Naufrage: plus de 100 disparus au large de la Libye    Brèves Internationales    Macky Sall: «Il est temps de donner à l'Afrique la place qu'elle mérite»    Oujda: Deux recettes pour lutter contre l'abandon scolaire    Températures maximales pour la journée du 21 septembre 2017    Fusillade à Copenhague    Paris: vibrant hommage à Leïla Alaoui    Prix national de la presse: La compétition est ouverte    Kourkouni: L'artiste qui donne vie aux «blisters»    New-York – Intenses activités diplomatiques du Maroc à l'ONU    Europe : le Brexit risque de faire perdre 1,2 million emplois    Les détenus de Oukacha menacent d'entrer en grève de la faim    Décès de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, à 94 ans    Ankara, Téhéran et Bagdad envisagent des mesures de rétorsion contre Kurdistan    L'ONU présente son plan d'action pour redonner un avenir aux Libyens    Le FUS lorgne le dernier carré à Sfax    L'OCK s'offre le RCOZ et les quarts de finale de la Coupe du Trône    L'IRT et le HUSA surpris à domicile    Clôture du Forum Maroc-Gabon : Plusieurs milliards de dollars d'investissement annoncés    Habib El Malki : L'Afrique et le monde arabe peuvent devenir ensemble une puissance économique émergente    Les mutations du monde du travail dans les pays arabes au centre d'une conférence régionale à Casablanca    Deux ONG déplorent les exactions contre les défenseurs des droits humains à Tindouf    Risque d'extinction plus élevé pour les gros et petits animaux    Divers    Michael O'Leary dans la tourmente de Ryanair    Le monopole du secteur électrique épuise les Sud-Africains!    Insolite : Prier pour l'économie    Les meilleurs films de tous les temps    Gad El Maleh boucle sa première tournée en Australie    Le Marocain Miloud Guiderk remporte le Prix d'honneur du Conseil de la culture norvégienne    La transition énergétique participative en conférence-débat    Dialogue social : Yatim optimiste, les syndicats nettement moins…    Le Oppo F3 aux couleurs du Club catalan FC Barcelone    L'boulevard s'associe à Casablanca Events et Animation    Maroc - Gabon : Qui mettre à gauche ? Spécial    Rencontre gouvernement-syndicats    Salon du cheval : Un programme riche et varié    Groupe Attijariwafa bank : Un 1er bilan encourageant pour la nouvelle filiale en Egypte    Gad Elmaleh boucle sa première tournée en Australie    Coupe du Trône: le choc Raja-FUS aura lieu ce mardi    Le français Derichebourg avance ses pions au Maroc    Contrôle fiscal : La vérification à l'amiable enfin formalisée    Pêche: des investissements et des emplois    New York: le Maroc reconduit à la tête du Forum mondial de lutte contre le terrorisme    Le Real Madrid s'incline à domicile face au Betis Séville (0-1)    Boulemane: ancien dirigeant d'une agence commerciale, il est arrêté pour avoir détourné 3 millions de DH    Maroc-Guinée : Nabil Benabdellah fait le suivi des projets communs    Vème Congrès de la SMOC à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Printemps musical des Alizés : L'Orchestre Philharmonique du Maroc fait vibrer Essaouira
Publié dans Libération le 02 - 05 - 2017

L'Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) dirigé par Oliver Holt, a proposé samedi, dans le cadre du 17ème Festival Printemps musical des alizés, une version de "Carmen", l'opéra de Georges Bizet, spécialement réadapté pour Essaouira, avec la participation de musiciens de l'Orchestre symphonique de Guangzhou. Cette grande première a donné encore plus de profondeur et de relief à cette universalité de la musique à laquelle, depuis 17 ans, le Printemps musical des alizés a choisi de s'identifier. L'OMP a réussi à éveiller les sens des mélomanes et à les transporter dans le temps et l'espace avec des morceaux de musique célèbres des compositeurs suisse Ernest Bloch (1880-1959) et français Francis Poulenc (1899-1963).
L'OPM a été rejoint plus tard dans la soirée par le "Yadaïn piano duo", formé des pianistes Dina Bensaïd et d'Eloïse Bella Kohn, qui ont offert un programme rempli de douceur et synonyme de convergence entre les peuples. Le public avait rendez-vous à l'église samedi avec le quatuor Hanson, qui grâce à leur maîtrise du répertoire fondateur du Quatuor à corde, et en particulier des quatuors de J.Haydn, se forge une identité de discours où intelligence et humour se mêlent à la finesse et à la sensibilité de leur jeu.
Il est, par ailleurs, à noter que l'OPM qui a énormément contribué à valoriser le statut du musicien marocain est aujourd'hui composé de 80 musiciens, essentiellement marocains, sélectionnés parmi les diplômés des grands conservatoires marocains et européens. L'OPM a énormément contribué à valoriser le statut du musicien marocain, en permettant à ses instrumentistes de vivre de leur art.
L'Orchestre Philharmonique du Maroc a atteint aujourd'hui la maturité qui lui permet de jouer les plus grandes œuvres du répertoire classique. L'OPM est un orchestre de son temps puisqu'il a participé à des créations d'œuvres contemporaines. Ainsi, le public a pu l'entendre interpréter diverses symphonies (symphonies de Beethoven, Tchaïkovski, la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak). Il s'est également illustré dans le répertoire lyrique avec la représentation d'opéras incontournables, tels que Carmen, La Traviata, L'Enlèvement au Sérail, Tosca, Les Noces de Figaro... L'OPM a également participé à des créations d'œuvres symphoniques et a accompagné des solistes de renom, dont Laurent Korcia, Xavier Phillips, David Grimal, Abdel Rahman El Bacha, ou encore Paul Meyer.
L'OPM œuvre activement pour la formation des jeunes enfants par la mise en place de véritables parcours pédagogiques, tout au long de la saison musicale. Chacune des saisons de l'OPM s'articule autour de rendez-vous incontournables et attendus du public : les Concerts d'Ouverture (en septembre), le Cycle Découverte (en décembre), les Concerts du Nouvel An (en janvier), le Concours International de Piano (en mars), l'Opéra (en avril), et la Fête de la musique (en juin), soit entre 30 et 40 concerts par an.
Ces concerts rassemblent chaque année environ 40 000 spectateurs. Par son sens du défi et son travail rigoureux, l'Orchestre Philharmonique du Maroc souhaite accéder au niveau des grands ensembles symphoniques et ainsi acquérir une reconnaissance sur les scènes musicales nationales et internationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.