Transition démocratique: Les Tunisiens s'inquiètent    Education aux valeurs: Qu'apprend l'école aux enfants?    Classement Shanghai 2017 : L'UCA de Marrakech au Top 300 mondial    Christie's lance sa formule e-learning    Essaouira aussi aura son ''Banc de la Liberté"    Brèves    Le 1er Moharram tombe ce vendredi    Il fait l'actu : Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Wafa Assurance poursuit ses bonnes performances    L'Africa Security Forum s'adapte aux défis d'aujourd'hui    M. Hassad visite plusieurs établissements scolaires à Témara    La cour constitutionnelle annule l'élection du député Ali Amnioul du PPS    A l'ONU, Trump menace de détruire totalement la Corée du Nord    Le risque Irma existe également pour le Maroc    Expulsions intempestives de migrants marocains d'Italie    Candidature du Maroc pour le Mondial-2026 : Concrétiser le rêve d'une nation    Coupe du Trône : Les FAR et la JSKT aux quarts    Handball : Elimination du MCO et de W. Smara du championnat arabe    Marocaines et Marocains, il vous est désormais possible de saisir la HACA    "Dieselgate" 5.000 morts par an en Europe    Avec 40% d'écoutes illégales, le piratage musical se porte bien    Divers    Vème Congrès de la SMOC à Casablanca    Trois policiers agressés à Essaouira    La note d'information du HCP relative aux comptes régionaux    Mohamed Ben Abdelkader : On ne peut aborder la réforme administrative que sous un angle global et jamais au cas par cas    Abdelkrim Benatiq s'entretient avec une délégation parlementaire danoise    Une oeuvre d'art gigantesque dépoussiérée sous les yeux du public aux Pays-Bas    Les meilleurs films de tous les temps    Oujda accueille le 1er Salon maghrébin du livre    CGEM : La patronne des patrons rend visite à El Othmani    Dopage en Russie : le crédit épuisé !    Momo: «Détrompez-vous», L'Boulevard bénéficie d'une petite aide de Casa Events    Donald Trump se déclare prêt à «détruire l'ensemble de la Corée du Nord»    Loft Art Gallery accueille l'exposition Silent Distortion de Amine Amharec    Casablanca : six personnes arrêtées pour vol avec violence    Scènes de désolation après le séisme au Mexique qui a fait au moins 248 morts    Sur les traces du mythique Paris-Dakar    Cloud Computing : Maroc Datacenter pionnier    Taqa Morocco : 20 ans, et pas une ride    Velar... le petit bébé en quête d'une place sur la table des grands    Accidents de la circulation: 19 morts et 1.733 blessés en périmètre urbain    Parlement: des députés «fantômes» se révoltent contre les ponctions sur les salaires    Plaintes de l'audiovisuel : Les nouvelles dispositions entrent en vigueur    CAN 2019: Samuel Eto'o a rencontré le président de la CAF    Les «putschistes» du Raja reviennent à la charge    Le Maroc disposé à soutenir les pays du G5 Sahel dans la sécurisation des frontières    Attractivité : Le Maroc dans le Top3 africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment booster le secteur du tourisme en 2017 : Le facteur aérien
Publié dans L'opinion le 17 - 04 - 2017

Pour booster le tourisme national, le développement de l'offre aérienne est indispensable afin de redorer l'image de marque du royaume au niveau régional. L'objectif de l'ONMT est d'attirer environ 11 millions de touristes en 2017, soit une hausse 600.000 arrivées.
Selon les dernières statistiques, les deux premiers mois de 2017 ont enregistré une croissance à deux chiffres, confirmant la reprise du secteur à partir du 2ème semestre de l'année précédente. L'on s'attend à de bonnes performances en 2017, si l'on prend en compte la tendance des réservations, annoncée par l'office.
A ce propos, Abderrafie Zouitene, directeur général de l'ONMT, avait déclaré : «Pour ce mois d'avril, tous les vols de l'aéroport Charles De Gaulle en direction de Marrakech sont pleins». C'est le fruit de la nouvelle stratégie de communication initiée par l'Office, qui, selon le patron de l'office, est un nouvel étage, dans la mesure où il ne s'agit plus de se contenter de la promotion du produit, mais surtout des valeurs et de la richesse culturelle dont regorge le royaume.
Auparavant, une campagne médiatique au niveau du marché français a été lancée dernièrement, ainsi que d'autres actions sont programmées, dont un événement culturel prévu en octobre prochain à New York. Ce qui est de bon augure pour le Maroc qui dispose d'une image positive, face à une conjoncture régionale mouvementée, avec le renforcement de l'offre aérienne devenue incontournable pour capitaliser sur cet atout. En outre, le rattachement de l'aviation civile au ministère du Tourisme s'inscrit également dans cette logique.
L'ouverture de nouvelles liaisons aériennes avec les principaux marchés émetteurs est devenue incontournable pour l'ONMT.
Par ailleurs, une nouvelle campagne de promotion a été lancée sur le marché français au niveau de la destination Dakhla, avec l'ouverture d'une ligne directe de Paris comme argument de vente. Il s'agit d'un vol de 5 heures, dont les billets sont commercialisés à partir de 89 euros. D'autres liaisons seront aussi ouvertes entre des pays de l'Europe de l'Est et centrale et Agadir. Ils seront assurés par la compagnie low-cost WizzAir. Ces nouvelles fréquences permettront d'accompagner le développement de certains marchés comme la Pologne et la Hongrie, avec des tarifs de billets alléchants qui commencent à partir de 40 euros.
Par ailleurs, la compagnie Air Arabia est aussi engagée dans cette dynamique, en renforçant ses dessertes vers Agadir et Marrakech dans les prochains mois. Mais, c'est le lancement de vols internes low-cost, reliant Marrakech à Fès, qui est présenté comme «une révolution qui permettra de démocratiser le transport aérien au Maroc», selon Zouitene. Ce vol sera lancé par Air Arabia dès la fin du mois de juin prochain, avec une fréquence de 3 vols par semaine, et des tarifs qui démarrent à partir de 250 DH. L'année prochaine, de nouveaux vols seront programmés, notamment au départ des pays scandinaves. Le renforcement de l'aérien est aussi décisif pour mieux exploiter le potentiel du marché africain. Le patron de l'ONMT considère que la mise en place d'un open sky avec les pays de la CEDEAO pourrait être un atout, et donc il convient de proposer des vols à des prix attractifs.
L'autre problématique à l'ordre du jour est le changement des habitudes de consommation au niveau de la stratégie de promotion, qui doit se faire de plus en plus sur le web. Car, selon Zouitene : «Seuls 8% des touristes passent aujourd'hui par les TO, contre 60% il y a une quinzaine d'années». C'est pourquoi l'ONMT a pris le virage numérique pour faire la promotion de la destination Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.