« Nous ne sommes pas satisfaits de la concurrence sur le fixe » Entretien avec Stéphane Richard, PDG du Groupe Orange    Enquête du HCP : Comment les citoyens perçoivent-ils les déficits sociaux ?    Lydec a nouveau récompensée    Il fait l'actu : Abdelmajid Iraqui Houssaini, Président du directoire de Taqa Maroc    Le suisse Djembe Communications s'installe à Rabat    Merci Abderraouf !    Combat de coqs pour un pouvoir qui n'en est pas un    La coordination entre les agences de presse africaines dans tous les domaines d'intérêt commun est fondamentale    Trois coureurs marocains nommés meilleurs cyclistes    SIAL Abu Dhabi : Le terroir à l'heure de la montée en gamme    Nador : Saisie de 5,5 tonnes de hachich et arrestation de deux membres du réseau de trafic de drogue    Le partenariat entre maroc et le CCG en marche    La chronique du jour d'après: Le dernier renoncement de François Hollande    Campagne de don de sang dans l'Oriental : La marche devra continuer    Pour une réflexion innovante sur les sciences de gestion    Message de condoléances de l'Istiqlal à M. Benkirane    Hicham Lasri et Malika Zara récompensés par l'AFAC    Kelaât des Sraghna à l'heure du Moussem annuel de Bouya Omar    Santiago Fillol: «Le cinéma marocain est en train de développer sa façon de vivre la liberté»    Le PPS réunit les élus progressistes    Trophée attribué par France Football: Le Ballon d'Or sera connu le 12 décembre    Nord du Maroc : Le taux de remplissage des barrages dépasse 47% au 7 décembre    Un marocain a tenté de s'immoler par le feu à Madrid    Aziz Akhannouch amène des changements en profondeur    Les candidats au baccalauréat ayant fait l'objet de mesures disciplinaires seront autorisés à passer la session 2017    Les industriels aéronautiques marocains en prospection en Malaisie    Pas d'argent, pas de mercato    Les MEDays récompensent le Haïti et le Zimbabwe    L'Algérie irritée par le succès de Fillon    Porter un projet en politique : Omar Balafrej livre sa vision à HEM    Paris : Le Maroc présente ses lettres officielles pour l'adhésion au Partenariat pour un gouvernement ouvert    Le président de la FIFA intransigeant face à la pédophilies dans le football    PJD : Un conseil national le 14 janvier    L'ONEE réalise un nouveau laboratoire d'étalonnage et de contrôle des performances des compteurs d'eau    Shakhnazarov: "le cinéma russe se cherche"    Ronaldo reçoit l'appui du Real face aux Football Leaks    Congrès arabe sur les technologies de l'information à Béni Mellal    Plus de 322 projets réalisés dans le secteur de l'enseignement à Taounate    Divers    Walid Regragui tire à boulets rouges sur la Commission de programmation    Naufrage au large de l'île yéménite de Socotra    L'armée syrienne prend le contrôle de la totalité de la Vieille ville d'Alep    News    Le PSG rate la pole position    Paul Haggis envisage tourner un film au Maroc    Mehdi Nebbou : Un film doit réveiller des consciences et soulever des questions    Parution du nouveau roman d'Amine Jamaï "Le Général marocain Arabmageddon" Fiction préventive    Organisation internationale pour les migrations: Le Maroc élu vice-président du Bureau du Conseil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nouvelle place financière de Casablanca prend forme
Publié dans MarocHebdo le 05 - 11 - 2010

Banques, compagnies d'assurances, sociétés de courtage et autres institutions financières y éliront leurs sièges. La nouvelle place financière de Casablanca promet d'être le nouveau quartier de la finance internationale dans le Maghreb et en Afrique.
Saïd Ibrahimi. Un véritable quartier de la finance internationale au Maghreb et en Afrique.
Le projet, très ambitieux, de la nouvelle place financière de Casablanca, appelé Casablanca Finance City, et dont la conduite et la gestion ont été confiées à Saïd Ibrahimi, ancien trésorier général du Royaume, se précise. Dans la nouvelle loi des finances pour l'année 2011, on trouve le statut de la future place financière, qui s'inscrit dans la logique de positionner Casablanca comme un véritable hub de la finance à l'échelle du Maghreb et de l'Afrique.
Ainsi, la future “City” de Casablanca, à l'image de ce qui se dit pour Londres, sera le lieu où seront implantées les grandes institutions financières nationales comme internationales. Celles qui désirent notamment opérer sur les plans régional et international ou y installer leurs sièges régionaux ou internationaux.
Trois types d'institutions sont concernés. Le premier a trait aux entreprises financières proprement dites. C'est-à-dire celles opérant dans la banque, l'assurance et le courtage en assurance. Le deuxième concerne les sociétés de gestion d'actifs. Dans cette catégorie, on trouve également les prestataires de services professionnels qui gèrent certaines activités en vogue comme l'offshoring et les services financiers spécialisés. Et le troisième type, quant à lui, touche les sièges régionaux ou internationaux, qui assurent une certaine coordination d'activités de services opérés dans un ou plusieurs pays étrangers.
Avantages fiscaux
Ce qu'apporte la loi des finances pour les entreprises installées dans Casablanca Finance City est pertinent. Elles sont exonérées de l'impôt sur les sociétés (IS) pendant les cinq prochaines années au titre de leurs ventes à l'export, avant d'être taxées à 8,75% par la suite.
Pour les sièges régionaux ou internationaux, ils paieront un taux d'IS de 10% seulement. De ce fait, la nouvelle place financière, qui sera édifiée sur une superficie de 320 hectares abritant l'ancien aéroport d'Anfa, sera un véritable quartier de la finance internationale, où plus d'un million de mètres carrés de bureaux sont d'ores et déjà réservés.