Les milieux français hostiles au Maroc enfin démasqués...    Hollande au Maroc le 19 septembre    Sony veut développer une montre porte-monnaie électronique    Maria El Fassi, Country manager à hellofood Maghreb.    Irak: 24 morts dans des affrontements avec l'EI    Mondiaux d'athlétisme : bilan de la participation marocaine depuis 1983    Mondiaux d'athlétisme : Iguider médaillé de bronze à Pékin    Incendie dans un atelier de réparation automobile à Marrakech    Chassez la politique, elle revient au culot...    Protection civile: Les directeurs des structures arabes en conclave à Rabat    Casablanca vibre au rythme de la musique gnaouie    Un nouveau parc automobile pour la DGSN    La hausse du rial pénalise les pèlerins    Chine : L'enseignement du Foot dans le programme scolaire    Ordre des pharmaciens, un audit financier accablant    Crédit à la consommation, la demande explose    Changement... de qui?    Commerce de proximité, un autre projet à Sidi Bernoussi    Lutte contre Ebola, le Liberia remercie le Maroc    Revue quotidienne des éditos du lundi 31 août 2015    Afrobasket 2015: Le Nigeria sacré Champion d'Afrique    Liga : Youssef El-Arabi buteur face à Gétafe    Météo du lundi 31 août    Vent de fronde et prémices d'un nouveau soulèvement dans les camps de Tindouf    Ali Bongo Ondimba : Pour l'Afrique, l'investissement dans la jeunesse est la priorité des priorités    Ahmed El Messaoudi ne sera pas du voyage pour Sao Tomé    Divers    Palabres présidentielles    Une série d'attentats fait une trentaine de morts dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak    Premiers raids des avions turcs avec la coalition en Syrie    Le Maroc continue de réduire son déficit commercial    L'artisanat marocain fait son show à Libreville    Zerouali : L'agression dont j'ai été victime est digne d'un film d'horreur    L'aviation d'affaires tient salon à Casablanca    Calvin Harris DJ le mieux payé au monde    Les révélations de Chimène Badi    Les vacances de Jamel Debbouze    Casablanca : Le Festival Gnaoua se poursuit    Le Livre se distingue    Autoroute Rabat-Tanger / Le danger des chiens errants    Arabie saoudite / 19 décès du au coronavirus Mers    Irak / Assassinat de deux généraux et avancée daéchienne    Nouveau round de pourparlers inter-libyens à Skhirat / Ouvrir la voie à l'adoption finale de l'accord politique    Foire international du livre de Pékin 2015 / Signature d'un accord pour la traduction d'ouvrages avec le Maroc    Ciné - Script / La peur au ventre    Ciné - Scope / Sorti récemment en DVD : " Les fils de l'homme" / de Alfonso Cuaron    Point de presse de Badou Zaki, ce lundi à Agadir    Le Maroc devrait affronter un stress hydrique extrême dans 25 ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mohamed Ayad et Latifa Akharbach ont été nommés respectivement directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et directrice de la radio nationale.
Publié dans MarocHebdo le 30 - 03 - 2007


Un duo de choc pour l'Audiovisuel marocain
Mohamed Ayad présidant une réunion de la commission paritaire de la presse.
Du nouveau à la SNRT. Le vendredi 26 mars 2007, Mohamed Ayad, ancien secrétaire général du ministère de la Communication, a été nommé directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et Latifa Akharbach, directrice de la radio nationale. Deux hauts cadres de l'administration, connus et respectés, dans le paysage médiatique national. M.Ayad s'occupera de la gestion de plusieurs chaînes publiques de télévision: la première chaîne nationale (ancienne TVM) et toutes les autres stations thématiques à savoir, Arrabia, spécialisée dans l'éducation et la culture, Arriyadia, consacrée au sport, Assadissa, dédiée à l'éducation religieuse, et Al Maghribiya, chaîne réalisée au profit de la communauté marocaine établie à l'étranger. La gestion de la radio nationale fait également partie de ses prérogatives qu'il assurera avec l'aide de Latifa Akharbach. Il faut dire qu'au-delà d'une gestion technique et programmatique de l'ensemble de ces médias, Mohamed Ayad, connu pour être un gestionnaire hors pair, déploiera tous ses talents pour rentabiliser leurs activités. Par ailleurs, si SM Mohammed VI, l'a nommé à ce poste stratégique, c'est aussi parce qu'il a été l'un des artisans les plus actifs de la réforme audiovisuelle et la mise à niveau de la presse écrite. Deux chantiers titanesques auxquels M. Ayad participera avec détermination et professionnalisme, qualités que lui reconnaissent, volontiers, plusieurs patrons de presse. Ces derniers, dans le cadre de la commission paritaire qu'il a présidée, découvriront un homme plutôt travailleur, souvent efficace, parfois pressé, mais toujours animé par une réelle volonté de faire aboutir la réforme de la presse écrite, comme voulue par le Souverain.
Né, en août 1963, à Oujda, dans la région de l'Oriental, ce pur produit de l'Ecole nationale Ponts et Chaussées de Paris, a gravi les échelons de l'administration marocaine, où il est entré en 1990, en tant que chef de service à la direction du budget. Sa carrière le mènera ensuite aux affaires administratives et générales du ministère de l'Education nationale. Poste, qu'il a conservé jusqu'à sa nomination en 2003 comme secrétaire général du ministère de la Communication.
Aujourd'hui, à la Société nationale de radio et télévision (SNRT), qui remplace la défunte RTM, Mohamed Ayad compte donner le meilleur de lui-même, sous la direction d'un président jeune, en l'occurrence Fayçal Laraïchi, qui a pris les commandes du pôle public audiovisuel.
C'est un duo de choc qu'il compose aujourd'hui, avec Latifa Akharbach, reconnue aussi pour son dynamisme et son talent d'organisation. À l'institut supérieur du journalisme et de la communication, de Rabat, où elle fut directrice générale pendant plusieurs années, M. Akharbach a réussi à montrer toute l'étendue de sa compétence. Aujourd'hui, elle se dit honorée par cette nouvelle nomination et espère contribuer au développement de la radio au Maroc. Tout comme Mohamed Ayad, qui dispose de tous les atouts pour réussir dans sa nouvelle mission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.