Index North Africa expose à Casablanca: 52 hôtels de luxe en 2020    Baccouche : L'intégration économique du Maghreb est une nécessité    Casablanca : Bientôt 760 caméras dans les carrefours    Investir intelligemment    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve remplace Manuel Valls    Education : Les robotiques pédagogiques en concurrence    Concours international de piano SAR la Princesse Lalla Meryem : Une Marocaine au sommet    Retraite    Festival du film de Marrakech    La Jordanie refuse des journalistes maghrébines    Sensibilisation des opérateurs marocains aux enjeux et opportunités du marché halal    Sécurité et droits de l'Homme passés au crible à Laâyoune    Matteo Renzi démissionne après le rejet de sa réforme    L'Autriche dit non à l'extrême droite    News    Le MAEC reçoit l'ambassadeur russe à Rabat à la demande de ce dernier    Le scandale de pédophilie dans le football anglais s'amplifie    L'OCS se refait une santé à Marrakech    Divers sportifs    Balotelli, Higuain et Laudrup dans la nouvelle fournée des Football Leaks    Des passeports algériens délivrés aux dirigeants du Polisario    Succès mondial du concours Castor de jeune informaticien en herbe    Adoption de 38 projets structurants à Sefrou    2017, l'année de la fidélisation des donneurs de sang    Divers Economie    Le Maroc à la 49ème position en matière de facilitation du commerce    Réalité et fiction : Quel rapport ?    Festival du documentaire arabo-africain de Zagora    Le dernier Disney en avant-première au Festival international du film de Marrakech    FLM : peut-on organiser la Coupe du monde ?    SM le Roi écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en donnant un cap stratégique à l'Afrique    Le CSEFRS n'a jamais parlé d'annulation de la gratuité de l'enseignement    FIFA: la suspension de toute activité liée au football maintenue contre Blatter    Coup d'envoi du festival international «Digital Marrakech»    Les professionnels du cinéma et de la télévision de Hollywood visitent Ouarzazate    Festival International du Film de Marrakech : BMW remet ça    Italie: Renzi annonce sa démission après le rejet de son projet de réforme constitutionnelle    FRMA: trois athlètes suspendus de toute compétition suite à leur violation des règles anti dopage    Botola Maroc Télécom : L'ASS chute devant le MAS, l'USK monopolise la place de leader    Un policier use de son arme pour neutraliser un repris de justice à Salé    Terrorisme: Un élément dangereux partisan de Daech arrêté par le BCIJ    La Turquie va lancer son satellite d'observation Göktürk-1    Vinci : Quand le web malmène les géants mondiaux    3ème édition du Forum Crans Montana : Dakhla se prépare à accueillir les grands décideurs du monde    Parce que la jeunesse le vaut bien !    Tétouan : 38 blessés dans un accident d'autocar transportant des supporters du Raja    BENI MELLAL: Les éléments de la sureté nationale à l'honneur.    Cérémonie de clôture d'un programme sur la "Sécurité et droits de l'Homme" à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adieu Si Mohamed Guessous
Publié dans Libération le 08 - 02 - 2014

Vendredi, le cœur du grand militant, sociologue et éducateur, le Pr. Mohamed Guessous, a cessé de battre à l'âge de 76 ans.
Le Bureau politique de l'USFP porte à la connaissance des militants, des sympathisants, des professeurs universitaires, des étudiants et de l'ensemble des citoyens, la triste nouvelle du décès d'un grand dirigeant ittihadi qui a consacré sa vie au militantisme sur tous les fronts au sein de son parti, encadrant ses colloques et traçant sa ligne militante et son projet sociétal. Une action qui ne l'a pas empêché d'accomplir parfaitement son devoir d'enseignant en veillant à poser les jalons de la sociologie et les piliers de la recherche scientifique, contribuant ainsi à la formation de milliers d'étudiants et encadrant également de nombreuses thèses universitaires, recherches académiques et luttes ouvrières et paysannes auxquelles il a toujours été fort sensible, et ce avec une humilité chevillée au corps.
Ce militant au long cours n'a jamais hésité à faire bénéficier son pays de son savoir. Il a, en effet, choisi de regagner le Maroc en 1968, à l'issue de ses études à l'Université américaine de Princeton pour intégrer l'Université Mohammed V de Rabat.
En tant que praticien, il a conforté les bases de la recherche scientifique, et on lui doit, ainsi qu'à bon nombre de ses confrères, d'avoir conféré à l'université marocaine la place qui lui échoit.
Mohamed Guessous a profondément cru en l'Etat de droit et en la démocratie comme style de gouvernement et il y a adhéré en dépit des dysfonctionnements qui les entachaient. Il a ainsi été élu conseiller de Rabat qui lui doit, entre autres, la préservation de son patrimoine historique et de son cachet architectural.
Le regretté a également été élu au sein des instances de son parti, que ce soit au niveau du Secrétariat régional, de la Commission administrative, de la Commission centrale et du Bureau politique comme il a présidé aux destinées de l'Internationale socialiste.
Feu Guessous a grandement contribué à l'analyse de la stratification sociale marocaine, appelé à la libération de la femme et mis en garde contre les dérives du système d'enseignement et les conséquences néfastes que cela pourrait entrainer si rien n'est entrepris à temps pour y remédier. Son audace lui a valu de nombreux problèmes qu'il a toujours affrontés avec le sourire.
Tous ses étudiants et confrères se remémoreront du fait qu'il leur a toujours ouvert, en sus de son cœur, son domicile et sa précieuse bibliothèque.
Mohamed Guessous ne s'est jamais laissé tenter par les feux de la rampe comme il n'a jamais cherché à briguer quelque poste administratif et encore moins, couru après la fortune.
Le regretté n'a cessé de défendre la cause nationale au sein des universités américaines et britanniques en particulier, récusant les assertions pseudo-sociologiques et historiques des ennemis de notre intégrité territoriale. Aujourd'hui, alors que nous sommes affligés par la perte d'un homme de cette trempe, nous présentons nos condoléances les plus émues à son épouse Diantha Bonnett ainsi qu'à ses enfants Nadia, Leila et Omar et à ses frères et sœurs Touria, Badia, Nezha, Rajae et Fouad.
Puisse Dieu avoir notre cher regretté en Sa Sainte Miséricorde.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.