Portefeuille public : 7,4 Mds de DH versés à l'Etat à fin septembre    L'industrie du Viagra menace la baie de Dakhla    Aéroport Fès-Saiss : Légère amélioration du trafic à fin septembre 2014    Compétition motos : Le Stunt Championship s'invite au Morocco Mall    Le concept de tourisme équestre s'enracine au Maroc    L'initiative Wessal Capital et le Fonds marocain de développement touristique à l'honneur à Londres    Les TIC s'introduisent dans le système éducatif    Father and Son    Films à l'affiche au cinéma, semaine du 24 au 31 octobre 2014    Le second oral de Boussaid cette semaine    Raja Store voit le jour    L'hommage Espagnol à Hammouchi, une gifle pour Paris    6ème journée du championnat national : AS-FAR, CAK, OCS et KAC en quête de rachat    «Ahlan Korea» : Une journée coréenne au Maroc    Nouveaux permis de séjour UE : Les Marocains classés 6èmes parmi les bénéficiaires    L'application mobile des Editions de la Gazette dans le top 10 MENA    Relation-client : Les centres d'appels ont désormais leur charte de déontologie et de responsabilité sociale    Entrepreneuriat : Marrakech abrite le 5ème Global Entrepreneurship Summit    Coup de massue II !    Tadla-Azilal    La destination Maroc pèche en termes de rapport qualité-prix    La méthode Merah et Nemmouche s'exporte au Canada    Le COC s'offre deux ITF seniors en simultané    Divers sportifs    Le DHJ barre le chemin au KACM    Divers    Marrakech, rendez-vous des PME mondiales    Le Maroc, un acteur économique de premier plan en Afrique    Le mariage tente de moins en moins les Marocains    Les droits des détenus passés au peigne fin à Rabat    Les démêlés judiciaires des stars : Samy Naceri    L'école en 2030 : les NTIC ne remplaceront pas les enseignants    El Bouihi Hmati appelle à la mise en œuvre du Plan d'autonomie    News    Divers Economie    Un problème technique ou une censure délibérée au Musée d'art moderne et contemporain ?    Le Maroc invité d'honneur du Festival des musiques et des cultures du monde    Beyoncé et Jay-Z optent pour la France    Virus Ebola: L'OMS salue le maintien des vols marocains vers l'Afrique    Crime ignoble à El Aïoun Sidi Mellouk    Foot...aises !        Japon : Le gouvernement fragilisé par la démission de deux femmes    Exposition : "Le Maroc Médiéval": Une illustration de la place de la culture dans le projet civilisationnel marocain    Le Maroc participe à un exercice d'alerte au tsunami    Canada: fusillade au Parlement d'Ottawa    Energie – Le pétrole au plus bas depuis juin 2012 à New York    La comédienne française Isabelle Huppert présidera le Jury Long Métrage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La nouvelle place financière de Casablanca prend forme
Publié dans MarocHebdo le 05 - 11 - 2010

Banques, compagnies d'assurances, sociétés de courtage et autres institutions financières y éliront leurs sièges. La nouvelle place financière de Casablanca promet d'être le nouveau quartier de la finance internationale dans le Maghreb et en Afrique.
Saïd Ibrahimi. Un véritable quartier de la finance internationale au Maghreb et en Afrique.
Le projet, très ambitieux, de la nouvelle place financière de Casablanca, appelé Casablanca Finance City, et dont la conduite et la gestion ont été confiées à Saïd Ibrahimi, ancien trésorier général du Royaume, se précise. Dans la nouvelle loi des finances pour l'année 2011, on trouve le statut de la future place financière, qui s'inscrit dans la logique de positionner Casablanca comme un véritable hub de la finance à l'échelle du Maghreb et de l'Afrique.
Ainsi, la future “City” de Casablanca, à l'image de ce qui se dit pour Londres, sera le lieu où seront implantées les grandes institutions financières nationales comme internationales. Celles qui désirent notamment opérer sur les plans régional et international ou y installer leurs sièges régionaux ou internationaux.
Trois types d'institutions sont concernés. Le premier a trait aux entreprises financières proprement dites. C'est-à-dire celles opérant dans la banque, l'assurance et le courtage en assurance. Le deuxième concerne les sociétés de gestion d'actifs. Dans cette catégorie, on trouve également les prestataires de services professionnels qui gèrent certaines activités en vogue comme l'offshoring et les services financiers spécialisés. Et le troisième type, quant à lui, touche les sièges régionaux ou internationaux, qui assurent une certaine coordination d'activités de services opérés dans un ou plusieurs pays étrangers.
Avantages fiscaux
Ce qu'apporte la loi des finances pour les entreprises installées dans Casablanca Finance City est pertinent. Elles sont exonérées de l'impôt sur les sociétés (IS) pendant les cinq prochaines années au titre de leurs ventes à l'export, avant d'être taxées à 8,75% par la suite.
Pour les sièges régionaux ou internationaux, ils paieront un taux d'IS de 10% seulement. De ce fait, la nouvelle place financière, qui sera édifiée sur une superficie de 320 hectares abritant l'ancien aéroport d'Anfa, sera un véritable quartier de la finance internationale, où plus d'un million de mètres carrés de bureaux sont d'ores et déjà réservés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.