Dématérialisation des cautions douanières : La solution d'Attijariwafa bank opérationnelle en phase pilote    «OCP Africa» aspire à une agriculture moderne et créatrice de valeur en Afrique    Comptables agréés : La liste définitive publiée    Relation client : Nouvelle plateforme pour Outsourcia à Madagascar    Aziz Bouhaddouz opérationnel avec Sankt Pauli dès ce lundi ? Spécial    El Jadida : Quatre étudiants séquestrent un policier    Médicaments génériques fabriqués au Maroc : La commercialisation pour très bientôt    L'heure est à la mobilisation (5)    Des nouvelles rassurantes sur la blessure de Mehdi Benatia Spécial    CIV - Maroc : Les Lions de l'Atlas se prépareront à Rabat    France : Un fiché "S" marocain expulsé    La Chine déroule ses orientations    Festival de Fès de la culture soufie: Un «Davos spirituel» est né    Salon du cheval d'El Jadida: Poste Maroc émet un timbre commémoratif    Rakka – Le début de la fin    Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders à Essaouira    News    Nouveaux pourparlers de paix sur la Syrie à Astana    Najib El Khadi élu vice-président de l'ASGP de l'Union interparlementaire    Une délégation émiratie s'enquiert des opportunités d'investissement dans la région de Casablanca-Settat    18 certificats négatifs délivrés en septembre dernier à Essaouira    Divers Economie    Ligue des champions : Paris compte déjà un petit chelem    L'IRT, un sacré client pour le KACM    Plateau relevé au 10ème MIC    Le gouvernement espagnol enclenchera samedi l'article 155    Rapport mi-figue mi-raisin de l'UE sur les droits de l'Homme au Maroc    Le lancer de hache, le nouveau loisir qui monte aux Etats-Unis    Insolite : Le Japon pleure son manchot amoureux    Pour un enseignement en crise : Il faut plutôt voir du côté des gouvernements    Catalogne : Merkel et Macron soutiennent le gouvernement espagnol    La justice spatiale en débat à Khénifra    Andrej Babis, le "Trump tchèque" au seuil du pouvoir    Les meilleurs films de tous les temps    Beau succès du 12ème concert pour la Tolérance    Casablanca: Les auteurs du braquage d'une agence de transfert d'argent arrêtés    Marathon International de Casablanca : Déjà la 10ème édition    Souad Mkhennet : «Mon livre sera édité en arabe à la fin du mois d'octobre»    La Princesse Lalla Salma prend part à la Conférence mondiale de l'OMS    La J.S à Sotchi... Un intrus se met à côté de la plaque!    Don d'organes: Un problème de sensibilisation    La RDC membre du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU    Après la guerre, le parti distribue les dividendes    Casablanca : présentation du livre « Maroc, culture, art et mémoire » en hommage à feu Mohamed Sijelmassi    SM le Roi reçoit l'envoyé personnel du SG de l'ONU    Casablanca accueille la 4e édition de street art «Sbagha Bagha»    PRÈS DE 67 MILLIARDS DE DIRHAMS DU PIB DU TOURISME AU MAROC    Ahizoune reçoit le Prix de reconnaissance de la culture amazighe au titre de l'année 2016    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Juan Goytisolo, grand ami du Maroc, tire sa révérence
Publié dans Libération le 06 - 06 - 2017


L'écrivain espagnol Juan Goytisolo,
auteur d'une cinquantaine d'ouvrages,
dont une vingtaine de romans, est décédé
dans la nuit de samedi à dimanche
à Marrakech, où il vivait depuis vingt ans.
C'est à Marrakech, où il vivait depuis vingt ans, qu'est mort le 4 juin, à 86 ans, l'essayiste et romancier espagnol Juan Goytisolo. Il a été l'un des plus fervents défenseurs de la diversité comme source de richesse et de progrès, surtout intellectuels, de nos sociétés, même si cela lui a valu des critiques à une certaine époque dans son propre pays, l'Espagne.
Goytisolo a voué, tout au long de sa vie, une passion, voire une admiration, pour le Maroc, notamment pour les villes de Tanger et de Marrakech, au point de décider de s'installer définitivement, durant les années 1990, dans la cité ocre, symbole par excellence pour lui de la diversité et du métissage culturels.
C'est d'ailleurs cette affection pour la ville des sept saints qui le poussa à lancer, aux côtés d'autres intellectuels marocains, l'initiative de la candidature de la place Jemaa El Fna pour être reconnue "patrimoine culturel immatériel de l'humanité" par l'Unesco, projet qui se concrétisa avec la proclamation de la place comme tel en 2001. Symbole du dialogue et de l'alliance entre les civilisations, il a incarné, jusqu'au dernier jour de sa vie, son rôle de trait d'union entre les deux rives du Détroit. Spécialiste du monde arabe, qu'il a fait connaître à travers ses œuvres, Goytisolo se voyait comme un citoyen du monde qui sert de trait d'union aussi entre l'Orient et l'Occident. Outre sa défense des valeurs de partage, d'échange et de l'inter-culturalité, l'écrivain et essayiste espagnol est considéré comme l'un des auteurs les plus engagés de son époque, notamment en faveur des droits de l'Homme. Son indépendance morale et intellectuelle est, en outre, reconnue par la sphère littéraire.
Né en 1931 à Barcelone, Juan Goytisolo est l'un des écrivains espagnols les plus importants de la seconde moitié du 20ème siècle. D'une famille aristocratique, il a été un intellectuel opposé au franquisme. Son père a été emprisonné par les Républicains pendant la guerre d'Espagne et sa mère tuée dans un raid franquiste en 1938 sur Barcelone.
Installé à Paris en 1956, il travaille chez Gallimard. Entre 1969 et 1975, il enseigne la littérature dans les universités de Californie, Boston et New York.
Son regard critique l'a aidé à construire une œuvre d'une grande originalité idéologique et stylistique et à adopter une position politique originale devant le nouvel ordre mondial de la fin du 20ème siècle. Auteur d'une quinzaine de romans et de nombreux essais, il a reçu plusieurs prix internationaux, dont le prix Europalia en 1985 pour l'ensemble de son œuvre, le prix Octavio Paz (2002), le prix Juan Rulfo de littérature latino-américaine et caribéenne (2004) et le prestigieux prix Crevantes (2014).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.