Le Maroc signe un mémorandum d'entente avec l'OMT    BCIJ : Arrestation d'une bande spécialisée dans les enlèvements    Le WAC et le FUS tout près des finales continentales    Espagne: réunion de crise pour reprendre le contrôle de la Catalogne    El Khayam: Plus de 170 cellules terroristes démantelées depuis 2002 au Maroc    Nouvelle crise diplomatique entre le Maroc et l'Algérie    Amical : les Lions de l'Atlas affrontent l'Ecosse à Agadir    HCP : L'indice des produits alimentaires en hausse    Neymar avait décidé de rejoindre le PSG lors du mariage de Messi    WAC-USMA: le match de la saison    Journée d'étude : Les bienfaits de l'ionisation sur l'agriculture étalés à Tanger    NOUVELLE COLÈRE ROYALE CONTRE LA WILAYA DE RABAT    LE CONSEIL SUPERIEUR DE SECURITE BIENTÔT OPERATIONNEL    PREVISIONS METEO: LE TEMPS QU'IL FERA CE SAMEDI    RABAT. LA VILLE S'EQUIPE DE TOILETTES PUBLIQUES    NOUVELLES SAVEURS SUR L'ATLANTIQUE AU FOUR SEASONS HOTEL CASABLANCA    Brèves Internationales    Programme des principaux matchs de ce samedi 21 octobre    Toulouse: Un arsenal et plus de 5.000 munitions retrouvés chez un pilote de ligne    L'homo sapiens serait originaire de l'Afrique de l'est    Festival de Fès de la Culture soufie: Sur les traces de l'humanisme spirituel    Une «Transhumance» signée Dassault    Des scientifiques créent un tissu artificiel de camouflage inspiré du poulpe    Europa League : Arsenal et Milan sans génie mais toujours leaders    Lopes : On fait avec    Encore une manche biaisée du championnat de football D1    Shinzo Abe : Le talent du diplomate, la ruse du politicien    Insolite : Un timbre à l'effigie du "Che"    Divers    Le Salon de l'audiovisuel en Afrique ouvre ses portes à Casablanca    Après le yoga, place à la méditation pour tous    Comment diminuer son stress par une alimentation saine    Inauguration à Ksar El Kébir d'une annexe de la Faculté poly disciplinaire de Larache    Amélioration du PIB du tourisme en 2016    Hamada Eddarouich : Le Polisario n'agit que par procuration d'Alger    Politique nationale d'immigration et d'asile : Les efforts déployés et les objectifs à atteindre    Elton John mettra fin en 2019 à sa résidence à Las Vegas    Johnny Depp attaque en justice ses propres avocats !    Le téléthon de Jennifer Lopez rapporte un joli pactole    Le Maroc participe au Pacte mondial pour les migrations    Rajoy: « Nous avons atteint une situation limite » en Catalogne    Stratégie de transformation : Les grandes entreprises plus flexibles...    Logan Lucky : Craig comme on ne l'a jamais vu !    Hausse des prix des fruits    Washington ne s'opposera pas au commerce UE-Iran, selon Tillerson    Démantèlement par le BCIJ d'une cellule terroriste pro-Daech    L'Académie du Royaume du Maroc s'ouvre à l'Amérique latine    El Jadida : Quatre étudiants séquestrent un policier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La diplomatie culturelle au Maroc entre réserve et retenue
Publié dans L'opinion le 04 - 12 - 2015


Par Fairouz FAOUZI
La diplomatie culturelle au Maroc est la porte d'entrée à toute relation. Elle est un levier stratégique de développement, qui vise la défense de l'intégrité territoriale du Maroc. En effet, la diplomatie culturelle marocaine se fonde sur une approche basée sur la retenue et la réserve, qui vise à permettre des discussions plus sereines, discrètes, et la recherche d'intérêts communs pour fonder un consensus–base de la résolution pacifique des conflits mais surtout un levier de rayonnement pour un Maroc stable, solidaire et ouvert sur l'autre. Tels sont, en définitive, les nouvelles orientations diplomatiques sur lesquelles mise le Maroc actuellement pour retrouver la place qui est la sienne dans le concert des Nations. Les diplomates sont tenus de s'adapter à l'évolution stratégique de la pratique diplomatique. Reste à savoir si les diplomates ainsi que les élites marocaines disposent de la capacité de relever ce défi. De nos jours, le Parlement, les partis politiques, les universitaires et la société civile sont mis à contribution, car la défense des intérêts du pays est une nécessité.
Au plan international, il s'agit également de la mise en place d'une vision diplomatique plus professionnelle et moins traditionnelle, en promouvant la culture marocaine d'origine à l'étranger comme un levier de changement dans la définition d'un nouveau projet sociétal.
Mais sur le plan national, la diplomatie culturelle, en encourageant les réflexions sur l'importance du dialogue interculturel, favoriserait la cohésion sociale. En somme, la diplomatie culturelle marocaine, tout en réalisant un objectif de dialogue entre les cultures et de promotion de la diversité culturelle, elle doit être associée à une stratégie globale de développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.