Vos pétitions, désormais recevables par les pouvoirs publics    Les pays du Maghreb préparent la COP 22    Emmanuel Macron quitte Hollande    L'ONU demande la levée de l'interdiction du burkini    Deux Marocains à la grande finale Adidas Speed of Light    France : L'appel au «vivre ensemble»    Hakim Ziyech jouera pour l'Ajax Amsterdam    Said Messari expose ses « Mémoires » à Essaouira    Wael Kfoury, le Roi de la Romance se produit au Mazagan    Ghaltana, le nouveau clip de Saâd Lemjared    Partenariat Attijariwafa bank et la JBIC : L'appétit japonais pour l'Afrique    Maroclear et GPBM signent un mémorandum d'entente    Contrôle routier : Plus de moyens, pour plus d'efficience    Après Ziyech, Fenerbahçe se tourne vers Belhanda    Essaouira : Un festival culturel pour le recyclage    Faut-il s'alarmer du retard pris sur l'application de la COP21 ?    Des vacances au profit de 51.296 enfants    Attijariwafa Bank et la JBIC s'allient pour l'Afrique    Conseil de la jeunesse : Les députés entament le débat    « Maisons du Monde » s'installe au Morocco Mall    France : Des chaines de Canal+ changent de noms    Détournement de fonds chez Renault : Les explications du groupe    Ryan Mmaee avec les Lions de l'Atlas à Shkoder Spécial    Portrait-robot    Refus de servir des femmes voilées : le CCIF se porte partie civile    Belgique : Un centre de criminologie cible d'une attaque à la bombe    Brèves    De la haute voltige à Karacena!    Ajax : Hakim Ziyech s'engage pour 5 saisons Spécial    Liste Des Accords Conclus En Cote d'Ivoire    Sit-in à Rabat de la Coordination nationale des 10 000 cadres pédagogiques / L'intégration dans la Fonction publique revendiquée    3ème Festival international de l'art contemporain à Marrakech : Participation de 60 artistes du Maroc et d'ailleurs    A quoi joue Benkirane ?    Folle tentative de truffer les urnes de barbes fournies    Une nouvelle molécule "prometteuse" contre la douleur    Migrations et migrants au cœur du faire politique    Un total de 270 départs de feu sur une superficie de 1739 ha de forêts depuis le 1er janvier 2016    Le Maroc rafle huit médailles d'or au Concours international de l'invention et de l'innovation à Toronto    Gianni Infantino touchera moins que Sepp Blatter    Une rentrée sous le signe de l'offensive pour les grands et sous celui de la frilosité en D2    26 paratriathlètes marocains aux Jeux Paralympiques de Rio    Reportage : Les Subsahariens en Espagne entre convivialité forcée et crise économique    Insolite : Les Mondiaux de cache-cache    Un parfum d'éternité    "Don't Breathe - La maison des ténèbres" en tête du box-office dès sa sortie    Tunisie : Les défis du nouveau gouvernement    Incendies de forêts : 270 départs de feu recensés depuis le 1er janvier    Temps chaud de dimanche à mardi sur plusieurs régions du Royaume    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Insolite
Publié dans Libération le 17 - 03 - 2012


Prêtres hooligans
La Clericus Cup, une compétition de foot organisée au Vatican depuis 2007 entre des équipes formées de prêtres et de séminaristes des diverses universités pontificales de Rome, ne sera plus soutenue financièrement par le Vatican. La faute à des violences survenues pendant les matches sur le terrain et dans les tribunes.
Kevin Lixey, responsable de la section Eglise et sport du Conseil pontifical pour les laïcs, a adressé une missive, relayée par La Croix, qui reproche aux organisateurs du tournoi d'avoir négligé de sensibiliser les séminaristes sur des thèmes concernant l'éducation des jeunes aux valeurs sportives du respect de l'autre et de la solidarité. L'incident qui aurait énervé le Vatican serait l'attitude d'un séminariste expulsé du terrain pour avoir voulu frapper l'un de ses adversaires après que son équipe a encaissé un but, selon Le Point.
Mais l'histoire de ce religieux peu fair play n'est qu'un fait parmi d'autres dans l'ambiance belliqueuse qui règne en permanence dans cette compétition sportive. Les supporteurs des deux équipes - nonnes, prêtres, séminaristes - s'insultent gracieusement tout au long des rencontres, comme l'explique la même source. Une atmosphère très éloignée des valeurs chrétiennes qui a fini par lasser le Vatican.
6 060 ans de prison.
La condamnation vient de tomber pour un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala. Pour avoir massacré 201 personnes à Las Dos Erres pendant la guerre civile, Pedro Pimentel a écopé de 6060 ans de prison.
C'est une peine symbolique à la hauteur des horreurs commises par un ancien militaire des forces spéciales du Guatemala qui vient d'être prononcée. Pedro Pimentel, 55 ans, extradé en août dernier aux Etats-Unis a écopé de 30 années de prison pour chacun des meurtres qu'il a commis, ainsi que 30 années de plus pour crime contre l'humanité et "atteinte contre la sécurité de l'Etat".
Les juges l'ont reconnu coupable du massacre de 201 personnes entre les 6 et 8 décembre 1982 à Las Dos Erres. C'est la première condamnation concernant la guerre civile au Guatemala qui dura de 1960 à 1996. La justice a pointé du doigt sa perversité pour avoir fait "disparaître de la carte" le village de Dos Erres, situé dans la commune de La Libertad, rapporte Le Monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.