Audrey Azoulay, nommée ministre de la Culture en France    Salon International de l'Edition et du Livre : Plus de 650 exposants    Casablanca : SM le Roi lance les projets de restructuration et d'intégration urbaine des quartiers « Lahraouiyine Nord » et « Sidi Ahmed Belahcen »    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Skhirat la cérémonie de signature du pacte Qualit'Air    De grands groupes internationaux prospectent le marché marocain    SM le Roi inaugure un terrain de sport à la préfecture d'arrondissements Ben M'Sik    En kiosque N° 1152 : LE MAROC DANS SON SAHARA    Lions de l'Atlas: Badou Zaki sera indemnisé    50% de réduction sur les contraventions    Syrie : Les déplacés toujours bloqués à la frontière turque    Réunion du Comité exécutif du Parti de l'Istiqlal : La visite royale dans les provinces du Sud est source de grande fierté: Les orientations royales concernant l'appui au monde rural hautement saluées    Maroc/Tchad : Protocole d'accord sur la formation des imams    Zaki débarqué...    Rugby : Réception en honneur du président «Afrique Rugby», Aziz Bougja    Campagne Hajj 1437/2016: L'Office des changes fixe les plafonds des dotations    Appel urgent de M. Omar H'Jira au chef du gouvernement : La région de l'Oriental ploie sous l'effet d'une crise économique aiguë aggravée par le chômage et la pauvreté de ses habitants    Province Oued Eddahab : L'écloserie «Azura Aquaculture», pour renforcer la biodiversité marine    Le Souverain valide le comité de pilotage de la COP22    Donner à Tayeb Saddiki ce qui aurait dû lui appartenir    Les syndicats fustigent l'attitude de l'Exécutif : Grève générale le 24 février    Séparation à l'amiable entre la FRMF et Zaki    Les débats sur l'arabisation dans l'enseignement sont désormais clos    Le bon, la brute et le théâtre    Chambre des conseillers : une session atone    France : Au moins six morts dans un nouvel accident de bus scolaire    M. Salaheddine Mezouar s'entretient avec homologue saoudien    Mbarka Bouaida à Washington : le plan d'autonomie au Sahara    Le hockey sur glace tient sa fédération nationale    Golf: Younes El Hassani termine second à l'Open Océan    Les Bourses mondiales dans la dépression    Un nouveau coup de filet du BCIJ évite au Maroc le pire    Participons en masse à la grève nationale : La FDT dit non à la remise en cause des acquis et des droits des classes laborieuses    Echecs du PJD et cacophonie gouvernementale    Rencontre entre le Groupe socialiste et une délégation du Parlement européen    Nezha Hayat au parcours professionnel récompensé    Divers    News    L'enfer des prisons marocaines perdure    La Turquie intercepte 34 individus et des explosifs à la frontière syrienne    Laurent Fabius quitte le gouvernement    Star Wars gonfle le bénéfice de Disney en 2016    La FRMF à l'heure du bilan    Ceci n'est pas un polar    Trois artistes marocains décorés par la France    Lancement officiel de la Fondation Laabi pour la culture à Casablanca    Abdellatif Laâbi intègre la prestigieuse collection Poésie Gallimard    Laurent Fabius quitte le gouvernement Valls    Les femmes parlementaires arabes revendiquent la parité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".