Les Marocains, première communauté affiliée à la sécu espagnole    «La greffe dépasse les capacités d'un seul CHU»    Un individu tue cinq membres de sa famille à Skhour Rhamna    De Bonnes Sources    Check-up pour la ligne de précaution de liquidité    Autoroutes    Le cinéma marocain perd une légende    Musées: Les chantiers de la Fondation    Le Maroc et le Danemark mènent le combat contre la torture    «Le Maroc en mouvement» au cœur d'une rencontre-débat à Lisbonne    Sami Badreddine : La justice transitionnelle a lamentablement échoué en Tunisie    Roger Federer, le vent dans le dos    Le système mutualiste marocain se promeut en Côte d'Ivoire    Les foetus exposés à des niveaux élevés de phtalates ont un QI inférieur    Insolite    Quatre présumés jihadistes de Daech auditionnés par la justice espagnole    Auckland City sort mais ne démérite pas    Sétif décroche la cinquième place    Une douzaine d'entreprises du secteur des TIC en mission "B to B" en Mauritanie    L'éducation nationale : Logique industrielle ou logique artisanale ?    Les lois sur le salaire minimum : Compassion ou cruauté déguisée ?    Le Real en terrain déjà conquis    Activités du parti en commémoration du 40ème jour du décès d'Ahmed Zaïdi    "Le Maroc contemporain" provoque une affluence record à l'IMA    Coup d'envoi à Marrakech du Festival international du théâtre universitaire    Ahmed Bouzfour et Abdelkader Ouassat animent une rencontre littéraire à Chefchaouen    Crédit du Maroc : 37 MMDH collectés    Parlons Sahara : Le polisario et la leçon de Genève    Pétrole : Le baril pique du nez... Le Maroc jubile    Potins des pseudo stars : Adel Taarabt tacle Mario Balotelli    Mondial des clubs : Le ministre Ouzzine conspué Spécial    Yassine El-Filahi supervisé par le Standard et Bruges Spécial    Les bouts de bois de Dieu    Plus de 6 900 personnes sont mortes d'Ebola    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo en finale    JO-2024 : Les Etats-Unis candidats, la ville sera choisie en janvier    Meryem El Alj à la galerie Fatma Jellal à Casablanca    Concert avec le Trio Jazz Chalaba à Rabat    Rihanna s'invite chez Puma    Contradictions    6eme journees scientifiques    La vice-Présidente bulgare en visite de trois jours au Maroc    Le mot pour rire: Je vous ferai une tour...    Le Crédit Agricole récompensé pour son engagement pour la protection de l'environnement    Audiovisuel – Bientôt des TV privées ?    Internet : Le rural se convertit au haut débit    Conseil d'association    Symposium commémoratif du 66ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme : Les Droits de l'Homme doivent être «renégociés» et «mis à jour» pour garantir le «mieux vivre ensemble»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Fête des langues à Casablanca: Une quatrième édition sous l'égide des instituts italiens
Publié dans Libération le 24 - 09 - 2012

Casablanca redécouvre les langues du monde. Après l'Institut français de Casablanca, l'Institut Cervantès et le Goethe-Institut, c'est autour de l'Association Dante Alighieri et de l'Institut italien de la culture de Rabat d'accueillir, samedi 29, de 13h à 19h, la quatrième édition de la «Fête des langues».
L'occasion pour de nombreux Casablancais, dont on sait l'amour des langues étrangères, d'apprécier la diversité et la richesse culturelles des langues qui les entourent à travers diverses activités combinant le culturel et le ludique.
«C'est un honneur pour l'Association culturelle italienne Dante Alighieri et pour l'Institut italien de la culture de Rabat d'être têtes de file pour cette édition 2012 qui aura lieu au Consulat Général d'Italie», s'est réjouie Mme Marina Sganga Menjour. Pour la présidente de Dante Alighieri, cette manifestation est «une occasion extraordinaire pour encourager les jeunes à l'apprentissage des langues et pour stimuler leur curiosité vers des cultures différentes», a-t-elle estimé.
Promouvoir la diversité et les échanges culturels à Casablanca et favoriser le plurilinguisme et la compréhension interculturelle. Tels sont les principaux objectifs de cette manifestation qui vise aussi à « encourager l'apprentissage des langues tout au long de la vie et toucher des publics très variés avec des actions spécifiques en direction des populations non habituées des sorties culturelles et le jeunes public», soulignent les organisateurs.
Parmi les activités prévues dans le cadre de cette année quatrième édition, les organisateurs proposent des expositions, un spectacle multiculturel de musique et de danse (Salsa et Sevillanas, 17h00 à 18h30) ainsi qu'un concours artistique sur le thème de «l'Europe idéale de demain» dont le prix sera remis à partir de 18h30. Il convient de noter que lors de cette fête, seront proposés gratuitement 70 cours d'initiation de 20 minutes de 27 langues et dialectes différents (de 14h à 17h60). «Les cours sont ludiques et interactifs ; ils reposent sur une approche des spécificités culturelles. Des cours pour enfants sont également proposés», apprend-on des organisateurs. Et de préciser que toutes ces initiatives visent à renseigner et motiver le public casablancais sur l'apprentissage des langues.
La fête des langues est co-organisée par l'Institut Cervantès, l'Institut français de Casablanca, le British Council, le Goethe-Institut, le NIMAR (Pays-Bas), l'Institut Camoes, l'Association culturelle italienne Dante Alighieri et l'Institut italien de la culture de Rabat.
Soulignons que l'édition en cours, qui bénéficie du soutien de la délégation de l'Union européenne au Maroc, est organisée avec la collaboration de l'Institut Royal de la culture amazighe, l'Institut Confucius, le Centre culturel russe, et les ambassades du Danemark, Finlande, Japon, Hongrie, Ukraine et de la République tchèque.
Fête en partage
«La fête des langues encourage l'éducation plurilingue et considère le multilinguisme comme vecteur de diversité et de richesse culturelles. Dans un esprit de découverte et d'ouverture». Pour les promoteurs de ce rendez-vous dédié aux langues étrangères, cette fête «fédère les institutions de toutes origines œuvrant pour la reconnaissance et l'apprentissage des langues». Elle met également en valeur l'offre d'apprentissage linguistique dispensée par des professionnels de l'enseignement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.