80,5 millions d'euros pour améliorer l'éducation    LA BCP LEVE SON GREEN BOND EN DEVISE ETRANGERE !    Climat : Comment Macron exploite le filon après la défection américaine    Le bahreïni Terra Sola quitte le Maroc    «Nous menons des actions promouvant le PPP aux fins de protection de la ressource en eau»    Démantèlement d'une cellule terroriste de 4 membres à Essaouira    Conseil de Bank Al-Maghrib : Les vérités de Jouahri    Des jeunes reporters excellent à l'international    Présentation à Paris d'un projet de création d'un village solaire autonome à Essaouira    Agadir : Riche programmation pour la 14ème édition du festival Timitar    En kiosque N° 1216: OTHMANI ES-TU LA ?    Le Roi Mohammed VI félicite le Prince Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud    Imane Touil, meilleure bachelière du Maroc    Coopération antiterroriste : Le Maroc, un partenaire privilégié pour les Etats-Unis et l'Europe    Casablanca : Vernissage de l'exposition d'art contemporain « Préface » de Ryad Mouline    Afin de rendre accessible la participation à toutes les régions du Royaume, les inscriptions et le dépôt des prestations sont simplifiés et se font sur le site internet orangetalents.ma. Vous avez un talent ? Orange va le révéler grâce au lancement de sa    PREMIÈRES IMAGES DES FAMILLES SYRIENNES AUTORISEES PAR LE ROI À ENTRER AU MAROC    LAYLAT AL-QADR: LE ROI PRESIDE UNE VEILLEE RELIGIEUSE À LA MOSQUEE HASSAN II    Espagne: la justice convoque Cristiano Ronaldo pour fraude fiscale    Munir El Haddadi enfin sélectionnable avec le Maroc    NBA: Golden State remporte le 5e titre de son histoire    La 3e édition du MOROCCO SWIM TREK SAHARA à Dakhla    JAMAÂ EL FNA: UN SINGE ENVOIE UNE TOURISTE À LA CLINIQUE    AUDIENCES TV: LE SITCOM "AL KHAWA" SUR 2M ECRASE LA CONCURRENCE    Accidents de la route : 27 morts et 1.765 blessés en une semaine    Les plages de Jbila III, Miami et Oued Merzeg non conformes pour la baignade    DECHETS MENAGERS: 90% COLLECTES D'ICI 2022    Prévarication    Le Libanais Ghassan Salamé nommé émissaire onusien en Libye    Gaza: l'Egypte livre du carburant pour relancer la production électrique    REGIONALISATION: EL OTHMANI ANNONCE LA CREATION DE DEUX FONDS SUPPLEMENTAIRES    Zeroual prend les rennes des assurances Takaful    Entente sur les prix du carburant : Le gouvernement met le holà    Coupe des confédérations: le Mexique bat la Nouvelle-Zélande    Divers Economie    Amnesty International fustige Alger sur la liberté de culte    Habib El Malki : Rénover notre législation en la libérant des complications qui se dressent devant la dynamique politique et sociale    Au Pakistan, une mystérieuse civilisation antique peine à sortir de l'ombre    Bronzer avec du coca : la fausse bonne idée    Des drones pourraient sauver des vies en livrant plus vite des défibrillateurs    Transfert de Pogba : Manchester United blanchi, procédure contre la Juve    Le Wydad et le Fath restent dans la course en Champions League et en Coupe de la CAF    Garrido aux commandes du Raja    L'auteur de l'attaque de Bruxelles serait un Marocain    Participation du CNDH au processus d'élaboration du Pacte mondial sur la migration    Bill Cosby reste une idole déchue malgré l'absence de condamnation    French Montana au festival de Casablanca    L'Association Essaouira-Mogador, le cœur battant de la culture, de la tolérance et du dialogue entre civilisations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïcha Belarbi et Nouzha Chekrouni, deux femmes au gouvernement
Publié dans MarocHebdo le 21 - 03 - 1998


UN SOUPçON DE FEMINITE
Au terme de nombreuses négociations, c'est un gouvernement disparate et hétéroclite -malgré la marge de temps qu'a eu Youssoufi pour le former- qui porte dans ses plis, bon gré mal gré, une "touche" féminine. Mais faible. Au point qu'on peut parler même de sous-représentativité de la femme dans ce gouvernement qui s'est prononcé pour le changement et l'amélioration du vécu des marocains. Aïcha Belarbi et Nouzha Chekrouni sont les deux seules femmes que comptera désormais le tout nouveau gouvernement qui est pourtant composé de trente et un ministres et de neuf secrétaires d'Etat.
Aïcha Belarbi
Ces deux femmes sont connues comme étant deux militantes de l'USFP et deux intellectuelles qui ont fait parler d'elles avant d'être proposées sur les listes du gouvernement.
Aïcha Belarbi travaillera aux côtés de Abdellatif Filali, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, en tant que Secrétaire d'Etat chargée de la coopération. Native de Salé en 1946, Mme Belarbi est titulaire d'un Doctorat d'Etat en sociologie depuis 1987 et est professeur à la faculté des Sciences de l'éducation. Elle est également coordinatrice du "Collectif Approches" et consultante auprès de l'UNICEF, l'UNESCO et le PNUD. Elle est connue dans le milieu de l'édition grâce à deux ouvrages qu'elle a publié. On la connaît pour son profond respect des engagements pris et sa capacité à s'investir totalement dans les tâches qu'elle accomplit.
Le département qui lui a été confié devrait pouvoir compter sur le travail d'une femme de la trempe de Aïcha Belarbi. Humaniste, chaleureuse, honnête et intellectuelle, Mme Belarbi est aussi une "battante" qui s'est beaucoup préoccupée de la condition féminine et en particulier de la situation de la jeune fille en milieu rural. Mme Belarbi a milité et marqué les milieux de la recherche à l'échelle nationale et internationale par sa verve et sa rigueur. Elle a un autre atout, mis en avant par ses proches, qui lui sera probablement très utile: une "disposition à toujours se remettre en cause".
Quant à Nouzha Chekrouni, elle n'a rien à envier à sa consoeur. Native de Meknès en 1955, Mme Chekrouni, professeur de langue à la faculté des Lettres de cette même ville, vient d'être nommée Secrétaire d'Etat chargée des Handicapés. Polyglotte affirmée, Mme Chekrouni représente l'Internationale socialiste féminine. C'est une femme battante au dynamisme remarquable qui, certes, n'est pas assez médiatisée, mais dont l'engagement est incontestable. Son échec aux dernières législatives n'a pas découragé cette militante de grand calibre. On la pressentait pour le portefeuille des affaires sociales, elle travaillera aux côtés de Khalid Alioua, ministre du Développement social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, porte-parole du Gouvernement, en tant que Secrétaire d'Etat chargé des handicapés.
Nouzha Chekrouni
Le même scénario que celui des législatives s'est produit pour la désignation du gouvernement. On a eu deux députés et aujourd'hui, on a deux Secrétaires d'Etat. Peut-être que le chiffre "deux" est le quota de représentativité accordé aux femmes dans les différentes institutions politiques. On aurait pu penser qu'un gouvernement socialiste, dont l'une des priorités est la question du social, donnerait une part plus belle aux femmes. Cela faisait d'ailleurs partie des promesses faites par le Premier ministre. Or, dans le dernier gouvernement, il y avait quatre femmes. Aujourd'hui, il n'y en a plus que deux. Malgré cela, Me Youssoufi s'est prononcé pour une réforme de la condition féminine. Elle ne passe apparemment pas par une plus grande participation aux affaires du pays.
D'après une déclaration du Premier ministre à 2M, cette sous-représentativité est due essentiellement au fait que les partis en lice n'ont pas proposé de femmes ministrables. Il semblerait que la concurrence entre les hommes ait fait tellement d'étincelles qu'elles ont éclipsé les quelques aspirantes aux portefeuilles. En tout cas, ces deux femmes ont une lourde responsabilité : celles de représenter à elles seules plus de la moitié de la population.