Evaluation des politiques publiques, le Maroc à la traine    Le Marocain Hassan Ahouchar remporte le marathon de Copenhague    Divers    Moi, Ramid, je décide Les magistrats dénoncent le diktat du ministre    La fiscalité locale évaluée par la Cour des comptes    Le Maroc premier bénéficiaire des financements de l'AFD dans le monde    L'inventeur Majid El-Bouazzaoui récompensé    Conférence à Barcelone sur la participation des femmes à la vie économique    Raids aériens et combats terrestres au Yémen    Des rebelles touaregs disent avoir capturé 19 militaires maliens    Les dirigeants du Polisario s'empiffrent à Bruxelles alors que la famine plane sur les camps de Tindouf    L'insubmersible Blatter vogue vers un cinquième mandat    Les immigrés clandestins de la capitale spirituelle « Ah ! Si nous pouvions partir ? » Oui mais où ?    Œuvrer d'arrache-pied pour améliorer le niveau technique du volley-ball arabe    Formation à distance pour plus de 80 diplômes    Les nouvelles formes de violence à l'égard des femmes et des filles    Développement de la migration illégale des mineurs non accompagnés    Diam's se dévoile dans «Mélanie, Française et musulmane»    Mawazine, bientôt prêt pour l'apothéose    Saber Rebai enflamme la scène du Festival de Fès des musiques sacrées    Presse électronique : Le Maroc joue la locomotive dans la région    Sénégal : L'ONEE remporte un projet de raccordement électrique    Ifrane parmi les villes les plus propres au monde    Le WAC en champion, l'OCK à l'honneur...    Quand les hackers font des ‘blagues' douteuses et blessantes    Les voix de la jeunesse, les questions du documentaire    Aziz Belal le précurseur    Le CERAB commémore le 33e anniversaire de la disparition d'Aziz Belal    Aziz Blal, un communiste critique marocain    Un problème sanitaire majeur    Le ministère de la Santé lance l'opération "Karama"    MasterCard : Faissal Khdiri expose les solutions technologiques    MAT : Mourtada Fall prolonge son contrat jusqu'en 2016    Ciné-Script: Le cinéma des autodidactes    Ciné - scope : Actuellement en salles : "Mad Max : Fury road"de George Miller    Cinéma - mémoire/ Décès du comédien égyptien Hassan Mustapha    TAGZIRT, province de BENI MELLAL.    Conseil supérieur de la Magistrature: huit magistrats sanctionnés    Musiques sacrées    Un Marocain condamné pour terrorisme refoulé de Grande Bretagne: Les autorités marocaines expriment leur mécontentement    Coût de la vie : Les viandes, les poissons et les fruits plus chers    World Judo Masters Mohammed VI : Rabat, capitale mondiale du judo    Béni-Mellal: Démantèlement d'un réseau de trafic de cocaïne    Agenda chargé pour Benkirane en Jordanie    Baccalauréat: l'examen national unifié du 9 au 11 juin    Arabie saoudite : Explosion dans une mosquée chiite    ONU : Yémen-Ban: Des négociations le 28 mai à Genève    Syrie: Palmyre sous la coupe des daéchiens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Salma dénonce le rapport Kennedy | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 13 - 09 - 2012

En réaction au rapport préliminaire de la Fondation Robert Kennedy, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation l'appelant à « présenter des excuses ».
l y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a adressé une lettre à la Fondation Robert Kennedy dans laquelle il dénonce l'impartialité du rapport publié par la Fondation suite à une visite effectuée en août. Selon la MAP qui affirme détenir une copie de cette lettre, Mustapha Salma a lancé un appel urgent à l'ensemble des organisations internationales, particulièrement le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), en vue d'assurer la protection des réfugiés sahraouis sur le territoire algérien, contre l'arbitraire et les abus de la direction du Polisario. Mustapha Salma appelle également la Fondation Kennedy à « présenter des excuses pour ce gros mensonge dont elle porte l'entière responsabilité ». Dans la lettre qu'il adresse aux responsables de la Fondation, il écrit : « Le front du Polisario, réconforté par le rapport préliminaire de la Fondation Kennedy, a aussitôt entrepris l'enlèvement et la détention, deux jours durant, de l'artiste sahraoui Ennajem Ould Allal, qui a été torturé et a reçu des menaces de liquidation pure et simple s'il ne quitte pas les camps de Tindouf. » Il ajoute que le rapport préliminaire « qui s'est longuement attardé sur les présumées violations des droits de l'Homme au Maroc depuis les années 1960, a passé sous silence les exactions commises par le Polisario dans les camps de Tindouf, se contentant de souligner les difficultés liées au facteur géographique et au manque d'aides humanitaires, auxquelles font face les réfugiés ». Pour rappel, Mustapha Salma est un ancien responsable de la police du Polisario qui se dit favorable au projet d'autonomie du Sahara proposé par le Maroc. Une position qui lui a valu d'être empêché par le Polisario de retrouver sa famille dans les camps de Tindouf. Il y a quelques jours, Le Soir échos avait reçu et publié une photo de Mustapha Salma hospitalisé. Il aurait essayé de rejoindre les camps de Tindouf afin de retrouver sa famille.
Le gouvernement dénonce à son tour le rapport
Le rapport de la Fondation Robert Kennedy avait conclu que le Maroc ne respectait pas les droits humains dans les provinces du Sahara. « L'omniprésence des forces de sécurité, les violations du droit à la vie, à la liberté, à l'intégrité physique, à la liberté d'expression, de réunion et d'association crée un climat de terreur et d'intimidation en violation de la loi et du respect des droits humains », peut-on lire dans le rapport. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi avait dénoncé l'impartialité du rapport. Il avait déclaré : « Nous nous étonnons de la rapidité avec laquelle a été élaboré ce document qui s'aligne sur les thèses de l'autre partie. » Lors de sa visite le mois dernier, la délégation aurait par ailleurs refusé de rencontrer les opposants du Polisario. Parmi eux, l'artiste Najem Ould Allal qui déclare avoir contacté Kerry Kennedy afin d'organiser une rencontre mais que celle-ci s'est rétractée par la suite.
* Tweet
* *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.