La CGEM annonce l'injection de six milliards de DH dans les provinces du Sud    Tadla-Azilal / Agriculture / 380.000 Ha semés en cultures d'automne    Pas (encore) d'introduction en Bourse pour Richbond    Quand femme veut, de Ahmed Hijaouy    RDC-Motion au Parlement / Libérez les militants pro-démocratie congolais !    Trois femmes récompensées par le Prix Tamayuz    Ciné - Zoom/ En marge du 9ème festival de Handifilm : / Handicap et cinéma    Saadia Qablali participe à la confection de quatre robes Second Empire pour les fêtes Napoléon III    Ciné - Star/ Réda Kateb : Le Maghreb crève l'écran    Nigéria : Boko haram sous pression au nord    La milice chiite Houthi sous le rouleau compresseur de la Coalition arabe : Retour de manivelle    Tourisme : La C.N.T dans une dynamique de redressement    Les plantes aromatiques et médicinales: Une manne qui génère 550 MDH des recettes    Atouts majeurs de la bonne santé des sociétés    Volley-ball/16ème Journée/Première Division / Un championnat sans attraction    Casablanca accueille les ténors du karaté mondial    Amical / Ce samedi à 19 h00, Maroc-Uruguay / Le moral de l'équipe nationale au beau fixe    Le gotha du notariat de la Méditerranée en conclave à Tanger    Réunion du Comité central de l'Istiqlal    Arabie-Saoudite / Yémen: Poursuite de l'opération « Tempête de décisive »    Le Lycée Collégial Hansali en deuil !    Le roi inaugure l'Institut Mohammed VI de formation des imams    Les licences 4G débloqueront de nouvelles recettes pour les opérateurs téléphoniques    Divers Economie    Aucun cas de cancer sur implant mammaire n'a été diagnostiqué à ce jour au Maroc    Le Grand Casablanca abrite 20% de l'ensemble des tuberculeux du Royaume    Divers    Le chiffre d'affaires de Managem atteint 3.840 MDH    Maroc Export explore le marché vietnamien    Surmortalité des arbres en Amazonie    Divers sportifs    Griezmann se prend pour Miley Cyrus    David Beckham méconnaissable avec sa barbe de hipster    La société civile africaine, un cheval de Troie ?    Scrutin local lourd d'enjeux pour la présidentielle française de 2017    Le sale jeu de l'Algérie perturbe les travaux du Forum social mondial    Bruce Willis a fêté ses 60 ans entouré de sa famille et de ses amis    Taylor Swift en relation avec Calvin Harris    Jamel Debbouze L'accident a décuplé mes forces    Enseignement: bientôt des leçons en format vidéo    Films à l'affiche au cinéma : sélection de la semaine    TEDx Casablanca 2015: l'inspiration toujours au rendez-vous !    Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fédé... mais pas les Verts    Maroc-Union européenne: Des échanges commerciaux à 29,25 milliards d'euros en 2014    L'armée saoudienne lance une opération militaire au Yémen: Le Maroc solidaire avec l'Arabie Saoudite    Mundialito : le Maroc a grevé son budget !    Coopération culturelle Maroc/Koweït, le projet de loi approuvé    Les réfugiés syriens, des âmes errantes du Levant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Insolite
Publié dans Libération le 17 - 03 - 2012


Prêtres hooligans
La Clericus Cup, une compétition de foot organisée au Vatican depuis 2007 entre des équipes formées de prêtres et de séminaristes des diverses universités pontificales de Rome, ne sera plus soutenue financièrement par le Vatican. La faute à des violences survenues pendant les matches sur le terrain et dans les tribunes.
Kevin Lixey, responsable de la section Eglise et sport du Conseil pontifical pour les laïcs, a adressé une missive, relayée par La Croix, qui reproche aux organisateurs du tournoi d'avoir négligé de sensibiliser les séminaristes sur des thèmes concernant l'éducation des jeunes aux valeurs sportives du respect de l'autre et de la solidarité. L'incident qui aurait énervé le Vatican serait l'attitude d'un séminariste expulsé du terrain pour avoir voulu frapper l'un de ses adversaires après que son équipe a encaissé un but, selon Le Point.
Mais l'histoire de ce religieux peu fair play n'est qu'un fait parmi d'autres dans l'ambiance belliqueuse qui règne en permanence dans cette compétition sportive. Les supporteurs des deux équipes - nonnes, prêtres, séminaristes - s'insultent gracieusement tout au long des rencontres, comme l'explique la même source. Une atmosphère très éloignée des valeurs chrétiennes qui a fini par lasser le Vatican.
6 060 ans de prison.
La condamnation vient de tomber pour un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala. Pour avoir massacré 201 personnes à Las Dos Erres pendant la guerre civile, Pedro Pimentel a écopé de 6060 ans de prison.
C'est une peine symbolique à la hauteur des horreurs commises par un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala qui vient d'être prononcée. Pedro Pimentel, 55 ans, extradé en août dernier aux Etats-Unis a écopé de 30 années de prison pour chacun des meurtres qu'il a commis, ainsi que 30 années de plus pour crime contre l'humanité et "atteinte contre la sécurité de l'Etat".
Les juges l'ont reconnu coupable du massacre de 201 personnes entre les 6 et 8 décembre 1982 à Las Dos Erres. C'est la première condamnation concernant la guerre civile au Guatemala qui dura de 1960 à 1996. La justice a pointé du doigt sa perversité pour avoir fait "disparaître de la carte" le village de Dos Erres, situé dans la commune de La Libertad, rapporte Le Monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.