Samedi, premier jour du mois sacré de Ramadan au Maroc    Les agents d'assurance veulent une augmentation    Situation tendue à Al Hoceima    Au moins 28 morts dans une attaque contre des coptes en Egypte    Le Barça a un nouvel entraîneur    Cravata revient avec «Yal Bnate», une ambiance enflammée à la marocaine    Viandes rouges    Province d'Al Hoceima    Nos meilleurs vœux    Enfants pauvres    L'espace francophone formule sa feuille de route    La CNSS en faveur de la généralisation des e-services    Botola Maroc Telecom D1 : Une dernière journée pour la forme !    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste de quatre membres affiliée à Daesh    Guelmim : Le cinéma au service des droits de l'Homme    Agadir accueille le premier village «Copain du monde» au Maroc    Dell EMC Maroc milite pour un monde mieux connecté    12ème étape du «Village itinérant» : L'Office national du conseil agricole s'invite à Jerada    Egypte : Au moins 23 morts dans une attaque contre des coptes    SAR la Princesse Lalla Salma reçoit à Rabat la médaille d'or de l'OMS    Laftit rejette les allégations sur la militarisation d'Al Hoceima    Belgique : un groupe d'imams marocains pour officier aux prières et animer des conférences    Un magistrat à la Cour d'appel de Rabat pris en flagrant délit de corruption    Arbitrage commercial : L'OMC prête à accompagner le Maroc    Khémisset : Arrestation d'un individu ayant mis en danger la vie des citoyens en les menaçant avec un chien dangereux    L'opportunité saoudienne    Ramadan: La Garde Royale organise la distribution du « Ftour » au profit des familles nécessiteuses    Sidi Bennour : Un père de famille tue son épouse et tente de se donner la mort    En kiosque N° 1212 : LE PRINTEMPS D'AL HOCEIMA    Virée continentale ratée pour le Wydad et le Fath    Divers sportifs    News    L'armée responsable des violences au Venezuela    L'amélioration des performances du secteur tertiaire booste l'activité économique nationale    Mohamed Benabdelkader : Il faut lutter contre les pratiques qui entravent l'efficacité du service public    Rencontre à Hay Hassani pour renforcer la citoyenneté des aveugles au Maroc    Divers    Venir en aide aux réfugiés syriens : Une caravane de solidarité vers Figuig et Bni Ounif    La fréquence des inondations côtières pourrait doubler    Manchester United a tout gagné    "Rêves d'un village" en clôture des activités du club santé et environnement au collège de Boudenib    L'œuvre de Maria Kermadi, une impressionnante peinture géométrique    Quand les livres font leur cinéma    Rodin sauvé par Vincent Lindon    Tanger : Un incendie se déclare au souk populaire "Bir Chifa"    Manchester United remporte la Ligue Europa malgré la tristesse    Décès de l'acteur britannique Roger Moore, "James Bond"    Divers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment booster le secteur du tourisme en 2017 : Le facteur aérien
Publié dans L'opinion le 17 - 04 - 2017

Pour booster le tourisme national, le développement de l'offre aérienne est indispensable afin de redorer l'image de marque du royaume au niveau régional. L'objectif de l'ONMT est d'attirer environ 11 millions de touristes en 2017, soit une hausse 600.000 arrivées.
Selon les dernières statistiques, les deux premiers mois de 2017 ont enregistré une croissance à deux chiffres, confirmant la reprise du secteur à partir du 2ème semestre de l'année précédente. L'on s'attend à de bonnes performances en 2017, si l'on prend en compte la tendance des réservations, annoncée par l'office.
A ce propos, Abderrafie Zouitene, directeur général de l'ONMT, avait déclaré : «Pour ce mois d'avril, tous les vols de l'aéroport Charles De Gaulle en direction de Marrakech sont pleins». C'est le fruit de la nouvelle stratégie de communication initiée par l'Office, qui, selon le patron de l'office, est un nouvel étage, dans la mesure où il ne s'agit plus de se contenter de la promotion du produit, mais surtout des valeurs et de la richesse culturelle dont regorge le royaume.
Auparavant, une campagne médiatique au niveau du marché français a été lancée dernièrement, ainsi que d'autres actions sont programmées, dont un événement culturel prévu en octobre prochain à New York. Ce qui est de bon augure pour le Maroc qui dispose d'une image positive, face à une conjoncture régionale mouvementée, avec le renforcement de l'offre aérienne devenue incontournable pour capitaliser sur cet atout. En outre, le rattachement de l'aviation civile au ministère du Tourisme s'inscrit également dans cette logique.
L'ouverture de nouvelles liaisons aériennes avec les principaux marchés émetteurs est devenue incontournable pour l'ONMT.
Par ailleurs, une nouvelle campagne de promotion a été lancée sur le marché français au niveau de la destination Dakhla, avec l'ouverture d'une ligne directe de Paris comme argument de vente. Il s'agit d'un vol de 5 heures, dont les billets sont commercialisés à partir de 89 euros. D'autres liaisons seront aussi ouvertes entre des pays de l'Europe de l'Est et centrale et Agadir. Ils seront assurés par la compagnie low-cost WizzAir. Ces nouvelles fréquences permettront d'accompagner le développement de certains marchés comme la Pologne et la Hongrie, avec des tarifs de billets alléchants qui commencent à partir de 40 euros.
Par ailleurs, la compagnie Air Arabia est aussi engagée dans cette dynamique, en renforçant ses dessertes vers Agadir et Marrakech dans les prochains mois. Mais, c'est le lancement de vols internes low-cost, reliant Marrakech à Fès, qui est présenté comme «une révolution qui permettra de démocratiser le transport aérien au Maroc», selon Zouitene. Ce vol sera lancé par Air Arabia dès la fin du mois de juin prochain, avec une fréquence de 3 vols par semaine, et des tarifs qui démarrent à partir de 250 DH. L'année prochaine, de nouveaux vols seront programmés, notamment au départ des pays scandinaves. Le renforcement de l'aérien est aussi décisif pour mieux exploiter le potentiel du marché africain. Le patron de l'ONMT considère que la mise en place d'un open sky avec les pays de la CEDEAO pourrait être un atout, et donc il convient de proposer des vols à des prix attractifs.
L'autre problématique à l'ordre du jour est le changement des habitudes de consommation au niveau de la stratégie de promotion, qui doit se faire de plus en plus sur le web. Car, selon Zouitene : «Seuls 8% des touristes passent aujourd'hui par les TO, contre 60% il y a une quinzaine d'années». C'est pourquoi l'ONMT a pris le virage numérique pour faire la promotion de la destination Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.