Fondements du système d'agrégation/ Un partenariat gagnant-gagnant entre l'amont productif et l'aval commercial et industriel    Le SIAM souffle sa dixième bougie: Un Salon qui traite de l'agriculture et des systèmes alimentaires    Perspectives de la collecte et commercialisation du blé tendre    Echos Gharbaouis    Ligue des champions / Barcelone-Bayern Munich et Juventus-Real Madrid en demi-finales    Ce dimanche, finales de la Coupe du Trône du basket-ball (Hommes et Dames) / L'ASS pour sa propre succession / CODM-ASE : Un parfum de Guelmim    Londres – Essaouira reliés par EasyJet    Atterrissage d'urgence à Casa du vol AT 665: la RAM s'explique    Tanger: 22 Subsahariens tentent de forcer un passage à Playa Blanca    Initiative louable,l'organisation du concours de la nouvelle a porté ses fruits.    Le batteur d'AC/DC Phil Rudd plaide coupable de menaces de mort    L'UE va tripler le budget de son opération de sauvetage de migrants en Méditerranée    A court d'argent, la Grèce peine à trouver un compromis avec ses créanciers    Le Sénégal réitère son soutien au Plan d'autonomie au Sahara    Les piètres tentations dictatoriales des ministres PJD    Les relations commerciales entre le Maroc et l'Asie en deçà des attentes    Un plan pour booster les exportations et réduire les importations    Le HUSA conteste la suspension de Sektioui    Report de la 28ème journée de l'Elite 1    Ben Parker s'adjuge l'Open Royal Golf d'Anfa Mohammedia    Les industries "mécaniques et métallurgiques" et le "textile et cuir" en perte de vitesse    César pourrait avoir souffert d'accidents vasculaires cérébraux    Les politiques publiques en matière de drogues en débat à Marrakech    Divers    Sandra Bullock désignée "Plus belle femme du monde" en 2015    Ben Affleck explique pourquoi il a caché ses origines    Un duo improbable entre Booba et Zaz    Les Marocains pourront bientôt présenter des pétitions aux pouvoirs publics    Sidi Kacem: Semaine nationale de la santé bucco dentaire : « Ensemble pour des dents saines »    «causeries religieuses»    Le MAT maintient la pression sur le WAC et l'OCK    Un problème de communication    Salé: 20 personnes écrouées pour terrorisme    Mawazine: J. Lo va ouvrir le bal    Le discours politique se ridiculise...    Grande soirée musicale andalouse en hommage à feu Haj Mohammed Benchekroune    Automobile : Toyota reste le premier constructeur mondial    Afghanistan / Les Talibans lancent aujourd'hui l'opération printanière « Azm »    Irak/Iran/ Signature d'un accord de surveillance des frontières    L'approche marocaine mérite d'être encouragée par l'Allemagne et l'Europe    France/ Arrestation d'un Algérien qui projetait un attentat contre une église    SM le Roi a toujours plaidé pour une solution urgente, juste et définitive à la cause palestinienne    Maroc-Espagne : Lutte contre le terrorisme / La coopération avec Rabat «fondamentale» pour Madrid    Trafic en tous genres : Un Marocain en possession d'un pistolet et de balles arrêté à l'aéroport Mohammed V    La politique migratoire marocaine / «Nouveau modèle à suivre» par l'Europe    Maroc-Tchéquie : Dialogue interculturel et interreligieux/ La défiance envers l'Islam due à la méconnaissance de la culture et de la religion musulmanes    Les problématiques de l'immigration africaine au Maroc    Ahmed Soultan: Un nouvel album aux couleurs de l'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Aïcha Belarbi et Nouzha Chekrouni, deux femmes au gouvernement
Publié dans MarocHebdo le 21 - 03 - 1998


UN SOUPçON DE FEMINITE
Au terme de nombreuses négociations, c'est un gouvernement disparate et hétéroclite -malgré la marge de temps qu'a eu Youssoufi pour le former- qui porte dans ses plis, bon gré mal gré, une "touche" féminine. Mais faible. Au point qu'on peut parler même de sous-représentativité de la femme dans ce gouvernement qui s'est prononcé pour le changement et l'amélioration du vécu des marocains. Aïcha Belarbi et Nouzha Chekrouni sont les deux seules femmes que comptera désormais le tout nouveau gouvernement qui est pourtant composé de trente et un ministres et de neuf secrétaires d'Etat.
Aïcha Belarbi
Ces deux femmes sont connues comme étant deux militantes de l'USFP et deux intellectuelles qui ont fait parler d'elles avant d'être proposées sur les listes du gouvernement.
Aïcha Belarbi travaillera aux côtés de Abdellatif Filali, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, en tant que Secrétaire d'Etat chargée de la coopération. Native de Salé en 1946, Mme Belarbi est titulaire d'un Doctorat d'Etat en sociologie depuis 1987 et est professeur à la faculté des Sciences de l'éducation. Elle est également coordinatrice du "Collectif Approches" et consultante auprès de l'UNICEF, l'UNESCO et le PNUD. Elle est connue dans le milieu de l'édition grâce à deux ouvrages qu'elle a publié. On la connaît pour son profond respect des engagements pris et sa capacité à s'investir totalement dans les tâches qu'elle accomplit.
Le département qui lui a été confié devrait pouvoir compter sur le travail d'une femme de la trempe de Aïcha Belarbi. Humaniste, chaleureuse, honnête et intellectuelle, Mme Belarbi est aussi une "battante" qui s'est beaucoup préoccupée de la condition féminine et en particulier de la situation de la jeune fille en milieu rural. Mme Belarbi a milité et marqué les milieux de la recherche à l'échelle nationale et internationale par sa verve et sa rigueur. Elle a un autre atout, mis en avant par ses proches, qui lui sera probablement très utile: une "disposition à toujours se remettre en cause".
Quant à Nouzha Chekrouni, elle n'a rien à envier à sa consoeur. Native de Meknès en 1955, Mme Chekrouni, professeur de langue à la faculté des Lettres de cette même ville, vient d'être nommée Secrétaire d'Etat chargée des Handicapés. Polyglotte affirmée, Mme Chekrouni représente l'Internationale socialiste féminine. C'est une femme battante au dynamisme remarquable qui, certes, n'est pas assez médiatisée, mais dont l'engagement est incontestable. Son échec aux dernières législatives n'a pas découragé cette militante de grand calibre. On la pressentait pour le portefeuille des affaires sociales, elle travaillera aux côtés de Khalid Alioua, ministre du Développement social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, porte-parole du Gouvernement, en tant que Secrétaire d'Etat chargé des handicapés.
Nouzha Chekrouni
Le même scénario que celui des législatives s'est produit pour la désignation du gouvernement. On a eu deux députés et aujourd'hui, on a deux Secrétaires d'Etat. Peut-être que le chiffre "deux" est le quota de représentativité accordé aux femmes dans les différentes institutions politiques. On aurait pu penser qu'un gouvernement socialiste, dont l'une des priorités est la question du social, donnerait une part plus belle aux femmes. Cela faisait d'ailleurs partie des promesses faites par le Premier ministre. Or, dans le dernier gouvernement, il y avait quatre femmes. Aujourd'hui, il n'y en a plus que deux. Malgré cela, Me Youssoufi s'est prononcé pour une réforme de la condition féminine. Elle ne passe apparemment pas par une plus grande participation aux affaires du pays.
D'après une déclaration du Premier ministre à 2M, cette sous-représentativité est due essentiellement au fait que les partis en lice n'ont pas proposé de femmes ministrables. Il semblerait que la concurrence entre les hommes ait fait tellement d'étincelles qu'elles ont éclipsé les quelques aspirantes aux portefeuilles. En tout cas, ces deux femmes ont une lourde responsabilité : celles de représenter à elles seules plus de la moitié de la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.