Oussama Tannane, buteur et passeur face à Bordeaux (Vidéo)    La vignette auto a rapporté 1,93 milliards de DH à fin janvier    Lahcen Haddad s'adresse à feu Tayeb Seddiki    Monaco : Nabil Dirar fait son mea culpa    Le plus grand complexe énergétique solaire au Monde    Symposium national des étudiants du PPS    Droits de la femme : après des remous...silence radio    ESL Agence Publics fait son entrée sur le marché marocain    Le compte à rebours de l'amazighité !    La leçon politique et humaniste de Moulay Ismaïl    Adel Taarabt scruté en Amérique mais en vain...    Webdesigners, les virtuoses de la création numérique    Droit et justice    Commerce international : Zahra Maafiri accède à la coprésidence de l'ITC    CHAN-2016 : Mali-RD Congo en finale    Les messieurs de l'ACSA champions du Maroc en D3    Le secteur privé au cœur de développement des provinces du Sud    Nezha Hayat mènera la réforme du marché boursier à la tête de l'AMMC    Elite II/ Deuxième journée « retour »/ USMAM – JSKT : La confrontation des extrêmes/ UST – ASS : Un derby chaud bouillant    Espagne/23ème journée / Invincible armada au Barça, le Real en reconquête    Echos Gharbaouis    Message de SM le Roi au secrétaire général de l'ONU    La population de Laâyoune réserve un accueil chaleureux à SM le Roi    Publications marocaines sur les troubles du sommeil / « Pathologie du sommeil » et « Insomnie, outils de diagnostic »    Enquête sur le salaire des cadres / Seulement 17% des entreprises comptent embaucher des cadres en 2016    Le Maroc a contribué de près de 10 millions de dollars pour alléger les souffrances des victimes du conflit syrien    Encore une fois il refuse    CINE ZOOM : Qu'est-ce que le cinéma d'auteur    CINE SCRIPT : La théorie du montage    Le parcours de Nasser Bourita, nouveau ministre délégué aux Affaires étrangères    Conseil des ministres : RAM, ANCFCC, AMMC, ACAPS...les nouvelles nominations du Souverain    ESL-AP-Maroc livre des détails du passage du la COP21 à la COP22    Temara : Une dangereuse bande criminelle démantelée    M. Benkirane examine avec une délégation de parlementaires latino-américains les moyens de renforcer les relations de partenariat    Contrôle des maladies transmissibles et émergentes    Campagnes de sensibilisation à la prévention des accidents de la circulation    L'Algérie et le Polisario appelés à embrasser les vertus du Plan d'autonomie au Sahara    Nouvelles accusations d'abus sexuels en Centrafrique    Pékin confirme l'arrestation de libraires hongkongais "disparus"    Sauver la République avant le coup de balai électoral    News    Giacomo Bufarini réalise la plus grande fresque d'Afrique du Nord à Essaouira    Omar Sy: Je suis une exception, je me sens seul    "Marocopédia", première encyclopédie solidaire du Maroc en ligne    Le Maroc partie à la conférence de Londres des donateurs pour la Syrie    Mouvement de mutations et d'affectations des délégués provinciaux du ministère de l'Education nationale    Une contribution marocaine de 10 millions de dollars pour la Syrie    Syndicats. Le dialogue social en question    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nouvelle place financière de Casablanca prend forme
Publié dans MarocHebdo le 05 - 11 - 2010

Banques, compagnies d'assurances, sociétés de courtage et autres institutions financières y éliront leurs sièges. La nouvelle place financière de Casablanca promet d'être le nouveau quartier de la finance internationale dans le Maghreb et en Afrique.
Saïd Ibrahimi. Un véritable quartier de la finance internationale au Maghreb et en Afrique.
Le projet, très ambitieux, de la nouvelle place financière de Casablanca, appelé Casablanca Finance City, et dont la conduite et la gestion ont été confiées à Saïd Ibrahimi, ancien trésorier général du Royaume, se précise. Dans la nouvelle loi des finances pour l'année 2011, on trouve le statut de la future place financière, qui s'inscrit dans la logique de positionner Casablanca comme un véritable hub de la finance à l'échelle du Maghreb et de l'Afrique.
Ainsi, la future “City” de Casablanca, à l'image de ce qui se dit pour Londres, sera le lieu où seront implantées les grandes institutions financières nationales comme internationales. Celles qui désirent notamment opérer sur les plans régional et international ou y installer leurs sièges régionaux ou internationaux.
Trois types d'institutions sont concernés. Le premier a trait aux entreprises financières proprement dites. C'est-à-dire celles opérant dans la banque, l'assurance et le courtage en assurance. Le deuxième concerne les sociétés de gestion d'actifs. Dans cette catégorie, on trouve également les prestataires de services professionnels qui gèrent certaines activités en vogue comme l'offshoring et les services financiers spécialisés. Et le troisième type, quant à lui, touche les sièges régionaux ou internationaux, qui assurent une certaine coordination d'activités de services opérés dans un ou plusieurs pays étrangers.
Avantages fiscaux
Ce qu'apporte la loi des finances pour les entreprises installées dans Casablanca Finance City est pertinent. Elles sont exonérées de l'impôt sur les sociétés (IS) pendant les cinq prochaines années au titre de leurs ventes à l'export, avant d'être taxées à 8,75% par la suite.
Pour les sièges régionaux ou internationaux, ils paieront un taux d'IS de 10% seulement. De ce fait, la nouvelle place financière, qui sera édifiée sur une superficie de 320 hectares abritant l'ancien aéroport d'Anfa, sera un véritable quartier de la finance internationale, où plus d'un million de mètres carrés de bureaux sont d'ores et déjà réservés.