Rencontre de Haut Niveau    Casablanca/plan de développement 2015-2020    Une panoplie d'armes contre la concurrence déloyale    Tourisme: La Tunisie veut sauver les meubles    De la richesse des nations au bien-être collectif    Sida: Le Maroc se mobilise pour l'Afrique    Petite enfance    Oriental: Premières journées du patrimoine à Oujda    Le label marocain à l'assaut de l'international    Les licenciements collectifs franchissent le Rubicon    Les prélats du web    L'establishment politique espagnol sévèrement secoué    News    Andrzej Duda, un jeune conservateur qui a conquis le fauteuil présidentiel polonais    Le WAC fête son titre avec ses supporters    Teddy Riner survole les débats    Le KACM s'adjuge une participation africaine    Driss Lachguar : L'USFP n'a pas de leçon à recevoir de ceux qui ont commandité l'assassinat du martyr Omar Benjelloun    Rebonds : Benkirane n'en a, décidément, pas cure    Des spécialistes de la psychosomatique explorent des champs nouveaux de la pathologie    Garantir aux enfants une éducation et une santé équitables    Divers    Jean-Claude Bastos de Morais : Nous devons avoir le courage de soutenir nos inventeurs    La France triomphe, l'Italie repart bredouille    Après l'Opus Prize, Aïcha Ech-Chenna remporte le Prix de la Banque mondiale    Visite de SM le Roi Mohammed VI au Sénégal: Un nouveau souffle pour la coopération Sud-Sud    Trois magistrats révoqués    Fatima Ezzahra El Horre élue Miss Maroc 2015    Yémen: Raids aériens et combats terrestres    Arabie Saoudite: Un attentat antichiite fait une vingtaine de morts    Volley-ball : La FRMVB accueille le Congrès de la fédération internationale    Nezha Bidouane élue présidente de la FRMSP    Elite-Pro/Dernière journée : Le Chabab Rif Al Hoceima assure son maintien    Soudan du Sud: L' ONU dénonce des combats qui menent à la "catastrophe"    Kénitra: L'Institut Royal de Police: Une formation basée sur le respect des valeurs et la conscience professionnelle    Al Hoceima assure le maintien, Khénifra accompagne Khémisset en D2    Le secteur immobilier en régression, pas en crise    «Assurer à chacun une alimentation saine et équilibrée est un droit fondamental de l'Homme»    Inaccessible droit à l'avortement ?    Le maestro de l'afro-beat    Retour vers le futur...    SAR la Princesse Lalla Salma préside l'ouverture du 21e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Marché boursier : La Bourse tente l'OPA sur les PME    Cannabis, les partis kiffent bien    La Maroc, 1er bénéficiaire des financements de l'AFD    Le Marocain Hassan Ahouchar remporte le marathon de Copenhague    Diam's se dévoile dans «Mélanie, Française et musulmane»    Mawazine, bientôt prêt pour l'apothéose    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'ascension continue
Publié dans MarocHebdo le 01 - 07 - 2005

Après un passage tonitruant à la tête du quotidien francophone de l'USFP, Mohamed El Gahs a été élu secrétaire d'Etat à la Jeunesse. Parcours d'un quadra présenté comme le dauphin de Elyazghi.
Mohamed El Gahs
Question piège : qui a eu le plus des voix lors de l'élection du conseil national de l'Union socialiste des forces populaires ? Officiellement, c'est Mohamed Guessous. Mais, depuis la fin des travaux du congrès de l'USFP, tenu les 10, 11 et 12 juin à Bouznika, le nom de Mohamed El Gahs était sur toutes les lèvres. C'est lui, disait-on, qui arrive en tête, et de loin.
Ce n'est pas surprenant pour un parti qui mise sur la jeunesse. Et qui compte sur les valeurs sûres. M. El Gahs en fait partie.
Ce natif du 30 septembre 1963, à Taza, est un militant socialiste convaincu. Depuis qu'il était étudiant en France, il a fait siennes les idées de la social-démocratie et s'est distingué, dans les campus universitaires, comme étant un défenseur farouche de la refondation des partis socialistes. Les rendre plus ouverts et à même d'épouser certains principes du libéralisme.
Titulaire d'une maîtrise ès sciences économique, d'un DEA en gestion de l'université de Nancy II en France, M. El Gahs a obtenu un DES en Journalisme, à l'école de journalisme de Strasbourg.
De retour au Maroc, M. El Gahs a rejoint le quotidien du parti, Libération, où il a occupé depuis 1993 le poste de directeur adjoint et directeur de la rédaction. Sous son impulsion, le journal francophone de l'USFP a acquis ses lettres de noblesse pour devenir un journal de référence en ce sens qu'il a su marier, non sans risque d'ailleurs, son ouverture d'esprit, sa volonté d'abattre les barrières, de briser certains tabous d'ordre social avec son appartenance à un parti qui entamait à peine sa mue.
Polémiste de talent, avec une maîtrise extraordinaire de la langue de Molière et ses jeux de mots, M. El Gahs était devenu, avec feu Nadir Yata, rédacteur en chef d'Al Bayane, deux chroniqueurs parmi les plus en vue, souvent craints, mais parfois adulés.
M. El Gahs, qui a mené des travaux de recherche en management stratégique en relations euro-maghrébines, en marketing politique et en transfert de technologie, a été réélu membre du comité central du parti lors du sixième congrès du parti, tenu à Casablanca en 2000. Député de la circonscription Bernoussi-Zenata, M. El Gahs a été nommé secrétaire d'Etat à la Jeunesse, le 9 octobre 2002 . Un poste où il s'est illustré par des actions de proximité, un engagement pour faire accéder les jeunes à l'internet et autres outils de communication et une volonté ferme de réhabiliter et de généraliser les colonies de vacances. Des actions qui ont donné des résultats méritoires.
La montée de sa cote au sein du parti s'inscrit donc dans la logique des choses. Un dauphin potentiel de Mohamed Elyazghi ? Rien n'interdit de le prédire


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.