Naissance de la troisième Bourse mondiale en Chine    Le Wali de Bank Al-Maghrib reçu par le Premier ministre qatari    Stratégie    Souss Massa Draâ    Présidentielle en Tunisie: Caïd Essebsi en tête devant Marzouki au 1er tour    La visite officielle de SM le Roi en Chine reportée    Les grosses écuries dictent leur loi    Divers sportifs    Divers    Activités du parti    Ramid pêche en eaux troubles    Accès à la justice et droits de l'Homme    De nouveaux incidents à Ferguson aux USA    Activité industrielle en dents de scie durant le mois d'octobre    Divers Economie    Le Code de la famille 10 ans après    Saida Fikri retrouve son public    L'écrivain espagnol Juan Goytisolo, Prix Cervantès 2014    Mamoun Lahbabi ou la beauté d'une écriture dans le brouillard    Qui rejoindra le Real Madrid et le Borussia Dortmund, ce soir ?    L'Union de l'action féministe lance «anissaya.net»    Des pluies torrentielles attendues sur le Maroc    La Fondation Ytto organise une journée de l'égalité    Barcelone: l'association "ITRAN", un modèle réussi de la diplomatie parallèle    Ouarzazate, destination désormais incontournable    Méditel: Mobilisation en faveur des enfants démunis    Une plate-forme scientifique à vocation économique et culturelle    Le Raja dans la tourmente au terme d'une journée nulle... !    Doha : 
Réunion sur le partenariat stratégique entre les pays du CCG, le Maroc et la Jordanie    «Adios Carmen » remporte le Grand prix Issni nourgh 2014    Prix Cervantès 2014 : Consécration de Juan Goytisolo, un écrivain résidant à Marrakech    Une demeure de mémoire    10ème anniversaire du guide «Le Navigateur» d'El Jadida    Benkirane lorgne un fief électoral de l'Istiqlal    Les Saoudiens en prospection au Maroc    Activités du GPD-PPS à la Chambre des représentnats    Neuer et Courtois nommés pour le Onze mondial Fifa-FifPro    Semi-marathon international : Victoire du Qatari Nicholas Kemboi et de la Marocaine Laila Fulla    Un grand chantier de la vie    Casablanca : Arrestation à d'un faussaire qui écoulait ses billets à Derb Sultan    La stratégie de la filière équine se précise    Intempéries, l'Espagne solidaire    MedZ met un pied en Guinée    Le PSG en stage à Marrakech pour un match de gala contre l'Inter de Milan    Les financements étrangers affluent et la production énergétique du Maroc s'emballe    CGI: Dépôt d'un projet d'offre publique de retrait    Il fait l'actu : Jaouad Hamri    Avec le réchauffement climatique, 50% de coups de foudre en plus aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France" class="city">France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.