Ukraine: Négociations ouvertes dans un climat tendu!    Brèves Internationales    Sahara    Droits d'informer    Tétouan/Fnideq    Faux certificats médicaux: Fin de l'impunité?    Fruits et légumes    Fertima quitte la place    Marrakech: Un plan d'action pour améliorer le climat des affaires!    CAN 2015: La SNRT et Bein Sport parviennent à un accord    Zayed CUP U17: les cadets du Raja défaits par l'Atlético de Madrid    Barrada encore une fois homme du match en AFC Champions League    Partenariat : CNDH-RAM Convention pour la formation sur les droits de l'homme    Algérie: Bouteflika vote en fauteuil roulant    Emma Stone : Romantique et élégante en Italie !    Méditel Morocco Music Awards : A vos votes !    Intégration régionale : Le Maroc a une importante carte à jouer    Création de l'APALD : Une marche pour adopter rapidement la loi    Flashmode – Lady Photoshop à Gogo    L'âme soeur sur Internet, et si c'était possible ?    Algérie: Candidat invisible, Bouteflika en voie de président par contumace    La France déconseille à ses ressortissants les déplacements dans certaines régions d'Algérie    Dialogue social : Les syndicats exposent leurs revendications, Benkirane promet une réponse avant le 1er mai    Fès-News    Assises nationales sur la protection de l'enfance : Le partenariat et le partage des responsabilités    Brevet d'invention : L'innovation peine à décoller    Parlons Sahara : La vérité vaincra    Résultats annuels : Colorado peint son exercice en vert    Une nouvelle fédération en prévision de la CAN 2015, grande célébration populaire du football africain    Les relations historiques et distinguées entre le Vietnam et le Maroc au menu    Perspectives rassurantes    Lachgar ne démissionne pas        WTCC : Sébastien Loeb marque le coup !    Promotion des droits de l'Homme : La RAM signe avec le CNDH    Le Maroc et la Côte d'Ivoire vivent une nouvelle lune de miel    Plus de 300 disparus après le naufrage d'un ferry en Corée du Sud    La lutte de trappeurs amérindiens pour sauver une forêt boréale    Un anneau de diamant observé à 2500 années-lumière de la Terre    Le beau temps est là, les allergies aussi    La FRMF et la CAF déterminées à réussir l'évènement    Bouillons de culture    Un voyage mystique de l'Andalousie à la Syrie, sur les pas d'Ibn Arabi    La perfection de la musique de Mozart sublimée au Maroc    Anelka : "Je n'ai signé pour personne"    L'abstentionnisme et Bouteflika principaux acteurs d'une présidentielle jouée d'avance    Renforcement de la coopération scientifique maroco-égyptienne    Le développement de la filière automobile passe par l'optimisation de la structure des coûts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mohamed Ayad et Latifa Akharbach ont été nommés respectivement directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et directrice de la radio nationale.
Publié dans MarocHebdo le 30 - 03 - 2007


Un duo de choc pour l'Audiovisuel marocain
Mohamed Ayad présidant une réunion de la commission paritaire de la presse.
Du nouveau à la SNRT. Le vendredi 26 mars 2007, Mohamed Ayad, ancien secrétaire général du ministère de la Communication, a été nommé directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et Latifa Akharbach, directrice de la radio nationale. Deux hauts cadres de l'administration, connus et respectés, dans le paysage médiatique national. M.Ayad s'occupera de la gestion de plusieurs chaînes publiques de télévision: la première chaîne nationale (ancienne TVM) et toutes les autres stations thématiques à savoir, Arrabia, spécialisée dans l'éducation et la culture, Arriyadia, consacrée au sport, Assadissa, dédiée à l'éducation religieuse, et Al Maghribiya, chaîne réalisée au profit de la communauté marocaine établie à l'étranger. La gestion de la radio nationale fait également partie de ses prérogatives qu'il assurera avec l'aide de Latifa Akharbach. Il faut dire qu'au-delà d'une gestion technique et programmatique de l'ensemble de ces médias, Mohamed Ayad, connu pour être un gestionnaire hors pair, déploiera tous ses talents pour rentabiliser leurs activités. Par ailleurs, si SM Mohammed VI, l'a nommé à ce poste stratégique, c'est aussi parce qu'il a été l'un des artisans les plus actifs de la réforme audiovisuelle et la mise à niveau de la presse écrite. Deux chantiers titanesques auxquels M. Ayad participera avec détermination et professionnalisme, qualités que lui reconnaissent, volontiers, plusieurs patrons de presse. Ces derniers, dans le cadre de la commission paritaire qu'il a présidée, découvriront un homme plutôt travailleur, souvent efficace, parfois pressé, mais toujours animé par une réelle volonté de faire aboutir la réforme de la presse écrite, comme voulue par le Souverain.
Né, en août 1963, à Oujda, dans la région de l'Oriental, ce pur produit de l'Ecole nationale Ponts et Chaussées de Paris, a gravi les échelons de l'administration marocaine, où il est entré en 1990, en tant que chef de service à la direction du budget. Sa carrière le mènera ensuite aux affaires administratives et générales du ministère de l'Education nationale. Poste, qu'il a conservé jusqu'à sa nomination en 2003 comme secrétaire général du ministère de la Communication.
Aujourd'hui, à la Société nationale de radio et télévision (SNRT), qui remplace la défunte RTM, Mohamed Ayad compte donner le meilleur de lui-même, sous la direction d'un président jeune, en l'occurrence Fayçal Laraïchi, qui a pris les commandes du pôle public audiovisuel.
C'est un duo de choc qu'il compose aujourd'hui, avec Latifa Akharbach, reconnue aussi pour son dynamisme et son talent d'organisation. À l'institut supérieur du journalisme et de la communication, de Rabat, où elle fut directrice générale pendant plusieurs années, M. Akharbach a réussi à montrer toute l'étendue de sa compétence. Aujourd'hui, elle se dit honorée par cette nouvelle nomination et espère contribuer au développement de la radio au Maroc. Tout comme Mohamed Ayad, qui dispose de tous les atouts pour réussir dans sa nouvelle mission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.