Le cas AMDH    La visite de Mohammed VI en Chine reportée pour raison de santé    Il fait l'actu : Aziz Cherkaoui    Santé : Holmarcom veut investir dans le secteur de la santé    Infrastructure portuaire : Tanger-Med se réorganise pour doper les exportations    Naissance de la troisième Bourse mondiale en Chine    Le Wali de Bank Al-Maghrib reçu par le Premier ministre qatari    Souss Massa Draâ    Stratégie    Présidentielle en Tunisie: Caïd Essebsi en tête devant Marzouki au 1er tour    Activités du parti    Ramid pêche en eaux troubles    Accès à la justice et droits de l'Homme    Saida Fikri retrouve son public    L'écrivain espagnol Juan Goytisolo, Prix Cervantès 2014    Mamoun Lahbabi ou la beauté d'une écriture dans le brouillard    Qui rejoindra le Real Madrid et le Borussia Dortmund, ce soir ?    L'Union de l'action féministe lance «anissaya.net»    Des pluies torrentielles attendues sur le Maroc    La Fondation Ytto organise une journée de l'égalité    Les grosses écuries dictent leur loi    Divers sportifs    Divers    De nouveaux incidents à Ferguson aux USA    Activité industrielle en dents de scie durant le mois d'octobre    Divers Economie    Le Code de la famille 10 ans après    Barcelone: l'association "ITRAN", un modèle réussi de la diplomatie parallèle    Méditel: Mobilisation en faveur des enfants démunis    Le Raja dans la tourmente au terme d'une journée nulle... !    Une plate-forme scientifique à vocation économique et culturelle    Neuer et Courtois nommés pour le Onze mondial Fifa-FifPro    Benkirane lorgne un fief électoral de l'Istiqlal    Un grand chantier de la vie    Casablanca : Arrestation à d'un faussaire qui écoulait ses billets à Derb Sultan    «Adios Carmen » remporte le Grand prix Issni nourgh 2014    Prix Cervantès 2014 : Consécration de Juan Goytisolo, un écrivain résidant à Marrakech    Une demeure de mémoire    10ème anniversaire du guide «Le Navigateur» d'El Jadida    Le général Aroub reçoit le chef d'Etat-Major général de la Marine française    Semi-marathon international : Victoire du Qatari Nicholas Kemboi et de la Marocaine Laila Fulla    Doha : 
Réunion sur le partenariat stratégique entre les pays du CCG, le Maroc et la Jordanie    Intempéries, l'Espagne solidaire    La stratégie de la filière équine se précise    MedZ met un pied en Guinée    Le PSG en stage à Marrakech pour un match de gala contre l'Inter de Milan    Les financements étrangers affluent et la production énergétique du Maroc s'emballe    Avec le réchauffement climatique, 50% de coups de foudre en plus aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Salma dénonce le rapport Kennedy | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 13 - 09 - 2012

En réaction au rapport préliminaire de la Fondation Robert Kennedy, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation l'appelant à « présenter des excuses ».
l y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation Robert Kennedy dans laquelle il dénonce l'impartialité du rapport publié par la Fondation suite à une visite effectuée en août. Selon la MAP qui affirme détenir une copie de cette lettre, Mustapha Salma a lancé un appel urgent à l'ensemble des organisations internationales, particulièrement le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), en vue d'assurer la protection des réfugiés sahraouis sur le territoire algérien, contre l'arbitraire et les abus de la direction du Polisario. Mustapha Salma appelle également la Fondation Kennedy à « présenter des excuses pour ce gros mensonge dont elle porte l'entière responsabilité ». Dans la lettre qu'il adresse aux responsables de la Fondation, il écrit : « Le front du Polisario, réconforté par le rapport préliminaire de la Fondation Kennedy, a aussitôt entrepris l'enlèvement et la détention, deux jours durant, de l'artiste sahraoui Ennajem Ould Allal, qui a été torturé et a reçu des menaces de liquidation pure et simple s'il ne quitte pas les camps de Tindouf. » Il ajoute que le rapport préliminaire « qui s'est longuement attardé sur les présumées violations des droits de l'Homme au Maroc depuis les années 1960, a passé sous silence les exactions commises par le Polisario dans les camps de Tindouf, se contentant de souligner les difficultés liées au facteur géographique et au manque d'aides humanitaires, auxquelles font face les réfugiés ». Pour rappel, Mustapha Salma est un ancien responsable de la police du Polisario qui se dit favorable au projet d'autonomie du Sahara proposé par le Maroc. Une position qui lui a valu d'être empêché par le Polisario de retrouver sa famille dans les camps de Tindouf. Il y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Le gouvernement dénonce à son tour le rapport
Le rapport de la Fondation Robert Kennedy avait conclu que le Maroc ne respectait pas les droits humains dans les provinces du Sahara. « L'omniprésence des forces de sécurité, les violations du droit à la vie, à la liberté, à l'intégrité physique, à la liberté d'expression, de réunion et d'association crée un climat de terreur et d'intimidation en violation de la loi et du respect des droits humains », peut-on lire dans le rapport. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi avait dénoncé l'impartialité du rapport. Il avait déclaré : « Nous nous étonnons de la rapidité avec laquelle a été élaboré ce document qui s'aligne sur les thèses de l'autre partie. » Lors de sa visite le mois dernier, la délégation aurait par ailleurs refusé de rencontrer les opposants du Polisario. Parmi eux, l'artiste Najem Ould Allal qui déclare avoir contacté Kerry Kennedy afin d'organiser une rencontre mais que celle-ci s'est rétractée par la suite.
* Tweet
* *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.