Une lumière projetée sur la réalité des droits de l'Homme    2e session du Conseil central le 30 janvier à Rabat    Elimination de la rougeole et de la rubéole    L'eau, un levier de développement qui nécessite une gestion rationnelle    L'UE met à nu les pratiques algéro-polisariennes    Un long fleuve pas toujours tranquille    Benkirane à Davos: Le Maroc, un modèle distingué dans la région arabe    Quatre présumés "jihadistes" arrêtés dans le préside occupé de Sebta    Le climat général des affaires jugé "normal" au 4ème trimestre 2014    BENI MELLAL Installation de l'Antenne de l'Institut Français à Beni Mellal.    L'UE met à nu les pratiques algéro-polisariennes    La MINURSO poursuivra sa mission dans le respect strict de son mandat actuel    La cigarette électronique, 5 à 15 fois plus cancérigène que le tabac    La marche, pour améliorer sa santé et son moral    Entretien avec May-Lis Bertin, réalisatrice du film « BLANC GRIS»    Hilale devant l'Assemblée générale des Nations Unies :«On ne peut promouvoir la liberté de religion et tolérer le blasphème des Prophètes»    France : Confirmation de la déchéance de nationalité française pour un jihadiste franco-marocain    Egalité des genres, société ouverte et Capital Immatériel    Basket-ball / Coupe du Trône Huitièmes de finale : AS.FAR-RSB en tête d'affiche    Elite-Pro : Le Championnat reprend ses droits    Elite II / 2ème journée « retour » : MCO-USMAM : Un parfait piège !    Campagne nationale de communication sur la parité    Ciné - Script: Le pigeon s'est envolé    Ciné - Scope / Cinéma marocain / "L'armée du salut" d'Abdellah Taia    Ciné - Zoom: Cinéma et psychologie    La gouvernance locale passée à la loupe à Casablanca    Divers Economie    Les entrepreneurs marocains et andalous examinent les opportunités d'investissement    Bonne tenue de la consommation des ménages en 2014    Prière de l'Absent et mise en berne du drapeau marocain    Le Maroc réitère son appel à la dénucléarisation du Moyen-Orient    Pourquoi il y a plus de morts massives d'animaux que jamais auparavant ?    Marrakech à l'heure du 26ème MIM    Format des éliminatoires de la CAN 2017    Mouithys a résilié son contrat avec les Verts    La plage d'Aïn Diab rejette une cargaison de chira    Anastacia, défigurée par le botox ?    Le nouveau découpage régional remis sur le métier    Abdelilah Benkirane se dit investi d'une mission divine    Michael Jackson : Les confidences du médecin du Ritz    Taragalte, un Festival organisé au fin fond du désert    Insolite    Décès du Roi Abdallah Bin Abdelaziz    «Le Lac des Cygnes» en direct au cinéma Rif    Inflation : Les produits non alimentaires et Fès en vedettes    Maroc-Côte d'Ivoire : Attijariwafa Bank s'engage fortement    Un jeune prodige norvégien signe officiellement au Real Madrid    La Côte d'Ivoire malmenée, Mali et Cameroun dos à dos    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'Union marocaine de la qualité, un baromètre de la compétitivité Retour
Publié dans MarocHebdo le 11 - 06 - 1999

L'Union marocaine de la qualité, un baromètre de la compétitivité
LA MISE À NIVEAU PAR LES NOREMS
Mourad Cherif
Le prix national de la qualité fut initié par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, en 1998. Le premier trophée est revenu à l'OCP. L'Union marocaine de la qualité assure désormais la relève. Les structures ainsi que la mission de cette association ont été dévoilées à la presse tour à tour par Mourad Cherif, M. Chiibi, vice-président de l'UMAQ et Abdellah Nejjar, du ministère de l'industrie, du Commerce et de l'Artisanat. Cette association est le fruit de réflexion de plusieurs partenaires socio-économiques du pays qui ont décidé d'unir leurs efforts avec l'appui des pouvoirs publics, afin de promouvoir efficacement la notion de la qualité dans les secteurs où ils évoluent. La qualité étant devenue un des atouts essentiels à la réussite d'une entreprise, les opérateurs économiques marocains prennent, de plus en plus sérieusement, en considération les défis imposés par la mondialisation des échanges commerciaux.
Récompense
Donc, le trophée du prix de la qualité n'est pas une compétition pour la gloire mais une récompense des efforts des entreprises qui se sont distinguées par la mise en place d'une démarche exemplaire en matière d'amélioration de leur organisation, de leur processus et enfin de leurs produits. La notion de la qualité sera à travers ce prix mieux perçue et sensibilisée auprès des patrons grâce à un questionnaire référentiel qui s'appuye sur une évaluation à deux niveaux: la première est sur dossier tandis que la seconde est sur le terrain. Ce questionnaire permettra aux entreprises de situer leur niveau en termes de démarche qualité.
Les entreprises quels que soient leur taille et leur domaine d'activité sont invitées à concourir au deuxième prix national de la qualité avant le 30 juin 1999. Un prix qui sera décerné en décembre 1999 pour chaque catégorie d'entreprise. En outre, les accessits d'encouragement seront également remis aux entreprises méritantes.
La mission de l'UMAQ ne se limitera pas à l'organisation de cette distinction mais aussi de lancer un plan d'action, déjà constitué, qui se traduira par une campagne à l'échelle nationale de sensibilisation et d'information via la presse et la radio.
Les études de perfectionnement des outils de la qualité feront également partie des priorités de l'union et seront transmis par le biais des conférences, séminaires et manifestations à travers tout le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.