Victoire difficile de San Lorenzo qui rejoint le Real en finale    Complexe Moulay Abdellah : Colère royale Spécial    Facebook pourrait concurrencer «Le Bon Coin»    Maroc-UE, jumelage dans les droits de l'Homme    En avant jeunesse !    «Balili» en 5e position    Le Festival de Marrakech et le cinéma marocain    Sentissi réelu à la tête de la FENIP    Mohammedia : Fin de partie pour un escroc sur Facebook    L'Education nationale interdit formellement les cours de soutien payants    Royal Air Maroc primée pour son site web    Le Maroc et l'UE veulent un ALECA gagnant-gagnant    Plus de 187.500 Marocains affiliés à la Sécurité sociale en Espagne    Mondial des clubs Maroc 2014 : Ancelotti rend hommage au public marocain    Le Mur... de la Havane    Logistique : Le Royaume intègre l'ELA    Il fait l'actu : Adil El Maliki    Commerce extérieur : Les exportations espagnoles vers le Maroc en progression    Banque : Poursuite du recul des échanges interbancaires    Un individu tue cinq membres de sa famille à Skhour Rhamna    «La greffe dépasse les capacités d'un seul CHU»    Le cinéma marocain perd une légende    Musées: Les chantiers de la Fondation    Une douzaine d'entreprises du secteur des TIC en mission "B to B" en Mauritanie    L'éducation nationale : Logique industrielle ou logique artisanale ?    Le système mutualiste marocain se promeut en Côte d'Ivoire    Les foetus exposés à des niveaux élevés de phtalates ont un QI inférieur    Insolite    Les lois sur le salaire minimum : Compassion ou cruauté déguisée ?    Sétif décroche la cinquième place    Activités du parti en commémoration du 40ème jour du décès d'Ahmed Zaïdi    Le Maroc et le Danemark mènent le combat contre la torture    «Le Maroc en mouvement» au cœur d'une rencontre-débat à Lisbonne    Le Real en terrain déjà conquis    Le Groupe socialiste réclame une visite d'inspection au Complexe Moulay Abdellah    Sami Badreddine : La justice transitionnelle a lamentablement échoué en Tunisie    Roger Federer, le vent dans le dos    Quatre présumés jihadistes de Daech auditionnés par la justice espagnole    "Le Maroc contemporain" provoque une affluence record à l'IMA    Coup d'envoi à Marrakech du Festival international du théâtre universitaire    Ahmed Bouzfour et Abdelkader Ouassat animent une rencontre littéraire à Chefchaouen    Pétrole : Le baril pique du nez... Le Maroc jubile    Parlons Sahara : Le polisario et la leçon de Genève    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo en finale    JO-2024 : Les Etats-Unis candidats, la ville sera choisie en janvier    Plus de 6 900 personnes sont mortes d'Ebola    Audiovisuel – Bientôt des TV privées ?    Conseil d'association    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Fès : Mohamed Ameur se réunit avec les habitants de la Médina
Publié dans Libération le 16 - 12 - 2011

Au lendemain de son élection à la Chambre des représentants, Mohamed Ameur a renoué le contact avec la population de sa circonscription électorale Fès-Nord, où il a rencontré électeurs, sympathisants et tous ceux qui aspirent au changement.
Dans ce cadre, il a effectué plusieurs visites dans les deux rives de l'ancienne Médina où il a prêté l'attention aux doléances des habitants, des gens qu'il a remerciés chaleureusement pour leur soutien et leur adhésion massive en faveur du changement. Une population qui vit des contradictions au quotidien dans une précarité sans cesse grandissante, tout en connaissant un taux de criminalité élevé, un environnement de plus en plus dégradé, le tout dans une partie de la ville de Fès classée patrimoine mondial par l'UNESCO. Pourtant, ce titre universel est censé profiter à plusieurs secteurs.
Dans une première étape et avec le même enthousiasme, Ameur est allé à la rencontre des militantes, militants et des habitants de la circonscription électorale des Mérinides qui vit pratiquement dans les mêmes conditions sociales si ce n'est pire. Ainsi il a établi une relation directe avec les gens, et s'est enquis des vrais problèmes qu'ils vivent notamment avec les maisons menaçant ruine, qui enregistrent des chiffres alarmants en l'absence de toute politique de proximité.
Le dialogue a mis également en relief les problèmes d'infrastructures de base : eau potable avec des coupures permanentes, voies routières de plus en plus dégradées, ainsi que le chômage des jeunes et la délinquance.
Mohammed Ameur s'est rendu aux quartiers Marja, Zouagha et Bensouda, des zones dont les habitants se sont prononcés en faveur de ce candidat usfpéiste connu pour son capital intellectuel et militant.
Dans la foulée, Mohamed Ameur qui était entouré lors de chaque visite par une poignée de militants, s'est engagé à défendre et à contribuer au développement de ces parties de la ville sur les plans socioéconomique, culturel et sanitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.