EXCLUSIF - Alerte : Décès du général Arroub    Lachgar au Club de L'Economiste: «A quatre mois des élections, le terrain n'est pas encore tracé»    Le G7 déclare la guerre au financement du terrorisme    Pour le magazine britannique The Economist : Ban Ki-moon, l'«un des pires secrétaires généraux» de l'ONU    M-commerce : Les Marocains s'y mettent de plus en plus    Sidi Slimane / 56ème ville déclarée sans bidonvilles    La Semaine africaine de l'UNESCO / Capacité de la femme africaine à relever les défis du changement climatique    Université Moulay Ismaïl de Meknès/ Les « gardes rouges » font la loi    France : La Loi Travail : Les syndicats appellent à «amplifier les mobilisations», Hollande « tiendra bon »    Etats-Unis / Présidentielles / Trump décroche l'investiture, Clinton sur la défensive    Japon / Barack Obama à Hiroshima : Pas d'excuses, juste un hommage    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» 27ème journée / 8 sorbas quittent la compétition au terme du 1er tour    Echos Gharbaouis    Courrier du Nord-Est    Conférences de sensibilisation sur les troubles du sommeil et la sécurité routière d'Agadir à Tanger : Somnolence et endormissement au volant provoquent un accident mortel sur trois sur l'autoroute    À partir du 1er Ramadan / Campagne de don de sang dans les mosquées du Royaume    Soupçonné d'avoir fait chanter deux personnes impliquées dans une affaire de possession de drogue / Un inspecteur de police de Casablanca fait l'objet d'une enquête    Spectacles de rue / Quand Mawazine s'invite dans les artères de Rabat    CINE SCRIPT: Dans la peau de l'acteur    Cinéma marocain : "Le scénario" ou "Le temps du terrorisme" d'Aziz Saâdallah    Deux nouveaux naufrages meurtriers de migrants rappellent leur drame en Méditerranée    Les chiffres du transport aérien des marchandises au Maroc restent modestes    1er édition du Forum de l'ingénierie touristique à Rabat    Hausse des transactions sur la Toile à plus de 1 MMDH    Botola Pro: 29e journée, week-end plein d'enjeux Spécial    Zidane et les finales, toute une histoire    Diego Simeone : C'est non négociable    Mourinho nommé entraîneur de Manchester United    L'Europe orientale, mieux que l'Orient ?    Le gouvernement tente le forcing pour faire adopter le projet de réforme des retraites, les syndicats ripostent, Grève générale dans la Fonction publique et les Collectivités locales le 31 mai    Les régions tiennent leur 1er conclave parlementaire    HCP : L'information statistique à portée de main    Trois entreprises distinguées aux Trophées de l'égalité professionnelle    Divers    Solitude et mobilité réduite accroissent le risque de mortalité    Aide à la décision pour de la gestion durable des terres    Plus de 431.000 candidats aux examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2016    Smart City Expo, un bilan très «smart» !    Iconoclaste...    Le G7 veut stimuler la croissance et redoute un Brexit    Aimons-nous !    Militante utopique    Deux héritiers potentiels de Prince refusent de passer des tests ADN    Jennifer Aniston en deuil    Jay Z répond, dans un rap, à Beyoncé qui lui reproche son infidélité    Conférence sur «La société civile et le développement»    Le Groupe socialiste interpelle le gouvernement    Nouvelle mobilisation des opposants à la réforme du travail    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".