Immobilier : Nouvel investissement émirati    OCP : L'Africa fertilizer complex séduit    4e édition du forum économique arabo-japonais    Arabie saoudite: Comment se passer du pétrole?    Bac 2016 : Les épreuves du régional avant celles du national    Accidents de la circulation    Derniers préparatifs pour les musiques sacrées    Finale de la Coupe d'Algérie : Incroyable, mais vrai !    Tennis : Au RUC : L'hymne à la jeunesse    Complexe Sportif Moulay Abdallah : Un patrimoine à préserver    Document : Le texte intégral du projet d'autonomie au Sahara    Settat : Saisie d'une importante quantité de marchandise de contrebande    Diffusion sur Internet de vidéos datant d'avant 2012 relatives à la prison Aïn-Sbaâ : La Délégation de l'administration pénitentiaire "dénonce"    Organisé sous le thème : «L'émancipation des femmes par l'accès aux droits et l'autonomisation économique : le rôle des Diasporas ici et là-bas»: Le séminaire «Regard Croisé» se términe en apothéose à Imilchil    Le 5 mai 2016 à Rabat : Rencontre/débat sur l'Egalité entre les sexes et lutte contre la discrimination    8ème édition du FIDADOC d'Agadir : «Into Darkness» de Rachida El Garani ouvre le bal    Lancement officiel à Rabat de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption    Plus de 80 photos historiques marquantes    La croissance au point mort sur le marché mondial des smartphones    Une journée à l'avantage des clubs hôtes    Les équipes nationales reprennent le chemin des concentrations    Divers sportifs    Une trentaine de candidats aux tournois régionaux des chefs de cuisine    Ralentissement de la progression du crédit bancaire    Consultation nationale sur la mise en œuvre des OMD    Quand les souvenirs pour touristes sont fabriqués par des enfants haïtiens    L'AREF-Moulay Rachid lance une campagne de sensibilisation contre la fraude en milieu scolaire    Lancement de la semaine nationale de la santé scolaire    L'instauration des parcours professionnels dans le système éducatif , thème d'une rencontre à Rabat    L'ONU tente de renouer le fil du dialogue entre gouvernement et rebelles au Yémen    News    Des chants mystiques du monde à l'honneur à Rabat    Hommage à la revue marocaine "Souffles" à Genève en commémoration de son cinquantenaire    "Marocains, migrants et voyageurs", un nouvel ouvrage du CCME    El Khalfi : Le Maroc aspire à une presse libre, démocratique et indépendante    Le Maroc prend part à Dakar à une Conférence internationale sur la question d'Al Qods Al-Charif    Festival : Igrar anime Ouarzazate    Le roi d'Espagne dissout le Parlement et convoque de nouvelles élections    Sommet ACP-UE : Une résolution sur les APE adoptée    Premier League : Leicester sacré champion d'Angleterre    Futsal : El-Ghoulbzouri et Chrayah en D1 avec Montpellier MF    Management : Le CJD capitalise sur son Entrepreneurship Academy    OCP Policy Center : Cap sur l'espace «Afro-Atlantique»    le chiffre de la semaine    Le festival international de la mode Islamique à Paris    Le roman « Cintra » de l'écrivain marocain Hassan Aourid, un voyage créatif dans la mémoire collective    La Fondation Lalla Salma soutient la création d'une maison de vie à Dakar    Schizophrénie : Benkirane en trouble-fête dans un curieux costume de...syndicaliste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La question : A qui profite le lynchage de Mansouri ?
Publié dans Le temps le 09 - 02 - 2010

La plainte déposée au pénal contre Mustapha Mansouri, actuel président du RNI, par le groupe des réformistes menés par Salaheddine Mezouar, a suscité un grand émoi parmi des membres du parti. «Je ne suis pas d'accord avec la gestion de Mansouri, mais en arriver à la justice, c'est trop. Ce n'est ni dans les habitudes des Marocains ni dans celles du parti », confie un membre influent. Et d'ajouter : « Si on voulait aller en justice, on l'aurait déjà fait du temps d'Ahmed Osman. Le parti dispose de plusieurs organes comme le comité des sages pour résoudre nos conflits en interne». Les observateurs du feuilleton du RNI notent que l'action en justice elle-même est «vide de sens» puisqu'elle n'a finalement pour objet qu'un «audit financier». Démarche possible en dehors de l'utilisation d'une procédure judiciaire. Derrière le dépôt de la plainte, l'objectif stratégique est en fait de déstabiliser Mustapha Mansouri. «C'est du lynchage médiatique, ce n'est plus de la politique», commente un observateur qui poursuit : « Il s'agit tout de même du Président du Parlement !». Joint au téléphone par le Temps, Mustapha Mansouri s'est refusé de tout commentaire : «Je m'abstiens de toute déclaration en attendant le Conseil national du parti», nous a-t-il déclaré.
Deux clans,
deux objectifs
Le bras de fer entre Mansouri et les partisans de Mezouar alimente quotidiennement les colonnes de la presse avec déclarations fracassantes, coups bas et mots incendiaires. Les observateurs politiques tablent sur l'imminence d'une scission et la perspective que les réformateurs rejoignent au final le PAM de Fouad Ali El Himma. Le parti est déjà le grand perdant du dernier remaniement ministériel avec la perte de deux portefeuilles. Au cœur de la bataille qui oppose les partisans de Mansouri et ceux de Mezouar se trouve actuellement les voix des indécis dont le cœur balance entre les deux camps. Les ministres estampillés actuellement RNI ont rejoint le mouvement réformateur, reste à rallier la majorité des membres. Le prochain Conseil national est décisif puisqu'il devra statuer sur la tenue ou non d'un Congrès national extraordinaire et «trancher le cas de Mansouri» en lui trouvant un successeur en la personne de Mezouar. Selon les partisans de ce dernier, celui-ci aurait déjà le soutien des 2/3 du Conseil national. En attendant, Mansouri fourbit ses armes puisqu'il a convoqué une session du comité central qui devait se tenir le 16 janvier avec comme ordre du jour l'évaluation du discours du 6 novembre du roi Mohammed VI et l'examen des affaires internes du parti. Une session-test qui permettra aux deux clans de mesurer leur poids en prévision du prochain Conseil national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.