Manifestations aux Etats-Unis : « Pas de justice, pas de paix. »    Chine : un incendie dans une mine fait 26 morts.    Export : Tanger Med fonctionnera 24h/24 du lundi au samedi dès décembre 2014    Copa America 2015 : Argentine-Uruguay et Brésil-Colombie en têtes d'affiche    Hooliganisme : Des supporters des FAR condamnés à des peines de prison ferme    Profiter de la trêve forcée et constituer une équipe rodée...    Le mot pour rire: Les nouveaux commandements...    Braquage d'une bijouterie Cartier du VIIIe arrondissement de Paris    Décès de la chanteuse libanaise Sabah    Des projets marocains choisis pour bénéficier des subventions du Fonds arabe pour la culture    Court-métrage : Virée au pays où tout est «Houkak»    À 20 ans, il invente un gel arrêtant les hémorragies    Ouverture du nouveau siège de l'ambassade du Canada au Maroc    Activités du GPD-PPS à la Chambre des représentants    Les droits de l'Homme célébrés en terre marocaine    Avaya fait du Maroc un tremplin pour l'Afrique    Intempéries, l'Intérieur compte encore    La fusion Lafarge-Holcim commentée par Benabdellah    L'ANIT s'allie à Atout France    Vote des lois : ça carbure sous la coupole !    Province d'El Haouz: Aide alimentaire héliportée aux habitants des zones isolées par les crues à Tighdiouine    Il fait l'actu : Aziz Cherkaoui    Le cas AMDH    Naissance de la troisième Bourse mondiale en Chine    Qui rejoindra le Real Madrid et le Borussia Dortmund, ce soir ?    Les grosses écuries dictent leur loi    Divers sportifs    Divers    De nouveaux incidents à Ferguson aux USA    Activité industrielle en dents de scie durant le mois d'octobre    Divers Economie    Le Code de la famille 10 ans après    L'Union de l'action féministe lance «anissaya.net»    Des pluies torrentielles attendues sur le Maroc    La Fondation Ytto organise une journée de l'égalité    Activités du parti    Ramid pêche en eaux troubles    Accès à la justice et droits de l'Homme    Saida Fikri retrouve son public    L'écrivain espagnol Juan Goytisolo, Prix Cervantès 2014    Mamoun Lahbabi ou la beauté d'une écriture dans le brouillard    Barcelone: l'association "ITRAN", un modèle réussi de la diplomatie parallèle    Le Raja dans la tourmente au terme d'une journée nulle... !    Une plate-forme scientifique à vocation économique et culturelle    Doha : 
Réunion sur le partenariat stratégique entre les pays du CCG, le Maroc et la Jordanie    Une demeure de mémoire    La stratégie de la filière équine se précise    Avec le réchauffement climatique, 50% de coups de foudre en plus aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'Union marocaine de la qualité, un baromètre de la compétitivité Retour
Publié dans MarocHebdo le 11 - 06 - 1999

L'Union marocaine de la qualité, un baromètre de la compétitivité
LA MISE À NIVEAU PAR LES NOREMS
Mourad Cherif
Le prix national de la qualité fut initié par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, en 1998. Le premier trophée est revenu à l'OCP. L'Union marocaine de la qualité assure désormais la relève. Les structures ainsi que la mission de cette association ont été dévoilées à la presse tour à tour par Mourad Cherif, M. Chiibi, vice-président de l'UMAQ et Abdellah Nejjar, du ministère de l'industrie, du Commerce et de l'Artisanat. Cette association est le fruit de réflexion de plusieurs partenaires socio-économiques du pays qui ont décidé d'unir leurs efforts avec l'appui des pouvoirs publics, afin de promouvoir efficacement la notion de la qualité dans les secteurs où ils évoluent. La qualité étant devenue un des atouts essentiels à la réussite d'une entreprise, les opérateurs économiques marocains prennent, de plus en plus sérieusement, en considération les défis imposés par la mondialisation des échanges commerciaux.
Récompense
Donc, le trophée du prix de la qualité n'est pas une compétition pour la gloire mais une récompense des efforts des entreprises qui se sont distinguées par la mise en place d'une démarche exemplaire en matière d'amélioration de leur organisation, de leur processus et enfin de leurs produits. La notion de la qualité sera à travers ce prix mieux perçue et sensibilisée auprès des patrons grâce à un questionnaire référentiel qui s'appuye sur une évaluation à deux niveaux: la première est sur dossier tandis que la seconde est sur le terrain. Ce questionnaire permettra aux entreprises de situer leur niveau en termes de démarche qualité.
Les entreprises quels que soient leur taille et leur domaine d'activité sont invitées à concourir au deuxième prix national de la qualité avant le 30 juin 1999. Un prix qui sera décerné en décembre 1999 pour chaque catégorie d'entreprise. En outre, les accessits d'encouragement seront également remis aux entreprises méritantes.
La mission de l'UMAQ ne se limitera pas à l'organisation de cette distinction mais aussi de lancer un plan d'action, déjà constitué, qui se traduira par une campagne à l'échelle nationale de sensibilisation et d'information via la presse et la radio.
Les études de perfectionnement des outils de la qualité feront également partie des priorités de l'union et seront transmis par le biais des conférences, séminaires et manifestations à travers tout le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.