Maroc : 434.652 demandes de visa Schengen en 2014    Le chef du protocole royal saoudien démis de ses fonctions (vidéo)    Deux légendes vivantes du Jazz en concert les 5 et 7 mai à Rabat et Marrakech    S2M s'attaque à la Nouvelle-Zélande    La Casablancaise... enfin, l'appel d'offres!    Le Commissaire européen en charge de l'Energie et du Climat en visite au Maroc    Loi organique des régions, la Commission de l'intérieur se prononce    Un fonds d'investissements émirati lorgne la place Casablancaise    Le périple royal    Des donneurs d'ordres ivoiriens militent pour la création d'une centrale d'achat    Tanger/Golf    SMIG : la deuxième tranche le 15 Juillet    Festival international du documentaire    Consécration pour le groupe Eco-Médias au Siam    Dissiper les préjugés sur l'islam et combler le fossé entre Occident et monde musulman    Pour une approche basée sur les droits de l'Homme    La Suisse est le pays le plus heureux du monde    Insolite : La gaffe du journaliste    Madagascar, la Grande Ile à problèmes    Rebonds : Endettement chronique    Le Zamalek a mis un terme à la campagne africaine du FUS    L'AMPS dénonce l'agression contre les journalistes marocains à Sétif en Algérie    Le verdict pour l'accession en faveur du MCO    L'asthme représente une lourde charge pour les malades et leurs familles    S'informer des dernières nouveautés scientifiques pour assurer un service de qualité aux patients    Accident de la route    L'OFPPT et le Crédit Agricole du Maroc, main dans la main    bourse casa    "Sauvons la liberté ! La liberté sauvera le reste ..."    Divers    Adieu aux derniers amis du cinéma    Casablanca aux couleurs du Printemps Sidi Belyout    Agression contre des marocains en Algérie : L'Association marocaine de la presse sportive s'indigne    Ces femmes qui ont marqué l'art au Maroc    Demain à l'île canarienne de Tenerife: Coopération pour la dynamisation des zones commerciales marocaines    Ligue des Champions d'Afrique (8ème de finale « retour ») : Qualification historique du MAT aux dépens d'Al Ahly    Tennis / Au 15ème Grand Prix Lalla Meryem (250.000 dollars) : Une première pour l'Ukrainienne Svitolina !    Point de passage Bab Sebta : Un résident marocain en Espagne arrêté et 4 kgs de chira saisis    Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat : Cinq vies sauvées grâce aux organes d'une jeune fille    Mauvaises leçons de Sétif: La loterie, le bon voisinage et «le faire plaie»    Agadir: Du 5 au 10 mai 2015 : 7èmes Rencontres du cirque et des arts de la rue    Enseignement supérieur: Azziman fustige la réforme de Daoudi    Le gouvernement promet de dépasser le malentendu    Universités : Cadi Ayyad de Marrakech, 59e mondial    Le SNPM déplore le manque de progrès en matière de liberté de la presse au Maroc    Coalition arabe au Yémen : Mohammed VI réaffirme l'appui du Maroc    Le Roi Mohammed VI quitte l'Arabie Saoudite    Arrestation d'un criminel qui a commis un acte criminel.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.