La Banque mondiale débloque 1,3MMDH pour les déchets ménagers    Intervention au Yémen : Le Maroc réaffirme son soutien militaire    FAR: Le Maestro Dahhane designé officiellement entraîneur principal    Handball / Du 27/10 au 10/11 : Nador accueille le 37ème championnat d'Afrique de club champions    Films à l'affiche au cinéma : sélection de la semaine    les résultats financiers du Groupe Addoha pour l'année 2014    Courrier du Nord-Est    Maroc/Pays-Bas: collaboration en matière de religion    Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fédé... mais pas les Verts    Le film «Mia» de Wouter Bongaerts remporte le grand prix    Maroc-Union européenne: Des échanges commerciaux à 29,25 milliards d'euros en 2014    Le 8 mars... Un 20 mars    Crash d'un Airbus en France: Condoléances de SM le Roi au Roi Felipe VI et à la Reine Letizia d'Espagne et au président français ainsi qu'à la Chancelière allemande, Angela Merkel    Rencontre aujourd'hui à Rabat sur «La gouvernance au féminin : conquête et pratique du pouvoir»    Export : carton plein pour les plantes aromatiques et médicinales    Saisie de plus de 1,5 t de chira à Salé    Hamid Chabat adresse un message de condoléances au Président tunisien et au Président du Parti "Nidaa Tounes"    Al Qods/ Bayt Mal Al Qods a financé des projets dans la ville sainte d'une valeur de 24 millions de dollars entre 2010 et 2014    Près de 700 MDH investit au Maroc    Bourbier    En partenariat avec le magazine «Nissae mina Al Maghrib»: Trois femmes récompensées par le Prix «Tamayuz»    Un point de vente à Casablanca : FRS désire mieux informer et servir les marocains    La MAP s'implique de plus en plus en Afrique    L'indemnité aux FAR approuvée    Assurance : Hausse de 6,3% des primes émises en 2014    L'OCP tient la 3e édition du Symphos    Mundialito : le Maroc a grevé son budget !    Une nouvelle plateforme pour Porsche à Casablanca    Coopération culturelle Maroc/Koweït, le projet de loi approuvé    Matches tests pour les locaux et les Olympiques    Les grosses raquettes seront de la partie au Grand Prix Hassan II de tennis    Cech veut quitter Chelsea    Insolite    News    Les Etats-Unis bombardent près de Tikrit en soutien aux forces irakiennes    Les réfugiés syriens, des âmes errantes du Levant    La Belgique tente de forcer la main au Maroc dans le dossier des migrants irréguliers    Le lion fait son retour au Gabon    Les jeunes Américains avides d'informations    Divers    Soutien de l'UE aux efforts de l'ONU au Sahara    Le PGPM permettra d'élaborer de nouvelles politiques, selon la BAD    Casablanca Finance City, un tremplin pour l'investissement en Afrique    Les festivals à voir une fois dans sa vie : Le festival du "Saut de bébés" (Espagne)    Quand arts et développement vont de pair    "Peter Pan On Ice", un spectacle sur glace mêlant chant, danse et comédie    Mawazine: Majida El Roumi chantera au Théâtre National Mohammed V à Rabat    Jazzablanca 2015, une dixième édition aux grandes promesses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mohamed Ayad et Latifa Akharbach ont été nommés respectivement directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et directrice de la radio nationale.
Publié dans MarocHebdo le 30 - 03 - 2007


Un duo de choc pour l'Audiovisuel marocain
Mohamed Ayad présidant une réunion de la commission paritaire de la presse.
Du nouveau à la SNRT. Le vendredi 26 mars 2007, Mohamed Ayad, ancien secrétaire général du ministère de la Communication, a été nommé directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT) et Latifa Akharbach, directrice de la radio nationale. Deux hauts cadres de l'administration, connus et respectés, dans le paysage médiatique national. M.Ayad s'occupera de la gestion de plusieurs chaînes publiques de télévision: la première chaîne nationale (ancienne TVM) et toutes les autres stations thématiques à savoir, Arrabia, spécialisée dans l'éducation et la culture, Arriyadia, consacrée au sport, Assadissa, dédiée à l'éducation religieuse, et Al Maghribiya, chaîne réalisée au profit de la communauté marocaine établie à l'étranger. La gestion de la radio nationale fait également partie de ses prérogatives qu'il assurera avec l'aide de Latifa Akharbach. Il faut dire qu'au-delà d'une gestion technique et programmatique de l'ensemble de ces médias, Mohamed Ayad, connu pour être un gestionnaire hors pair, déploiera tous ses talents pour rentabiliser leurs activités. Par ailleurs, si SM Mohammed VI, l'a nommé à ce poste stratégique, c'est aussi parce qu'il a été l'un des artisans les plus actifs de la réforme audiovisuelle et la mise à niveau de la presse écrite. Deux chantiers titanesques auxquels M. Ayad participera avec détermination et professionnalisme, qualités que lui reconnaissent, volontiers, plusieurs patrons de presse. Ces derniers, dans le cadre de la commission paritaire qu'il a présidée, découvriront un homme plutôt travailleur, souvent efficace, parfois pressé, mais toujours animé par une réelle volonté de faire aboutir la réforme de la presse écrite, comme voulue par le Souverain.
Né, en août 1963, à Oujda, dans la région de l'Oriental, ce pur produit de l'Ecole nationale Ponts et Chaussées de Paris, a gravi les échelons de l'administration marocaine, où il est entré en 1990, en tant que chef de service à la direction du budget. Sa carrière le mènera ensuite aux affaires administratives et générales du ministère de l'Education nationale. Poste, qu'il a conservé jusqu'à sa nomination en 2003 comme secrétaire général du ministère de la Communication.
Aujourd'hui, à la Société nationale de radio et télévision (SNRT), qui remplace la défunte RTM, Mohamed Ayad compte donner le meilleur de lui-même, sous la direction d'un président jeune, en l'occurrence Fayçal Laraïchi, qui a pris les commandes du pôle public audiovisuel.
C'est un duo de choc qu'il compose aujourd'hui, avec Latifa Akharbach, reconnue aussi pour son dynamisme et son talent d'organisation. À l'institut supérieur du journalisme et de la communication, de Rabat, où elle fut directrice générale pendant plusieurs années, M. Akharbach a réussi à montrer toute l'étendue de sa compétence. Aujourd'hui, elle se dit honorée par cette nouvelle nomination et espère contribuer au développement de la radio au Maroc. Tout comme Mohamed Ayad, qui dispose de tous les atouts pour réussir dans sa nouvelle mission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.