Ségolène Royal se félicite de la tenue de la COP22 au Maroc    Le chômage au Maroc atteintla barre des 10%    Le 13ème anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan    Arrestation d'un Marocain soupçonné d'avoir rejoint un groupe combattant en Libye    Sénégal : La RAM, transporteur officiel du « Dak'Art 2016 »    Agadir: 15 tonnes de cannabis saisies    Palm Immobilier mise plus d'un milliard de DH    Palestine : A Rafah, le sol s'écroule sous les Palestiniens    La Chambre des conseillers adopte à l'unanimité le projet de loi organique relatif au Conseil de régence    Une cinquantaine de sanctions, dont 10 radiations des cadres, contre des agents d'autorité    Rencontre au Caire d'une délégation de journalistes marocains avec le chef de la diplomatie égyptienne: L'Egypte souhaite que l'affaire du Sahara soit traitée dans le cadre de la légalité selon «la voie choisie par le Maroc»    Le Comité Al-Qods, "seule partie" qui honore ses engagements financiers envers Al-Qods    Salé/Laâyayda - Lotissement Abouab Sala: « Mon environnement, ma vie », un retentissant succès ...    Botola Pro Maroc Telecom D1 Mise à jour de la 19éme journée : WAC-RSB : 1-0 Le Wydad reprend du poil de la bête    1er Congrès africain sur l'entretien, la sauvegarde du patrimoine routier et l'innovation technique: SM le Roi compte faire de la région du Sahara marocain un axe d'échanges commerciaux et d'interactions humaines entre l'Afrique et l'Europe    Situation de la criminalité au Maroc: Cherki Drais estime "exagéré" le discours sur la recrudescence du crime    A l'initiative du Collectif des associations de la société civile : Grande opération de propreté et d'embellissement du quartier Océan-Diour Jamaâ à Rabat    Appel à la mise à niveau et la valorisation des produits du secteur des plantes aromatiques et médicinales au Maroc    Activité de la Cour des comptes au titre de l'année 2014 : Rapport alarmant de Driss Jettou devant le Parlement    Essaouira a voulu que la musique Vienne    Le Kawkab face à El Marrikh, le Fath se mesure au Stade Malien    Hakim Ziyech convoité par Galatazaray et Fenerbahçe    La 7e édition du Marrakech Grand Prix promet de belles prestations    Fin des centres d'appels au Maroc    Union du Maghreb arabe : L'appel du Maroc pour un «nouvel ordre maghrébin»    Ouverture à Laâyoune du 32è Championnat d'Afrique des clubs vainqueurs de coupe de Handball    Corruption : Ramid pour la protection des dénonciateurs    Ramid : La réforme du métier d'avocat au cœur des préoccupations du ministère de la Justice    L'art et la manière aux enchères...    La fée de la haute couture marocaine    Le petit frère de Abaaoud le cerveau présumé des attentats de Paris condamné à 2 ans de prison    Wyclef Jean de retour au pays    COP 22 : Le Forum de la mer anticipe les débats    Iconoclaste...    Le candidat FPÖ assure être prêt à renommer un chancelier social-démocrate en Autriche    Benkirane reçoit le ministre japonais chargé des Affaires étrangères    Des anticorps protègent des singes du "VIH" pendant des mois    La disparition de l'homme de Neandertal peut-être liée à une alimentation inadaptée    Insolite    Madrid, capitale de l'Europe    Le WAC prend une sérieuse option sur le titre    Duel à distance pour l'accessit entre le CAK et l'ASS    Le programme de modernisation d'Essaouira passe à la vitesse supérieure    Ahmet Davutoglu sur le départ, Erdogan consolide son pouvoir en Turquie    Lancement à Ouazzane de l'opération "De l'enfant à l'enfant" pour la scolarisation de tous    Hiba Khamlichi dans ses métamorphoses    Ouverture du 20ème Salon international de Tanger des livres et des arts    Classes préparatoires : Les candidatures d'accès ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adieu Si Mohamed Guessous
Publié dans Libération le 08 - 02 - 2014

Vendredi, le cœur du grand militant, sociologue et éducateur, le Pr. Mohamed Guessous, a cessé de battre à l'âge de 76 ans.
Le Bureau politique de l'USFP porte à la connaissance des militants, des sympathisants, des professeurs universitaires, des étudiants et de l'ensemble des citoyens, la triste nouvelle du décès d'un grand dirigeant ittihadi qui a consacré sa vie au militantisme sur tous les fronts au sein de son parti, encadrant ses colloques et traçant sa ligne militante et son projet sociétal. Une action qui ne l'a pas empêché d'accomplir parfaitement son devoir d'enseignant en veillant à poser les jalons de la sociologie et les piliers de la recherche scientifique, contribuant ainsi à la formation de milliers d'étudiants et encadrant également de nombreuses thèses universitaires, recherches académiques et luttes ouvrières et paysannes auxquelles il a toujours été fort sensible, et ce avec une humilité chevillée au corps.
Ce militant au long cours n'a jamais hésité à faire bénéficier son pays de son savoir. Il a, en effet, choisi de regagner le Maroc en 1968, à l'issue de ses études à l'Université américaine de Princeton pour intégrer l'Université Mohammed V de Rabat.
En tant que praticien, il a conforté les bases de la recherche scientifique, et on lui doit, ainsi qu'à bon nombre de ses confrères, d'avoir conféré à l'université marocaine la place qui lui échoit.
Mohamed Guessous a profondément cru en l'Etat de droit et en la démocratie comme style de gouvernement et il y a adhéré en dépit des dysfonctionnements qui les entachaient. Il a ainsi été élu conseiller de Rabat qui lui doit, entre autres, la préservation de son patrimoine historique et de son cachet architectural.
Le regretté a également été élu au sein des instances de son parti, que ce soit au niveau du Secrétariat régional, de la Commission administrative, de la Commission centrale et du Bureau politique comme il a présidé aux destinées de l'Internationale socialiste.
Feu Guessous a grandement contribué à l'analyse de la stratification sociale marocaine, appelé à la libération de la femme et mis en garde contre les dérives du système d'enseignement et les conséquences néfastes que cela pourrait entrainer si rien n'est entrepris à temps pour y remédier. Son audace lui a valu de nombreux problèmes qu'il a toujours affrontés avec le sourire.
Tous ses étudiants et confrères se remémoreront du fait qu'il leur a toujours ouvert, en sus de son cœur, son domicile et sa précieuse bibliothèque.
Mohamed Guessous ne s'est jamais laissé tenter par les feux de la rampe comme il n'a jamais cherché à briguer quelque poste administratif et encore moins, couru après la fortune.
Le regretté n'a cessé de défendre la cause nationale au sein des universités américaines et britanniques en particulier, récusant les assertions pseudo-sociologiques et historiques des ennemis de notre intégrité territoriale. Aujourd'hui, alors que nous sommes affligés par la perte d'un homme de cette trempe, nous présentons nos condoléances les plus émues à son épouse Diantha Bonnett ainsi qu'à ses enfants Nadia, Leila et Omar et à ses frères et sœurs Touria, Badia, Nezha, Rajae et Fouad.
Puisse Dieu avoir notre cher regretté en Sa Sainte Miséricorde.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.