Saab va de plus en plus mal    Entretien avec Hassan Baraka, Jeune sportif marocain    Michael Phelps arrêté pour conduite en état d'ébriété    WTCC : Mehdi Bennani présent au Grand Prix de Chine    Maroc Telecom souhaite investir en Côte d'Ivoire    ONU: les Palestiniens accusent Netanyahu de "manipulation grossière"    Crise libyenne: Première réunion de dialogue "positive", selon l'ONU    Dakhla : 5 personnes arrêtées pour leur implication dans des actes de vandalisme consécutifs au décès d'un détenu    L'Istiqlal et l'USFP en rangs de bataille serrés : Pompiers contre pyromanes    Royal    J'aime, je partage: Musulman, justifie-toi...    Attentat en Espagne: les indépendantistes de Galice soupçonnés    Dette : l'Argentine poursuit sa stratégie    Romao de retour : Pourquoi il était parti...    Inconstitutionnalité de l'interdiction à certains fonctionnaires de jouir de leur droit syndical    Tourisme : La Banque Populaire et l'Office du Tourisme promeuvent la destination Maroc    Hassan Ouriagli, nouveau PDG du holding SNI    Enseignement privé : Aucune disposition concernant les congés annuels n' est prévue    Dracula Untold, en avant-première exclusive à la salle Imax du Morocco Mall    "Masterchef Maroc" à partir du 7 octobre courant sur 2M    Nabyl Lahlou, perturbateur ou génie incompris    Un premier cas d'Ebola confirmé aux Etats-Unis    Le Sultanat d'Oman accorde un million de dollars à l'Université d'Oujda    «Il nous reste un long chemin à faire pour ‘'«normaliser'' le Métal au Maroc»    De la chirurgie esthétique au monde des arts plastiques    Changement climatique : la 4ème conférence internationale à Marrakech    Tous les qualifiés sur le même pied d'égalité    Classement Choiseul 100 Africa : Mehdi Tazi, leader africain de demain    Chômage : La Fondation Rockefeller s'implique    Benabdellah souligne «la ferme volonté» du gouvernement d'assurer la bonne organisation des prochaines élections    El Khalfi veut soigner l'image des femmes    Terrorisme économique    Propagande    Pose de deux prothèses totales de la cheville : Une première au Maroc    Les supporters du Raja et ...Daech    Entretiens entre le COL et la CAF : CAN Maroc 2015    FUS-OCS à Rabat en 1/4 aller et IZK-KACM à Kénitra en 1/8 retour    Remise en question de la théorie sur l'évolution des outils de pierre de la Préhistoire    Nouvelle édition du Festival international du film transsaharien    Coup d'envoi de la Semaine culturelle marocaine à Séville    "Article 19" tance le gouvernement Benkirane    Les pêcheurs espagnols crient au loup    Dr F. Weisgerber sur les pistes des Chaouia    Driss Lachguar appelle les Ittihadis à renforcer leur présence lors des prochaines échéances    Les folles exigences de stars pour leurs nounous : Les Beckham    De l'eau plus ancienne que le Soleil relance l'espoir de vie sur les exoplanètes    Il est temps de se faire vacciner contre la grippe saisonnière    Une occasion pour ressusciter les liens familiaux et songer aux plus démunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Insolite
Publié dans Libération le 17 - 03 - 2012


Prêtres hooligans
La Clericus Cup, une compétition de foot organisée au Vatican depuis 2007 entre des équipes formées de prêtres et de séminaristes des diverses universités pontificales de Rome, ne sera plus soutenue financièrement par le Vatican. La faute à des violences survenues pendant les matches sur le terrain et dans les tribunes.
Kevin Lixey, responsable de la section Eglise et sport du Conseil pontifical pour les laïcs, a adressé une missive, relayée par La Croix, qui reproche aux organisateurs du tournoi d'avoir négligé de sensibiliser les séminaristes sur des thèmes concernant l'éducation des jeunes aux valeurs sportives du respect de l'autre et de la solidarité. L'incident qui aurait énervé le Vatican serait l'attitude d'un séminariste expulsé du terrain pour avoir voulu frapper l'un de ses adversaires après que son équipe a encaissé un but, selon Le Point.
Mais l'histoire de ce religieux peu fair play n'est qu'un fait parmi d'autres dans l'ambiance belliqueuse qui règne en permanence dans cette compétition sportive. Les supporteurs des deux équipes - nonnes, prêtres, séminaristes - s'insultent gracieusement tout au long des rencontres, comme l'explique la même source. Une atmosphère très éloignée des valeurs chrétiennes qui a fini par lasser le Vatican.
6 060 ans de prison.
La condamnation vient de tomber pour un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala. Pour avoir massacré 201 personnes à Las Dos Erres pendant la guerre civile, Pedro Pimentel a écopé de 6060 ans de prison.
C'est une peine symbolique à la hauteur des horreurs commises par un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala qui vient d'être prononcée. Pedro Pimentel, 55 ans, extradé en août dernier aux Etats-Unis a écopé de 30 années de prison pour chacun des meurtres qu'il a commis, ainsi que 30 années de plus pour crime contre l'humanité et "atteinte contre la sécurité de l'Etat".
Les juges l'ont reconnu coupable du massacre de 201 personnes entre les 6 et 8 décembre 1982 à Las Dos Erres. C'est la première condamnation concernant la guerre civile au Guatemala qui dura de 1960 à 1996. La justice a pointé du doigt sa perversité pour avoir fait "disparaître de la carte" le village de Dos Erres, situé dans la commune de La Libertad, rapporte Le Monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.