Le Tchad, nouvelle pierre angulaire de la sécurité en Afrique?    Prise en charge du handicap    Cannabis: Le Maroc très compétitif à l'export    Rabat aura aussi son Morocco Mall    Une première base de données des auteurs marocains    Enseignement de l'amazigh: Le constat d'échec de l'Ircam    Le Maroc condamne les violations des droits humains à Tindouf    Les équipes du haut à labeur face à plus petit que soi    Heinzinger s'adjuge l'Open de Dar Es Salam 1    Le MAT et l'OCK se neutralisent    Les défis de la création d'une Cour africaine de justice et des droits de l'Homme    Lego affiche des profits en hausse    Caravane médicale au profit des habitants du village de Kerrouchen au Moyen-Atlas    Le Maroc premier producteur de résine de cannabis en Afrique    Divers    Racisme et islamophobie, fonds de commerce du Front national    Divers Economie    La présidente de l'OPIC en prospection dans le Royaume    Journée régionale du consommateur à El Jadida    Le CNDH propose que les militaires et les étrangers aient le droit de voter    Le gaz moutarde va-t-il enflammer les relations maroco-espagnoles ?    Insolite    Le Festival Oyoun du théâtre de rue rend hommage à Touria Jabrane    Le Libanais Melhem Zein en concert à Rabat    TADLA AZILAL Célébration de la journée mondiale de la protection civile.    Reprise du dialogue libyen ce jeudi au Maroc    Point de vue : Il faudra les planquer    Elections : le CNDH recommande le vote des étrangers    Casablanca : Arrestation de trafiquants de drogue à Lahraouiyine    SIAM: Un million de visiteurs attendus    Douane : 85,6 milliards de dirhams en 2014    Le Conseil constitutionnel rejette un quota femme    Banques participatives : A bord du Charia board    Investissements espagnols au Maroc : En baisse depuis 3 ans    Pour une approche globale de lutte contre l'extrémisme    Sala Al-Jadida organise sa journée du consommateur    Coopération entre les chambres de commerce et d'industrie du Maroc et de France en Côte d'Ivoire    Zagora célébre la 12e édition du Festival international des nomades.    Laurent Fabius en visite à Rabat    La BMCIE (enfin) pour le mois d'octobre    Hausse de 4,6% du trafic passager mondial    Royal Air Maroc, transporteur officiel du Fespaco    Fenêtre sur le Maroc médiéval    Italie : L'AS Rome a de l'orgueil, mais la Juventus voit le titre    Aux 6 kms (course/marche) de Bouskoura : En attendant le « starter »    Enfin du blé pour les Canaris    Le Maroc de 0 à 4.167 m d'altitude, le périple original d'un alpiniste croate    La Ligue nationale de football professionnel démarre le 25 mars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.