Dwight Bush en visite à Agadir    Forum CIVITAS Pour des villes plus durables    Un tournant décisif !    Benkirane galvanise la jeunesse du PJD    Le Salon du Cheval d' El Jadida présent aux Jeux Equestres Mondiaux 2014    Roche s'offre l'américain InterMune    Ce qu'attend Obama pour la rentrée    France: Valls II attendu aujourd'hui    Agriculture    Reportage: Après les intempéries, Taroudant panse ses plaies    Dame Coupe nouvelle version : Qui du MAT, FUS, OCK, ASFAR, HUSA et DHJ en sortira entier ?    Munir El Haddadi affiche ses intentions ... jouera-t-il pour le Maroc ?    Divers sportifs    Officiel: Balotelli retourne en Angleterre    News    Le facteur humain a contribué pour 70% à la fonte des glaciers en 20 ans    L'Université d'été Cap Démocratie Maroc lance sa 4ème édition    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    Aziz Akhannouch pêche en eaux troubles    Le miel dans tous ses états à Ida Outanane    Des projets hydrauliques de grande envergure dans la région de Fès-Boulemane    Les Emmy Awards braquent les projecteurs sur les séries américaines    Les stars d'Hollywood brillent à la TV    Le triomphe de "Breaking Bad"    L'Inde des charmeurs de serpents appartient au passé    Les accidents font perdre 14 milliards de DH au Maroc    Insolite    Nouvelles appréciées de la littérature arabe : Hassouna Lmasbahi : Les envies de l'œil (2)    Bab Sebta : Saisie de 16 kg de chira    Les Pays-Bas menacent de sanctionner les imams qui répandent la haine    Libye : 170 corps de migrants africains retrouvés    De nouveaux agents d'autorité installés dans plusieurs régions du Royaume    The Strain, ou l'amour des vampires retrouvé    Emmy Awards 2014 : Breaking Bad et Modern Family toujours gagnants    Hommage à Charafat Afailal    Benatia tout proche du Bayern    L'art est une méditation quotidienne    Obbadi encensé par son nouveau coach    Budgets ministériels, loi organique de la loi des finances, projet de budget 2015, échéances électorales ... au menu à partir du 1er septembre    Les raisons d'espérer    L'agence d'évaluation de l'enseignement supérieur prête...    Anticiper sur les éventuels contretemps    Il fait l'actu : Abdelilah Benkirane    L'Université d'été Capdema décrypte l'identité marocaine    Implosion    Textile de maison Le Maroc salon du textile de maison « Intertextile »    Triste anniversaire !    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Fête des langues à Casablanca: Une quatrième édition sous l'égide des instituts italiens
Publié dans Libération le 24 - 09 - 2012

Casablanca redécouvre les langues du monde. Après l'Institut français de Casablanca, l'Institut Cervantès et le Goethe-Institut, c'est autour de l'Association Dante Alighieri et de l'Institut italien de la culture de Rabat d'accueillir, samedi 29, de 13h à 19h, la quatrième édition de la «Fête des langues».
L'occasion pour de nombreux Casablancais, dont on sait l'amour des langues étrangères, d'apprécier la diversité et la richesse culturelles des langues qui les entourent à travers diverses activités combinant le culturel et le ludique.
«C'est un honneur pour l'Association culturelle italienne Dante Alighieri et pour l'Institut italien de la culture de Rabat d'être têtes de file pour cette édition 2012 qui aura lieu au Consulat Général d'Italie», s'est réjouie Mme Marina Sganga Menjour. Pour la présidente de Dante Alighieri, cette manifestation est «une occasion extraordinaire pour encourager les jeunes à l'apprentissage des langues et pour stimuler leur curiosité vers des cultures différentes», a-t-elle estimé.
Promouvoir la diversité et les échanges culturels à Casablanca et favoriser le plurilinguisme et la compréhension interculturelle. Tels sont les principaux objectifs de cette manifestation qui vise aussi à « encourager l'apprentissage des langues tout au long de la vie et toucher des publics très variés avec des actions spécifiques en direction des populations non habituées des sorties culturelles et le jeunes public», soulignent les organisateurs.
Parmi les activités prévues dans le cadre de cette année quatrième édition, les organisateurs proposent des expositions, un spectacle multiculturel de musique et de danse (Salsa et Sevillanas, 17h00 à 18h30) ainsi qu'un concours artistique sur le thème de «l'Europe idéale de demain» dont le prix sera remis à partir de 18h30. Il convient de noter que lors de cette fête, seront proposés gratuitement 70 cours d'initiation de 20 minutes de 27 langues et dialectes différents (de 14h à 17h60). «Les cours sont ludiques et interactifs ; ils reposent sur une approche des spécificités culturelles. Des cours pour enfants sont également proposés», apprend-on des organisateurs. Et de préciser que toutes ces initiatives visent à renseigner et motiver le public casablancais sur l'apprentissage des langues.
La fête des langues est co-organisée par l'Institut Cervantès, l'Institut français de Casablanca, le British Council, le Goethe-Institut, le NIMAR (Pays-Bas), l'Institut Camoes, l'Association culturelle italienne Dante Alighieri et l'Institut italien de la culture de Rabat.
Soulignons que l'édition en cours, qui bénéficie du soutien de la délégation de l'Union européenne au Maroc, est organisée avec la collaboration de l'Institut Royal de la culture amazighe, l'Institut Confucius, le Centre culturel russe, et les ambassades du Danemark, Finlande, Japon, Hongrie, Ukraine et de la République tchèque.
Fête en partage
«La fête des langues encourage l'éducation plurilingue et considère le multilinguisme comme vecteur de diversité et de richesse culturelles. Dans un esprit de découverte et d'ouverture». Pour les promoteurs de ce rendez-vous dédié aux langues étrangères, cette fête «fédère les institutions de toutes origines œuvrant pour la reconnaissance et l'apprentissage des langues». Elle met également en valeur l'offre d'apprentissage linguistique dispensée par des professionnels de l'enseignement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.