Hadj 2014 : dispositif spécial dans les aéroports    654 976 chèques rejetés, dont 57% pour défaut de provision    La BCP doit détenir au moins 51% du capital de chaque B.P.R.    France : l'Assemblée nationale accorde sa confiance à Valls 2    Maroc-OTAN: Une relation privilégiée de longue date    Il fait l'actu : Lahcen Daoudi    El Yazami : le Maroc a gagné depuis 12 ans le pari de l'administration neutre des élections    La promotion de la probité se met en place    Une occasion de comprendre la maladie qui touche environ 2.000 Marocains chaque année    CGEM- CMPP : La Green Growth Academy – Villes intelligentes : Quelle Transition ?    Deux grosses pointures sauteront    El Khalfi satisfait du symposium d'Ifrane    Irak: La communauté internationale affirme son soutien à l'Irak sans dévoiler de plan    Don du sang, D. Bush participe    Marrakech : Destruction des 226 kgs de cocaïne pure récemment saisis    Culture : Le Souverain inaugure le théâtre « Lalla Aicha » àM'diq    L'Institut œcuménique de Théologie Al Mowafaqa inauguré les 19 et 20 septembre à Rabat    Transport des aides humanitaires internationales vers le Liberia : La RAM affrète un vol spécial    Epidémie du virus Ebola :La communauté internationale veut «rattraper le temps perdu»: Elévation du niveau de vigilance au Maroc    Raja-AS FAR, une finale avant terme    Tennis : Clôture du « National » des jeunes 2014/2015 : Emotion, sensation et confirmation    Maroc – Russie : L'agriculture au menu    Promotion du secteur du tourisme: L'ANIT présente sa feuille de route    Zaki - Bahoui: Entre principes et frustration    Le vrai débat (2)    Le mot pour rire: Combien de sucres ?    Daoudi exige l'anglais scientifique à l'université    «Stop torture» : Un sit-in d'Amnesty ce jeudi devant le Parlement    Quel intérêt ? par ( Jamal berraoui )    Edito: Shakespeare et les orphelins    Nab fait le buzz sur MFM    Cinéma : Ouarzazate capte 120 millions de dollars    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc, banque de proximité et d'initiative    Réunion du Conseil consultatif de Special Olympics International à Skhirat    Mohamed Dahbi Bouhlal : La Coupe du Trône de golf mise tout sur les jeunes talents    L'Otan veut empêcher la Russie et la Chine de se développer    Réunion du Bureau politique de l'USFP    "Ouarzazate Film Commission" tient son assemblée générale    "Bladi Lghaliya", nouveau single de Rhany Kabbadj    Le Festival international du film transsaharien lance son concours des scénarios    Divers Economie    Le Maroc appelle à des stratégies efficaces de lutte contre la torture    News    Attentat suicide des talibans à Kaboul    L'ONU apporte de l'eau au moulin des défenseurs de la légalisation du cannabis    L'opération "Un million de cartables" profite aux élèves de la province de Moulay Yacoub    37,4 millions d'euros pour le vainqueur    Le Code du travail passé à la loupe à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.