L'Algérie et le Polisario appelés à embrasser les vertus du Plan d'autonomie au Sahara    Au «plafond de verre», le PJD ajoute un rideau de fer    Noor I : Et la lumière fut    Visite Royale dans les provinces du Sud    Laâyoune : SM le Roi lance au site de Phosboucraa le projet de réalisation du complexe industriel intégré de production d'engrais    Laâyoune : SM le Roi lance les travaux de réalisation de la technopôle Foum El Oued    Nouvelles accusations d'abus sexuels en Centrafrique    Pékin confirme l'arrestation de libraires hongkongais "disparus"    Sauver la République avant le coup de balai électoral    Les daéchiens se rabattent sur la Libye    Une grosse mascarade domine l'entame du championnat national de basketball    Duels à distance entre les abonnés du haut du tableau    Le Mali en finale du CHAN    Courrier du Nord-Est    Basket-ball : Vers un énième report du championnat national !    Ski alpin : Corée du Sud / Dream Programme 2016 : Brillante prestation de trois skieurs marocains    News    Contrôle des maladies transmissibles et émergentes    Campagnes de sensibilisation à la prévention des accidents de la circulation    Grippe H1N1: Les précisions du ministère de la Santé    Giacomo Bufarini réalise la plus grande fresque d'Afrique du Nord à Essaouira    Omar Sy: Je suis une exception, je me sens seul    "Marocopédia", première encyclopédie solidaire du Maroc en ligne    Les jeunes jeûnent en orthographe    Casablanca Abdellah Lyamani expose La danse, une dynamique universelle    L'IMA rend hommage au peintre Belkahia    Mouvement de mutations et d'affectations des délégués provinciaux du ministère de l'Education nationale    Le Maroc partie à la conférence de Londres des donateurs pour la Syrie    Généralisation du titre de séjour pluriannuel pour les étudiants étrangers en France    Communiqué du siège central du Parti de l'Istiqlal : Candidatures aux élections législatives du 7 octobre 2016    Nizar Baraka met en avant à Washington le nouveau modèle de développement des provinces du sud: La régionalisation avancée, un vecteur efficient visant la promotion de la démocratie participative    Politique de voisinage : Quinze experts marocains vont siéger dans des comités intergouvernementaux du Conseil de l'Europe    Par une panoplie de mesures sécuritaires, légales, techniques et préventives : L'Etat déclare la guerre au hooliganisme    Salon Fruit Logistica à Berlin: L'offre exportable marocaine mise en avant    La mise en service de Noor I fait parler    Un combat de toute la société    L'ingéniosité humaine d'adaptation à l'épreuve des défis climatiques    Haro sur le froid glacial !    Le PPS plaide pour moins de garde-fous pour la présentation des motions et pétitions    Hassan Baraka : Héros des temps modernes    «Une institution dotée d'un mode de gestion des plus modernes»    Lions de l'Atlas : Kévin Malcuit pour remplacer Fouad Chafik    Une contribution marocaine de 10 millions de dollars pour la Syrie    Les artistes marocains à mi-chemin de l'adoption de la loi relative au statut de l'artiste    Syndicats. Le dialogue social en question    Brexit: Les propositions de l'UE    Retrouvailles cordiales entre Benkirane et Elyas el Omari    Vive dénonciation de la politique répressive du Polisario    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ascension continue
Publié dans MarocHebdo le 01 - 07 - 2005

Après un passage tonitruant à la tête du quotidien francophone de l'USFP, Mohamed El Gahs a été élu secrétaire d'Etat à la Jeunesse. Parcours d'un quadra présenté comme le dauphin de Elyazghi.
Mohamed El Gahs
Question piège : qui a eu le plus des voix lors de l'élection du conseil national de l'Union socialiste des forces populaires ? Officiellement, c'est Mohamed Guessous. Mais, depuis la fin des travaux du congrès de l'USFP, tenu les 10, 11 et 12 juin à Bouznika, le nom de Mohamed El Gahs était sur toutes les lèvres. C'est lui, disait-on, qui arrive en tête, et de loin.
Ce n'est pas surprenant pour un parti qui mise sur la jeunesse. Et qui compte sur les valeurs sûres. M. El Gahs en fait partie.
Ce natif du 30 septembre 1963, à Taza, est un militant socialiste convaincu. Depuis qu'il était étudiant en France, il a fait siennes les idées de la social-démocratie et s'est distingué, dans les campus universitaires, comme étant un défenseur farouche de la refondation des partis socialistes. Les rendre plus ouverts et à même d'épouser certains principes du libéralisme.
Titulaire d'une maîtrise ès sciences économique, d'un DEA en gestion de l'université de Nancy II en France, M. El Gahs a obtenu un DES en Journalisme, à l'école de journalisme de Strasbourg.
De retour au Maroc, M. El Gahs a rejoint le quotidien du parti, Libération, où il a occupé depuis 1993 le poste de directeur adjoint et directeur de la rédaction. Sous son impulsion, le journal francophone de l'USFP a acquis ses lettres de noblesse pour devenir un journal de référence en ce sens qu'il a su marier, non sans risque d'ailleurs, son ouverture d'esprit, sa volonté d'abattre les barrières, de briser certains tabous d'ordre social avec son appartenance à un parti qui entamait à peine sa mue.
Polémiste de talent, avec une maîtrise extraordinaire de la langue de Molière et ses jeux de mots, M. El Gahs était devenu, avec feu Nadir Yata, rédacteur en chef d'Al Bayane, deux chroniqueurs parmi les plus en vue, souvent craints, mais parfois adulés.
M. El Gahs, qui a mené des travaux de recherche en management stratégique en relations euro-maghrébines, en marketing politique et en transfert de technologie, a été réélu membre du comité central du parti lors du sixième congrès du parti, tenu à Casablanca en 2000. Député de la circonscription Bernoussi-Zenata, M. El Gahs a été nommé secrétaire d'Etat à la Jeunesse, le 9 octobre 2002 . Un poste où il s'est illustré par des actions de proximité, un engagement pour faire accéder les jeunes à l'internet et autres outils de communication et une volonté ferme de réhabiliter et de généraliser les colonies de vacances. Des actions qui ont donné des résultats méritoires.
La montée de sa cote au sein du parti s'inscrit donc dans la logique des choses. Un dauphin potentiel de Mohamed Elyazghi ? Rien n'interdit de le prédire