Le PLF 2018 table sur un taux de croissance de 3,2%    Les lignes de M'dina Bus remplace le tramway en période d'interruption    «15 Minutes de guerre» de Fred Grivois en plein tournage au Maroc    Cinq matchs de suspension confirmés pour Ronaldo    Un tweet de Barack Obama en passe de devenir le plus «liké» de l'histoire    Mustapha Ramid décide de démissionner...Info ou Intox ?    Athlétisme : Les nouvelles ambitions de Soufiane Bekkali    Botola Maroc Telecom 2017-2018 : Quatre entraîneurs étrangers animeront les débats    Taekwondo: Le Maroc dans le top 10 de l'Open de Tachkent    Mondial 2018: les Lions de l'Atlas voyageront vers Bamako le 3 septembre    Marrakech : 677 personnes interpellées par la police en 10 jours !    Hassad en visite de prospection dans des établissements scolaires de Zagora    Radiochirurgie : La clinique Le littoral récompensée par World Novalis Circle    Oujda : 109 certificats négatifs pour la création d'entreprises délivrés en juillet    Kim Jong-un va observer l'attitude des USA avant d'agir    Les équipes d'Avaaz dérangent    Institution du Parquet général, le baptême du feu    Benkirane projette de faire tomber les "ministres PJD"    Deux jeunes sur cinq sont chômeurs ou travailleurs précaires    Les indicateurs financiers d'Air Arabia ressortis au vert    Le développement de l'agriculture durable dans les provinces du Sud au centre d'un forum régional à Sidi Ifni    Divers sportifs    Le Mondial qatari pourrait-il affecter la candidature marocaine pour l'édition 2026 ?    Prix du meilleur joueur de l'UEFA: les trois finalistes dévoilés    Tourisme: en août, tout le monde va à Tétouan    Inspection du travail: le plan Yatim pour revigorer la profession    Tétouan: les services de Hammouchi poursuivent une "guetteuse du roi" pour diffamation    Une cure de vitamine B3, remède anti-fausse couche    La police arrête l'auteur des jets de pierre du pont Assa à Khouribga    Khémisset: un quadragénaire décède suite à une tentative de suicide    Marrakech: deux fonctionnaires de police arrêtés pour corruption et extorsion    2016 année noire pour le climat    Macaulay Culkin fait son retour au cinéma    Réponses d'expert : C'est quoi une hypertension artérielle"résistante" ?    Aux Pays-Bas, exhumer les bunkers nazis et la mémoire douloureuse    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    «Dakhla en couleurs… été 2017» : Plusieurs activités au programme    4ème rencontre annuelle de la tribu d'Ait Hassine à Guelmim    Algérie: le premier ministre démis de ses fonctions sur ordre de Bouteflika    Ils sont 100 et ils veulent changer le Maroc    L'Iran menace de sortir de l'accord de 2015 en cas de nouvelles sanctions américaines    Attaque terroriste à Ouagadougou: message de condoléances du roi Mohammed VI    Décès du grand journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab    Attaque Ouaguadougou : Aucune victime Marocaine parmi les 18 morts    Divers    Manifestations à Laroui et Imzouren    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    Habib El Malki fait la radioscopie de la Chambre des représentants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".