7 conventions et mémorandums d'entente: Attijariwafa bank s'engage avec la Côte d'Ivoire        Messages de félicitations de SM le Roi à LL.AA.RR. le Prince Muqrin Ibn Abdelaziz Al Saoud Prince héritier d'Arabie Saoudite et le Prince Mohamed Ibn Nayef Ibn Abdelaziz Al-Saoud, second Prince héritier d'Arabie Saoudite        Charafat Afailal en visite de travail en Palestine    Maroc-UE : Futur accord de facilitation des visas: Ne sont concernés que les visas Schengen court séjour    Sahara : Non à l'instrumentalisation de la mission de l'ONU    Recensement des séquestrés de Tindouf: Rapport accablant de l'OLAF qui met l'Algérie et le Polisario face à leurs responsabilités    DHJ/RSB: 1-0 Les Jdidis s'imposent dans la douleur !    Aides alimentaires et couvertures distribués au profit des victimes    Marrakech: Riche programme pour les mélomanes    Condoléances du PPS    Festival Couleurs de Doukkala : «un pont de la rencontre des cultures» !    Le droit à la couverture médicale de base    Plaidoyer pour la réforme en matière de changes    Un président fait obstruction à l'inscription électorale    Un algérien membre de Jund al-Khilafa arrêté à Oujda    Les dernières confessions d'un poulet    Hooliganisme dans les stades : Plus de 30 personnes arrêtées à Agadir !    Inscription sur les listes électorales: Le PPS lance une campagne avec des actrices    Festival international du théâtre de Tata : Hommage à Zhour Slimani    Streaming : ICFLIX produira six films marocains en 2015    Occident contre Islam    Le mot pour rire: Inscrivez-vous et après on verra...    En amical : Le Maroc affronte, fin mars, l'Uruguay de Suarez et Forlan    Le Maroc au Mondial de la pâtisserie à Lyon    Errance    MIM : Les athlètes marocains raflent la mise au Semi-marathon    Protection des droits de l'enfant: Le Maroc peut mieux faire    Coût de la vie : Le Maroc, plutôt bon marché    Fonds perçus par les huissiers : heureuse la banque qui sera choisie !    Convergence des politiques publiques Les maigres recettes du Gouvernement    DHJ/RSB: 1-0: Les Jdidis s' imposent dans la douleur    La fraude sociale a fait perdre 45 millions de DH à la CNSS    Le Portugal et la Thaïlande surclassent le Maroc auprès des retraités français    Des milliers de Yéménites défilent contre les rebelles houthis    News    Deux nouvelles planètes aux confins du système solaire ?    Marcher au sein d'un club permettrait d'améliorer sa santé et son moral    Une horde de chiens errants envahit la ferme d'élevage d'autruches de Taourta    Le rôle de l'avocat dans la protection effective des droits de l'Homme    L'IZK réalise l'affaire du jour à Fès    Les Khouribguis coiffés au poteau à la maison    Les cancans de la CAN    France 24 empêchée de tourner à Rabat    Le nouveau film de Michael Bay sera tourné au Maroc    Bouillon de Culture    Tétouan rend hommage à Abdelkrim Ouazzani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La nouvelle place financière de Casablanca prend forme
Publié dans MarocHebdo le 05 - 11 - 2010

Banques, compagnies d'assurances, sociétés de courtage et autres institutions financières y éliront leurs sièges. La nouvelle place financière de Casablanca promet d'être le nouveau quartier de la finance internationale dans le Maghreb et en Afrique.
Saïd Ibrahimi. Un véritable quartier de la finance internationale au Maghreb et en Afrique.
Le projet, très ambitieux, de la nouvelle place financière de Casablanca, appelé Casablanca Finance City, et dont la conduite et la gestion ont été confiées à Saïd Ibrahimi, ancien trésorier général du Royaume, se précise. Dans la nouvelle loi des finances pour l'année 2011, on trouve le statut de la future place financière, qui s'inscrit dans la logique de positionner Casablanca comme un véritable hub de la finance à l'échelle du Maghreb et de l'Afrique.
Ainsi, la future “City” de Casablanca, à l'image de ce qui se dit pour Londres, sera le lieu où seront implantées les grandes institutions financières nationales comme internationales. Celles qui désirent notamment opérer sur les plans régional et international ou y installer leurs sièges régionaux ou internationaux.
Trois types d'institutions sont concernés. Le premier a trait aux entreprises financières proprement dites. C'est-à-dire celles opérant dans la banque, l'assurance et le courtage en assurance. Le deuxième concerne les sociétés de gestion d'actifs. Dans cette catégorie, on trouve également les prestataires de services professionnels qui gèrent certaines activités en vogue comme l'offshoring et les services financiers spécialisés. Et le troisième type, quant à lui, touche les sièges régionaux ou internationaux, qui assurent une certaine coordination d'activités de services opérés dans un ou plusieurs pays étrangers.
Avantages fiscaux
Ce qu'apporte la loi des finances pour les entreprises installées dans Casablanca Finance City est pertinent. Elles sont exonérées de l'impôt sur les sociétés (IS) pendant les cinq prochaines années au titre de leurs ventes à l'export, avant d'être taxées à 8,75% par la suite.
Pour les sièges régionaux ou internationaux, ils paieront un taux d'IS de 10% seulement. De ce fait, la nouvelle place financière, qui sera édifiée sur une superficie de 320 hectares abritant l'ancien aéroport d'Anfa, sera un véritable quartier de la finance internationale, où plus d'un million de mètres carrés de bureaux sont d'ores et déjà réservés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.