Décès Abdelkebir Alaoui M'daghri, le défunt sera inhumé dimanche à Rabat    Il fait l'actu : Mohamed El Mandjra, PDG de CS Signature SARL    Médiouna a un nouvel hôpital    La Révolution du Roi et du Peuple : 64ème anniversaire    Environnement : Un engagement de la première heure    Mondial 2026: les villes américaines entrent en concurrence pour accueillir les matchs    Meknès : Hausse de 13% des nuitées touristiques durant le 1er semestre 2017    Agadir : Et de deux pour la Caravane de promotion de l'investissement des MRE    La FIFA et le TAS sanctionnent le Raja    Activité aérienne : 1,96 million de passagers à fin juillet    Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...    MAROC-ALLEMAGNE: QU'EN EST-IL DE L'ACCORD DE RAPATRIEMENT DES MIGRANTS?    ATTENTAT DE BARCELONE: LES CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI    TANGER, DESTINATION PRIVILEGIEE DES CHEFS D'ETAT    ATTENTAT DE BARCELONE: LE CONSEIL EUROPEEN DES OULEMAS MAROCAINS CONDAMNE DES «ACTES ABOMINABLES ET LÂCHES»    ISTIQLAL: LES COULISSES DU «PUTSCH» CONTRE CHABAT    METEO: JUSQU'À 47 DEGRES CE SAMEDI    All Africa Music Awards : Samira Said, Ahmed Soultan, Douzi en lice    Les jeunes collés à leurs écrans pourraient sauver le Royaume-Uni    Les manœuvres militaires américano-coréennes menacent d'exacerber les tensions    La présomption d'innocence bafouée par des médias marocains    La réalité virtuelle, un secteur fort prometteur    Mohamed Amsif débarque au Fath    Constant Omari : Il n'y aura pas de remise en cause du Cameroun comme pays organisateur de la CAN 2019    Divers sportifs    Le Groupe d'amitié parlementaire Australie-Maroc officiellement mis en place à Canberra    Le chemin de "l'école" en plein été à Témara    Divers    A trois ans des JO, Tokyo veut conjurer le spectre d'un méga-séisme    Britney Spears modifie son testament    Ibrahim Ferrer Le Maroc est un creuset où se mélangent les différentes cultures et civilisations    Participation du Maroc à la 13ème édition de la Foire du livre de Panama    Finlande : un mort et plusieurs blessées dans une attaque au couteau à Turku    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Aéroport Mohammed V : Arrestation d'une ressortissante péruvienne en possession de 3,530 kg de cocaïne    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    Météo: le mercure affichera 48 degrés dans certaines régions    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Liberté de culte au Maroc C'est pas toujours la joie !    La circulation rétablie en alternance entre Taddart et Tichka après un éboulement rocheux    Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d'organes    Franchissement à la baisse du seuil de 5% dans le capital de Saham Assurance    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawazine 2017 : La scène du Chellah rend hommage aux chants des îles
Publié dans Libération le 20 - 04 - 2017

Le site mythique de Chellah rendra hommage aux chants des îles du monde entier dans le cadre de la 16ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde, prévu du 12 au 20 mai prochain. "Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, le site du Chellah est à l'image de Mawazine : tourné vers l'avenir et rendant sans cesse hommage aux plus belles traditions musicales. C'est ici, dans ce lieu poétique, propice au rêve et à l'évasion, que le festival accueillera cette année encore les plus grands interprètes autour d'un thème : Les îles" promet l'Association Maroc-Cultures, initiatrice de cet événement dans un communiqué. Chellah accueillera ainsi une programmation spéciale qui célèbre les musiques du bout du monde, de La Réunion à Ilha Grande en passant par Marmara et la Martinique, précise-t-on. Au programme, des concerts inoubliables au cours desquels le public découvrira des répertoires, parfois ancestraux, qui n'ont rien perdu de leur force, de leur audace et de leur mystère, ajoute la même source. Le concert d'ouverture de la scène du Chellah verra se produire samedi 13 mai la chanteuse chypriote Vakia Stavrou qui porte dans sa musique un héritage de sonorités et de couleurs chaudes rappelant son origine: la Méditerranée. Le lendemain, dimanche 14 mai, Justin Vali de Madagascar All Stars offrira une performance inédite de la valiha, une cithare tubulaire en bambou emblématique de la grande île et dont il est un virtuose. Sa sonorité résonne comme un mélange de harpe, de kora et de clavecin. Lundi 15 mai, la formation Maqâm Roads, composée du chanteur turc Aburrahman Tarikci et du violoniste tunisien Zied Zouari, initiera le public aux différents univers du Maqâm dans le contexte de l'île de Marmara, creuset des effluves musicales venues d'ailleurs: Tba' de Tunisie, Raga d'Inde, Gnawa du Maroc... Fil conducteur qui permet de faire dialoguer ces différentes traditions musicales, le Maqâm raconte la réminiscence d'un chant ancestral à travers des rythmes contemporains. Un récit hors du commun et qui se ressource en permanence par le voyage. Chicuelo & Marco Mezquida, venus des Baléares, proposeront mardi 16 mai la réunion de deux personnalités artistiques dans un mélange marqué par l'authenticité, l'admiration mutuelle et une dévotion complète à la musique.
Marco Mezquida est un musicien complet, voire légendaire. Créateur d'un style pianistique unique, il s'imprègne et se nourrit dans la diversité. Juan Gómez "Chicuelo" est quant à lui un des guitaristes les plus importants du flamenco et l'un des compositeurs les plus productifs et originaux de ces dernières générations. Il a partagé la scène avec des musiciens, comme Chano Domínguez, et collaboré avec la pianiste Maria João Pires. Mercredi 17 mai, Agathe Iracema, originaire d'Ilha Grande au Brésil, déclarera son amour pour le jazz et la musique brésilienne.
Cette chanteuse franco-brésilienne lumineuse se situe quelque part entre Billie Holiday, pour l'intériorité de son chant, et Tania Maria, pour son énergie joyeuse et son sens du rythme.
Sur scène, par-delà l'enchantement de ses qualités vocales et le timbre de sa voix, la jeune femme impressionne par sa présence rayonnante. Son répertoire voyage des précurseurs de la bossa nova aux rythmes contemporains, à travers les compositions de son père qui ont bercé son enfance : un magnifique périple au cœur de ses racines brésiliennes.
Jeudi 18 mai, c'est Stella Gonis, chanteuse, danseuse et tanbouyée de Bèlè, une musique traditionnelle de Martinique, qui bercera les festivaliers par ses rythmes ancestraux. Sa voix riche, généreuse et puissante lui a permis de sillonner les Caraïbes et la France avec Lé Béloka, Tambou Bô Kannal, Racinn Nwel et Eric Virgal. En parallèle, elle enseigne la musique et les danses traditionnelles à la Maison du Bèlè en Martinique. Le lendemain, vendredi 19 mai, c'est La Réunion qui sera à l'honneur avec Saodaj', un groupe emblématique de la nouvelle génération d'artistes ayant repris le flambeau du brûlant maloya.
Pour la soirée de clôture de la scène du Chellah, samedi 20 mai, c'est au Cap-Vert qu'Elida Almeida nous donnera rendez-vous. A 23 ans, la chanteuse conjure le sort d'une enfance difficile par des compositions lumineuses baignées de mélodies folk et teintées de rythmes de l'île de Santiago : batuque, funana et morna. A son écoute, le charme opère instantanément, porté par la sincérité de sa voix et l'immédiateté de son propos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.