Casablanca : l'IGAT gratterait-elle ?    Divertissement à bord : La RAM signe un accord avec Global Eagle Entertainment    Air Algérie : L'affrètement, l'autre scandale    JCI Maroc 2014 : Leadership Camp to unite, Leadership to impact    La révolution continue du Roi et du peuple    Province de Ouazzane : Ouverture du festival de Mokrisset    Egypte : 33 morts dans une collision de deux bus près de Charm el-Cheikh    Décès d'un détenu à la prison de Salé suite à la détérioration de son état de santé    Il fait l'actu : Mohamed Moubdii    Session de formation au profit des policiers de Marrakech    Regards croisés sur les défis du Printemps arabe    Les enfants nés de pères syriens et de mères marocaines considérés comme des réfugiés au Maroc    Bouznika à l'heure de la fantasia    La bonne opération du FC Porto    Coup d'envoi du Championnat Elite 1 de football    Divers    La Commission européenne exhorte le gouvernement Benkirane à régler le problème des licences de pêche    Enquête: Recrudescence de la violence contre les ascendants    Le projet de loi sur le travail des domestiques bientôt discuté au Parlement    Les investisseurs ne se bousculent plus au portillon du Maroc    L'Aïta se donne en représentation à Safi    Discours royal, l'économie marocaine ne peut pas lâcher prise    BENI MELLAL Pour le développement régional    BENI MELLAL : Consécration    Beckenbauer au sujet de Benatia    O. El Kaddouri:«Jouer le plus de matchs possible»    Chamakh, toujours sans coach ?    Il fait l'actu : Najib Boulif    Festival National de l'Art de la Ayta : Y'a de la joie !    61ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple : SM le Roi prononce un discours à forte connotation économique    Maroc – Palestine : Une délégation du PPS se rendra à Ramallah    Fête de la Jeunesse : Grâce royale au profit de 310 condamnés    Solidarité avec le peuple palestinien : 130 tonnes d'aides humanitaires acheminées    Tempêtes orageuses: Deux morts et plusieurs douars isolés à Taroudant    La résistance continue de bombarder les colonies sionistes    Grâce Royale pour 310 personnes condamnées par les différents tribunaux du Royaume    Coup dur pour Schweinsteiger !    Transfert : Rojo rejoint Manchester United    Youssef Maaroufi : Un rêve qui tient sur deux-roues    News    ONG et loi antiterroriste aggravent les pénuries alimentaires en Somalie    La démocratie africaine est-elle au bout du canon ?    Divers    Clôture en beauté du Festival de l'humour à Safi    Les femmes à l'honneur à Tétouan    On est loin du compte ! par ( Jamal Berraoui )    Le Festival Voix de Femmes de Tétouan : Une 7ème édition dédiée à la méditerranée    Tahar Ben Jelloun: Je ne serai jamais ministre, parce que c'est un métier, et moi je ne suis pas compétent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.