides humanitaires, auxquelles font face les réfugiés ». Pour rappel, Mustapha Salma est un ancien responsable de la police du Polisario qui se dit favorable au projet d'autonomie du Sahara proposé par le Maroc. Une position qui lui a valu d'être empêché par le Polisario de retrouver sa famille dans les camps de Tindouf. Il y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Le gouvernement dénonce à son tour le rapport
Le rapport de la Fondation Robert Kennedy avait conclu que le Maroc ne respectait pas les droits humains dans les provinces du Sahara. « L'omniprésence des forces de sécurité, les violations du droit à la vie, à la liberté, à l'intégrité physique, à la liberté d'expression, de réunion et d'association crée un climat de terreur et d'intimidation en violation de la loi et du respect des droits humains », peut-on lire dans le rapport. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi avait dénoncé l'impartialité du rapport. Il avait déclaré : « Nous nous étonnons de la rapidité avec laquelle a été élaboré ce document qui s'aligne sur les thèses de l'autre partie. » Lors de sa visite le mois dernier, la délégation aurait par ailleurs refusé de rencontrer les opposants du Polisario. Parmi eux, l'artiste Najem Ould Allal qui déclare avoir contacté Kerry Kennedy afin d'organiser une rencontre mais que celle-ci s'est rétractée par la suite.
* Tweet
* *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.