Royal Air Maroc renforce ses relations avec le Sénégal    Aéroport Mohammed V: Arrestation de deux Capverdiennes en possession de près de 6 kg de cocaïne    Lois électorales : Le niet du Conseil constitutionnel    L'économie nationale a fait grise mine en 2014: La croissance bascule à 2,4%    Trésor : 1,09 MMDH d'échange de bons    Elections professionnelles: L'UMT dénonce l'ingérence partisane dans le scrutin    Italie: Un Marocain soupçonné de propagande islamiste arrêté    Tunisie : L'Etat d'urgence décrèté    Syrie : Le régime perd une importante position militaire à Alep    Iran /Groupe "P5+1": Persistance des divergences    L'éternel imbroglio !    Assemblée Générale Ordinaire de l'Olympique de Marrakech : Des perspectives prometteuses    Belle soirée ramadanesque au complexe sportif Prince Moulay Al Hassan: Benatia à la marocaine    Poursuite de la coordination entre les bases du syndicat et du parti au service de la classe laborieuse et du peuple marocain    Grâce au programme de la Fondation Mohammed VI de réinsertion socioprofessionnelle des détenus : Le taux de récidive constamment en baisse    Une analyse à l'emporte-pièce, dépourvue de valeur ajoutée    Une forte vague de chaleur frappe le Maroc    Mort de José Antonio Martinez : L'autopsie réalisée en Espagne contredit la version marocaine    Croissance : La guerre des chiffres n'aura pas lieu    Produits alimentaires, l'ONSSA contrôle 18 millions de tonnes en 2014 ...    Terrorisme, coopération Maroco-belge    Certification Tripadvisor pour le zoo de Rabat    Les terroristes de l'assiette    Non massif et risqué des Grecs au plan de créanciers divisés    Les services de sécurité bordelais déjouent une tentative algérienne d'implantation de cellules terroristes dormantes    Nouveau dérapage d'Abou Naim    Charivari à l'Instance nationale de protection des biens publics    Mastour décline la convocation de Benabicha    Divers    Fouzi Lekjaa: La FRMF procédera au parachèvement de ses instances sur la base d'une approche participative    Meriem Bensalah Chaqroun se confie à Libé    La BM accorde plus de 250 millions de dollars au Maroc    Divers    11.000 réfugiés syriens soignés à l'hôpital marocain de Zaâtari    Visite de Sissi au Sinaï    Regroupement familial    Une ambiance de piété et des traditions ancestrales à Oujda    Harcèlement sexuel et agression    Abderrahim Jairane La critique marocaine devrait se frayer son propre chemin    Portrait : Alicia Vikander    Syrie Si loin si proche    La RAM transporteur officiel du Festival Ecrans Noirs    Timitar 2015 : Hindi Zahra chantera auprès des Rayssate    Copa America 2015: le Chili sacré pour la première fois    Sébastien Loeb: «Je ne dirais pas que ce fut un bon week-end pour moi au Castellet»    Ciné-Script: Acteur: les risques du métier    Ciné - scope : Actuellement en salles : "Un voisin trop parfait" de Rob Cohen    Ciné - star/ Festival de Marrakech 2015 : Francis Ford Coppola Président du jury    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.