Le Roi Mohammed VI adresse un discours à la nation    BENI MELLAL : la politique de proximité, un moyen de développement    La prison d'Oukacha dément une grève de la faim des détenus du Hirak    Afrique : comprendre le choix stratégique du Maroc    Le roi Mohammed VI : « l'Afrique représente l'avenir qui commence aujourd'hui »    La voiture autonome ne cesse d'évoluer    Le groupe français Engie se délocalise au Maroc    Renforcement de la coopération parlementaire maroco-rwandaise    Le "faux président" arrêté sous une fausse identité    Divers    Reprise modeste du commerce international    Une forte cadence de transit au Port de Tanger-Med    Médersas restaurées de Fès : Le programme de réhabilitation présenté au Souverain    Dix ans sur un îlot breton désert pour un projet agro-environnemental    Le divorce coûtera une fortune pour Abramovic    La Finlande subit son premier attentat terroriste    Paris SG : Après Neymar, les autres dossiers chauds du mercato    Dortmund en tête de la Bundesliga    Débuts réussis pour Juventus et Naples, la VAR fait son apparition    A quand la modernité émancipatrice ?    Le rêve brisé des nomades aux portes d'Oulan-Bator    Pourquoi est-ce que la grossesse est une période à risque pour la thyroïde ?    Insolite : "Hand spinner"    Tout est bâti sur du vent    David Serero, une voix sublime foncièrement marocaine qui perce dans le monde sélect de l'Opéra    Education : Un chantier de règne    Décès Abdelkebir Alaoui M'daghri, le défunt sera inhumé dimanche à Rabat    Mondial 2026: les villes américaines entrent en concurrence pour accueillir les matchs    La FIFA et le TAS sanctionnent le Raja    Meknès : Hausse de 13% des nuitées touristiques durant le 1er semestre 2017    MAROC-ALLEMAGNE: QU'EN EST-IL DE L'ACCORD DE RAPATRIEMENT DES MIGRANTS?    ATTENTAT DE BARCELONE: LES CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI    METEO: JUSQU'À 47 DEGRES CE SAMEDI    TANGER, DESTINATION PRIVILEGIEE DES CHEFS D'ETAT    ISTIQLAL: LES COULISSES DU «PUTSCH» CONTRE CHABAT    Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...    All Africa Music Awards : Samira Said, Ahmed Soultan, Douzi en lice    Le chemin de "l'école" en plein été à Témara    Finlande : un mort et plusieurs blessées dans une attaque au couteau à Turku    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lesieur Cristal parvient à sauvegarder ses résultats
Publié dans Libération le 12 - 08 - 2017

"Lesieur Cristal joue un rôle clé dans la modernisation de l'agro-industrie marocaine », a affirmé le président de l'entreprise, Khalid Cheddadi.
En dépit de la conjoncture internationale et locale toujours tendue, « l'entreprise poursuit la mise en œuvre de son plan CAP2020 grâce à la valorisation de ses marques, la diversification de ses produits, le renforcement de ses capacités industrielles et le maintien de sa capacité à innover sur tous les fronts », a-t-il indiqué dans le rapport annuel 2016 de la société.
L'environnement économique défavorable en cette année 2016, dû essentiellement aux mauvaises conditions climatiques et à la décélération de la croissance, n'a cependant pas empêché la filiale du groupe Avril de sauvegarder ses résultats, a noté le directeur général de la société, Samir Oudghiri Idrissi.
Comme il l'avait prévenu en avril dernier, lors de la présentation des résultats annuels de la société au titre de l'exercice 2016, le groupe a enregistré des résultats stables en 2016 malgré une conjoncture difficile.
Ainsi, selon les indicateurs de l'entreprise, le chiffre d'affaires s'est établi à 4,02 MMDh en 2016 contre 3,98 MMDH l'année d'avant. Cette évolution limitée s'explique par le recul des exportations (non compétitive à l'international) de l'huile d'olive marocaine et la conjoncture nationale difficile, a-t-on relevé dans ce rapport.
D'après le document, le résultat d'exploitation est passé de 290 Mdh en 2015 à 282 MDH au titre de l'exercice écoulé. Le groupe attribue ce résultat d'une part à la forte pression sur les prix de vente de l'huile de table après l'envolée des cours des huiles brutes de soja et d'autre part, au recul des exportations d'huile d'olive.
En ce qui concerne le résultat net, il s'est établi à 172 MDH contre 164 MDH en 2016. L'entreprise a toutefois précisé que ce dernier résultat intégrait des dotations aux provisions pour risques.
S'agissant de la trésorerie, le rapport fait état d'une trésorerie en nette amélioration. Le bilan demeure solide. « L'endettement net est négatif de 542 MDH grâce aux efforts d'optimisation du besoin en fonds de roulement, à la bonne gestion des couvertures et des comptes clients, mais aussi à l'encaissement d'une partie du crédit de TVA cumulé sur la période 2004-2013 », explique-t-on.
A noter aussi que Lesieur Cristal continue de renforcer sa présence sur de nouveaux marchés, le développement à l'international étant plus que jamais devenu un axe de croissance stratégique.
A propos, l'entreprise a réalisé une progression de 14% de son chiffre d'affaires hors Maroc. « L'objectif, d'ici 2020, est de doubler les volumes d'affaires à l'international », a souligné Samir Oudghiri Idrssi.
Plus généralement, « le business model de Lesieur Cristal continue de puiser sa force dans la solidité du portefeuille de ses marques, la maîtrise des charges opérationnelles et le renforcement des activités à l'export qui lui permettent d'atteindre un niveau satisfaisant de performance et de poursuivre ses développements stratégiques », a relevé Samir Oudghiri Idrissi.
Pour le DG de la société, cette pérennité résulte de l'implication certaine du capital humain de Lesieur Cristal, de la mobilisation de l'amont agricole, d'une importante stratégie d'innovation mais aussi d'une capacité à s'adapter aux évolutions de notre environnement.
Même si le contexte futur s'annonce difficile du fait qu'il serait lié à une concurrence effrénée aussi bien locale qu'externe, Samir Oudghiri Idrissi a assuré que cela ne va pas empêcher Lesieur Cristal de poursuivre sa stratégie de développement qui, a-t-il précisé, s'appuie sur ses marques, son outil industriel et sa force de distribution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.