Air France renforce son offre à destination du Maroc    Casablanca accueille le plus grand avion commercial au monde    Réunions préparatoires au Xème Congrès national de l'USFP    La majorité gouvernementale prend enfin forme    Le Polisario mis en échec à Dakar    Positionner le Royaume et la région de Marrakech comme pôle et destination santé    Le Groupe BCP capte un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux    Les réalisations financières de Fenie Brossette en amélioration    Mafia tour    61 tués dans une frappe aérienne à Mossoul-Ouest    News    Le sport en direct, frontière en péril pour les diffuseurs traditionnels    Le Onze national convaincant face au Burkina    Plus de 1200 participants au 32ème Marathon des sables    Exclusif : la lettre de démission de Hicham El Amrani aux Associations nationales affiliées à la CAF    La propagation de la tuberculose se fait toujours inquiétante au Maroc    Arrestation des présumés impliqués dans l'assassinat du parlementaire Abdellatif Merdas    Plus de 8 MDH d'aide attribué à 17 festivals et manifestations    Bensalem Himmich honoré à la Foire internationale du livre de Tunis    Partenariat entre "Juste pour rire" et "Juste pour Agadir"    Exclusif : la lettre de démission de Hicham El Amrani aux Associations nationales affiliées à la CAF    6 partis formeront le gouvernement    La majorité se penche déjà sur le programme gouvernemental    Salon du Sardi ouvre ses portes à Settat    Alstom reçoit 30 élèves de l'EIGSI    LafargeHolcim construit une nouvelle usine au Cameroun    Les priorités du gouvernement El Othmani et ses alliés    Grande Bretagne    Smeia et Casa Fashion Show scellent un partenariat    Le PJD choisit ses candidats au prochain gouvernement    Les jours de Hamid Chabat à la tête de l'Istiqlal sont-ils comptés?    Les VIP ont rendez-vous à Marrakech !    L'Institut des Sagesses du Monde voit le jour    Amical: Victoire du Maroc face au Burkina Faso (2-0)    Arrestation des assassins présumés du parlementaire Abdellatif Merdas    Cameron Diaz envisage l'adoption    Marathon des sables: Zagora et Merzouga prêtes pour le rendez-vous    Evacuations sanitaires: 36 cancéreux sénégalais pris en charge au Maroc    Tuberculose : 31.452 cas notifiés en 2016    L'acteur et homme de théâtre Jamal Eddine Dkhissi n'est plus    Un ex-policier marocain présumé membre de Daech remis par l'Allemagne au Portugal    Et de mille pour Gianluigi Buffon    Casablanca : Un Libyen arrêté pour son implication présumée dans une affaire de trafic de psychotropes    Attentat de Londres : le Roi adresse un Message de condoléances à la Première ministre    Hosni Moubarak libéré    Création de la Fédération Marocaine de la Spéléologie    CNN consacre une émission à l'Université Al Quaraouiyine    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adieu Si Mohamed Guessous
Publié dans Libération le 08 - 02 - 2014

Vendredi, le cœur du grand militant, sociologue et éducateur, le Pr. Mohamed Guessous, a cessé de battre à l'âge de 76 ans.
Le Bureau politique de l'USFP porte à la connaissance des militants, des sympathisants, des professeurs universitaires, des étudiants et de l'ensemble des citoyens, la triste nouvelle du décès d'un grand dirigeant ittihadi qui a consacré sa vie au militantisme sur tous les fronts au sein de son parti, encadrant ses colloques et traçant sa ligne militante et son projet sociétal. Une action qui ne l'a pas empêché d'accomplir parfaitement son devoir d'enseignant en veillant à poser les jalons de la sociologie et les piliers de la recherche scientifique, contribuant ainsi à la formation de milliers d'étudiants et encadrant également de nombreuses thèses universitaires, recherches académiques et luttes ouvrières et paysannes auxquelles il a toujours été fort sensible, et ce avec une humilité chevillée au corps.
Ce militant au long cours n'a jamais hésité à faire bénéficier son pays de son savoir. Il a, en effet, choisi de regagner le Maroc en 1968, à l'issue de ses études à l'Université américaine de Princeton pour intégrer l'Université Mohammed V de Rabat.
En tant que praticien, il a conforté les bases de la recherche scientifique, et on lui doit, ainsi qu'à bon nombre de ses confrères, d'avoir conféré à l'université marocaine la place qui lui échoit.
Mohamed Guessous a profondément cru en l'Etat de droit et en la démocratie comme style de gouvernement et il y a adhéré en dépit des dysfonctionnements qui les entachaient. Il a ainsi été élu conseiller de Rabat qui lui doit, entre autres, la préservation de son patrimoine historique et de son cachet architectural.
Le regretté a également été élu au sein des instances de son parti, que ce soit au niveau du Secrétariat régional, de la Commission administrative, de la Commission centrale et du Bureau politique comme il a présidé aux destinées de l'Internationale socialiste.
Feu Guessous a grandement contribué à l'analyse de la stratification sociale marocaine, appelé à la libération de la femme et mis en garde contre les dérives du système d'enseignement et les conséquences néfastes que cela pourrait entrainer si rien n'est entrepris à temps pour y remédier. Son audace lui a valu de nombreux problèmes qu'il a toujours affrontés avec le sourire.
Tous ses étudiants et confrères se remémoreront du fait qu'il leur a toujours ouvert, en sus de son cœur, son domicile et sa précieuse bibliothèque.
Mohamed Guessous ne s'est jamais laissé tenter par les feux de la rampe comme il n'a jamais cherché à briguer quelque poste administratif et encore moins, couru après la fortune.
Le regretté n'a cessé de défendre la cause nationale au sein des universités américaines et britanniques en particulier, récusant les assertions pseudo-sociologiques et historiques des ennemis de notre intégrité territoriale. Aujourd'hui, alors que nous sommes affligés par la perte d'un homme de cette trempe, nous présentons nos condoléances les plus émues à son épouse Diantha Bonnett ainsi qu'à ses enfants Nadia, Leila et Omar et à ses frères et sœurs Touria, Badia, Nezha, Rajae et Fouad.
Puisse Dieu avoir notre cher regretté en Sa Sainte Miséricorde.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.