Décès Abdelkebir Alaoui M'daghri, le défunt sera inhumé dimanche à Rabat    Il fait l'actu : Mohamed El Mandjra, PDG de CS Signature SARL    Médiouna a un nouvel hôpital    La Révolution du Roi et du Peuple : 64ème anniversaire    Environnement : Un engagement de la première heure    Mondial 2026: les villes américaines entrent en concurrence pour accueillir les matchs    Meknès : Hausse de 13% des nuitées touristiques durant le 1er semestre 2017    Agadir : Et de deux pour la Caravane de promotion de l'investissement des MRE    La FIFA et le TAS sanctionnent le Raja    Activité aérienne : 1,96 million de passagers à fin juillet    Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...    MAROC-ALLEMAGNE: QU'EN EST-IL DE L'ACCORD DE RAPATRIEMENT DES MIGRANTS?    ATTENTAT DE BARCELONE: LES CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI    TANGER, DESTINATION PRIVILEGIEE DES CHEFS D'ETAT    ATTENTAT DE BARCELONE: LE CONSEIL EUROPEEN DES OULEMAS MAROCAINS CONDAMNE DES «ACTES ABOMINABLES ET LÂCHES»    ISTIQLAL: LES COULISSES DU «PUTSCH» CONTRE CHABAT    METEO: JUSQU'À 47 DEGRES CE SAMEDI    All Africa Music Awards : Samira Said, Ahmed Soultan, Douzi en lice    Les jeunes collés à leurs écrans pourraient sauver le Royaume-Uni    Les manœuvres militaires américano-coréennes menacent d'exacerber les tensions    La présomption d'innocence bafouée par des médias marocains    La réalité virtuelle, un secteur fort prometteur    Mohamed Amsif débarque au Fath    Constant Omari : Il n'y aura pas de remise en cause du Cameroun comme pays organisateur de la CAN 2019    Divers sportifs    Le Groupe d'amitié parlementaire Australie-Maroc officiellement mis en place à Canberra    Le chemin de "l'école" en plein été à Témara    Divers    A trois ans des JO, Tokyo veut conjurer le spectre d'un méga-séisme    Britney Spears modifie son testament    Ibrahim Ferrer Le Maroc est un creuset où se mélangent les différentes cultures et civilisations    Participation du Maroc à la 13ème édition de la Foire du livre de Panama    Finlande : un mort et plusieurs blessées dans une attaque au couteau à Turku    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Aéroport Mohammed V : Arrestation d'une ressortissante péruvienne en possession de 3,530 kg de cocaïne    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    Météo: le mercure affichera 48 degrés dans certaines régions    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Liberté de culte au Maroc C'est pas toujours la joie !    La circulation rétablie en alternance entre Taddart et Tichka après un éboulement rocheux    Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d'organes    Franchissement à la baisse du seuil de 5% dans le capital de Saham Assurance    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malika Ayane en concert à Rabat
Publié dans Libération le 06 - 04 - 2017

Dans un monde aussi fermé que celui de la chanson et de la musique italiennes, il n'est pas du tout aisé de se frayer un chemin et se faire un nom. Certes, le talent pourrait être d'un grand apport, mais à défaut d'une stratégie et de la persévérance pour réaliser leurs desseins, nombre d'artistes ont fini dans les oubliettes dès les premières apparitions. Du talent, la chanteuse italo-marocaine Malika Ayane en a à revendre. Ses prestations n'en finissent pas de lui valoir les éloges des critiques et des médias transalpins. Mais, ce qui frappe le plus chez cette infatigable artiste en quête de perfection, c'est surtout sa farouche détermination à se hisser au plus haut niveau grâce à un talent peaufiné au fil du temps, et une connaissance parfaite de la musique et de son univers. La chanteuse se produira, le 8 avril au Théâtre Mohammed V de Rabat pour le plus grand bonheur de ses fans. Dans son concert, intitulé "Viaggio" et où elle proposera un voyage musical à travers ses différentes chansons, Malika Ayane sera accompagnée d'un belle brochette de musiciens composée de Daniele Di Gregorio (batterie et percussions), Carlo Gaudiello (piano et claviers), Marco Mariniello (basse et contrebasse), Giulia Monti (violoncelle) et Stefano Brandoni (guitare).
Née en 1984 à Milan d'un père marocain et d'une mère italienne, Malika estime que sa carrière d'artiste ne se réduit pas à produire des CD et se faire apprécier du public, mais qu'elle est artistiquement pleine dans le sens où elle participe à de grands shows dans de très grandes salles, sur les plateaux télé et se déplace entre les grandes villes, de Rome à Paris en passant par Londres et New York. Après une formation musicale à l'Académie milanaise "Giuseppe Verdi", où elle avait étudié le violoncelle de 1995 à 2001, Malika a remarquablement réussi à se faire connaître dans les milieux artistiques.
Sa participation à différentes éditions du célèbre Festival italien 'Sanremo'', dont la dernière remonte à 2015 avec une chanson devenue très populaire en Italie "Senza fare sul serio", lui a ouvert les portes de la célébrité à l'échelle nationale mais également internationale. Désormais, ses concerts font toujours le plein.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.