Dématérialisation des cautions douanières : La solution d'Attijariwafa bank opérationnelle en phase pilote    «OCP Africa» aspire à une agriculture moderne et créatrice de valeur en Afrique    Comptables agréés : La liste définitive publiée    Relation client : Nouvelle plateforme pour Outsourcia à Madagascar    Aziz Bouhaddouz opérationnel avec Sankt Pauli dès ce lundi ? Spécial    El Jadida : Quatre étudiants séquestrent un policier    Médicaments génériques fabriqués au Maroc : La commercialisation pour très bientôt    L'heure est à la mobilisation (5)    Des nouvelles rassurantes sur la blessure de Mehdi Benatia Spécial    CIV - Maroc : Les Lions de l'Atlas se prépareront à Rabat    France : Un fiché "S" marocain expulsé    La Chine déroule ses orientations    Festival de Fès de la culture soufie: Un «Davos spirituel» est né    Salon du cheval d'El Jadida: Poste Maroc émet un timbre commémoratif    Rakka – Le début de la fin    Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders à Essaouira    News    Nouveaux pourparlers de paix sur la Syrie à Astana    Najib El Khadi élu vice-président de l'ASGP de l'Union interparlementaire    Une délégation émiratie s'enquiert des opportunités d'investissement dans la région de Casablanca-Settat    18 certificats négatifs délivrés en septembre dernier à Essaouira    Divers Economie    Ligue des champions : Paris compte déjà un petit chelem    L'IRT, un sacré client pour le KACM    Plateau relevé au 10ème MIC    Le gouvernement espagnol enclenchera samedi l'article 155    Rapport mi-figue mi-raisin de l'UE sur les droits de l'Homme au Maroc    Le lancer de hache, le nouveau loisir qui monte aux Etats-Unis    Insolite : Le Japon pleure son manchot amoureux    Pour un enseignement en crise : Il faut plutôt voir du côté des gouvernements    Catalogne : Merkel et Macron soutiennent le gouvernement espagnol    La justice spatiale en débat à Khénifra    Andrej Babis, le "Trump tchèque" au seuil du pouvoir    Les meilleurs films de tous les temps    Beau succès du 12ème concert pour la Tolérance    Casablanca: Les auteurs du braquage d'une agence de transfert d'argent arrêtés    Marathon International de Casablanca : Déjà la 10ème édition    Souad Mkhennet : «Mon livre sera édité en arabe à la fin du mois d'octobre»    La Princesse Lalla Salma prend part à la Conférence mondiale de l'OMS    La J.S à Sotchi... Un intrus se met à côté de la plaque!    Don d'organes: Un problème de sensibilisation    La RDC membre du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU    Après la guerre, le parti distribue les dividendes    Casablanca : présentation du livre « Maroc, culture, art et mémoire » en hommage à feu Mohamed Sijelmassi    SM le Roi reçoit l'envoyé personnel du SG de l'ONU    Casablanca accueille la 4e édition de street art «Sbagha Bagha»    PRÈS DE 67 MILLIARDS DE DIRHAMS DU PIB DU TOURISME AU MAROC    Ahizoune reçoit le Prix de reconnaissance de la culture amazighe au titre de l'année 2016    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawazine 2017 : La scène du Chellah rend hommage aux chants des îles
Publié dans Libération le 20 - 04 - 2017

Le site mythique de Chellah rendra hommage aux chants des îles du monde entier dans le cadre de la 16ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde, prévu du 12 au 20 mai prochain. "Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, le site du Chellah est à l'image de Mawazine : tourné vers l'avenir et rendant sans cesse hommage aux plus belles traditions musicales. C'est ici, dans ce lieu poétique, propice au rêve et à l'évasion, que le festival accueillera cette année encore les plus grands interprètes autour d'un thème : Les îles" promet l'Association Maroc-Cultures, initiatrice de cet événement dans un communiqué. Chellah accueillera ainsi une programmation spéciale qui célèbre les musiques du bout du monde, de La Réunion à Ilha Grande en passant par Marmara et la Martinique, précise-t-on. Au programme, des concerts inoubliables au cours desquels le public découvrira des répertoires, parfois ancestraux, qui n'ont rien perdu de leur force, de leur audace et de leur mystère, ajoute la même source. Le concert d'ouverture de la scène du Chellah verra se produire samedi 13 mai la chanteuse chypriote Vakia Stavrou qui porte dans sa musique un héritage de sonorités et de couleurs chaudes rappelant son origine: la Méditerranée. Le lendemain, dimanche 14 mai, Justin Vali de Madagascar All Stars offrira une performance inédite de la valiha, une cithare tubulaire en bambou emblématique de la grande île et dont il est un virtuose. Sa sonorité résonne comme un mélange de harpe, de kora et de clavecin. Lundi 15 mai, la formation Maqâm Roads, composée du chanteur turc Aburrahman Tarikci et du violoniste tunisien Zied Zouari, initiera le public aux différents univers du Maqâm dans le contexte de l'île de Marmara, creuset des effluves musicales venues d'ailleurs: Tba' de Tunisie, Raga d'Inde, Gnawa du Maroc... Fil conducteur qui permet de faire dialoguer ces différentes traditions musicales, le Maqâm raconte la réminiscence d'un chant ancestral à travers des rythmes contemporains. Un récit hors du commun et qui se ressource en permanence par le voyage. Chicuelo & Marco Mezquida, venus des Baléares, proposeront mardi 16 mai la réunion de deux personnalités artistiques dans un mélange marqué par l'authenticité, l'admiration mutuelle et une dévotion complète à la musique.
Marco Mezquida est un musicien complet, voire légendaire. Créateur d'un style pianistique unique, il s'imprègne et se nourrit dans la diversité. Juan Gómez "Chicuelo" est quant à lui un des guitaristes les plus importants du flamenco et l'un des compositeurs les plus productifs et originaux de ces dernières générations. Il a partagé la scène avec des musiciens, comme Chano Domínguez, et collaboré avec la pianiste Maria João Pires. Mercredi 17 mai, Agathe Iracema, originaire d'Ilha Grande au Brésil, déclarera son amour pour le jazz et la musique brésilienne.
Cette chanteuse franco-brésilienne lumineuse se situe quelque part entre Billie Holiday, pour l'intériorité de son chant, et Tania Maria, pour son énergie joyeuse et son sens du rythme.
Sur scène, par-delà l'enchantement de ses qualités vocales et le timbre de sa voix, la jeune femme impressionne par sa présence rayonnante. Son répertoire voyage des précurseurs de la bossa nova aux rythmes contemporains, à travers les compositions de son père qui ont bercé son enfance : un magnifique périple au cœur de ses racines brésiliennes.
Jeudi 18 mai, c'est Stella Gonis, chanteuse, danseuse et tanbouyée de Bèlè, une musique traditionnelle de Martinique, qui bercera les festivaliers par ses rythmes ancestraux. Sa voix riche, généreuse et puissante lui a permis de sillonner les Caraïbes et la France avec Lé Béloka, Tambou Bô Kannal, Racinn Nwel et Eric Virgal. En parallèle, elle enseigne la musique et les danses traditionnelles à la Maison du Bèlè en Martinique. Le lendemain, vendredi 19 mai, c'est La Réunion qui sera à l'honneur avec Saodaj', un groupe emblématique de la nouvelle génération d'artistes ayant repris le flambeau du brûlant maloya.
Pour la soirée de clôture de la scène du Chellah, samedi 20 mai, c'est au Cap-Vert qu'Elida Almeida nous donnera rendez-vous. A 23 ans, la chanteuse conjure le sort d'une enfance difficile par des compositions lumineuses baignées de mélodies folk et teintées de rythmes de l'île de Santiago : batuque, funana et morna. A son écoute, le charme opère instantanément, porté par la sincérité de sa voix et l'immédiateté de son propos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.