Sécurité routière : 550 nouveaux radars seront installés prochainement    Maroc Telecom. Les réalisations 2018 supérieures aux objectifs annoncés    Plus de 600 coureurs participent à la 2e édition de l'Eco-Trail    « Logintek Settat » à l'ordre du jour du prochain Conseil de gouvernement    CIMR : Le nombre d'adhérents a enregistré une hausse de 2 %    Vidéo – Algérie : Mouvements de protestations contre un cinquième mandat de Bouteflika    Sahara. Un nouveau revers pour les séparatistes    Flash hebdomadaire    Saison culturelle France-Maroc 2019 : Focus sur l'innovation et les arts virtuels    Conférence internationale de Varsovie. Jazouli expose la vision du Maroc    Botola Maroc Telecom : Le MAT stoppe l'IRT dans son élan    Beach-soccer : L'équipe nationale en stage de préparation à Casablanca    Lutte contre la corruption. La CNAC dresse son bilan    Table ronde sur «La biodiversité au Maroc: de la connaissance à la gouvernance»    Zoulikha Bouabdellah : « J'aime opposer les idées pour unifier ! »    Al Akhawayn. La cérémonie de clôture du projet MENARA à Rabat    PSA au Maroc. 700 millions d'euros en sourcing    Kevin-Prince Boateng cambriolé en plein match !    Réchauffement climatique : 61 % des marocains n'en ont jamais entendu parler    Accrochage entre l'armée indienne et les insurgés au Cachemire : 9 morts    L'employabilité des jeunes    Hydrocarbures : Lahcen Daoudi veut parvenir à une solution « acceptable par toutes les parties »    Nouveau record pour le SIEL : plus de 550.000 visiteurs    Rebel Spirit ou quand l'esprit libre de l'art urbain sublime Rabat !    Des partis australiens visés par un piratage commis par un « agent étatique »    Terres soulaliyates : La réforme en marche    Météo : Nouvelle vague de froid jusqu'à mercredi    Météo : Chutes de neige et temps froid dans plusieurs régions    Sommet de crise de l'Eglise catholique minée par les scandales sexuels    La Corée du Nord à « un tournant », disent ses médias avant le sommet    Rachid Talbi Alami lors d'une journée d'étude à Salé : «La formation, axe fondamental de la stratégie nationale du sport»    Hydrocarbures. Le Conseil de la concurrence prend de court le gouvernement    Aujjar : «La mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh ne doit pas faire l'objet de manœuvres politiciennes»    Divers    Ligue 1 : Marseille reprend des couleurs Monaco sort de la zone rouge    Appel à la protection des zones humides de la région Laâyoune-Sakia El Hamra    Divers    Driss Lachguar appelle à l'adoption d'un nouveau contrat social    Luis Rubiales : Peu de pays de par le monde disposent d'installations sportives comme celles du Maroc    Atlas Pro tour 2019 : Victoire de Duncan et distinction de Marjane    Mohamed Mouhib lors d'une rencontre organisée par la section locale du parti à Sidi Bernoussi    Un colloque national met la lumière sur les nouveautés de la loi de Finances    Une fusillade près de Chicago fait cinq morts    Bouillon de culture    "Nulle part loin de toi" de Mamoun Lahbabi    SIEL-2019 : Remise du Prix national de la lecture    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les grands de la planète foot ratent leur entrée!
Publié dans Albayane le 19 - 06 - 2018

L'entrée en lice des grands favoris de la coupe de la planète a été plutôt émoussée. Aussi bien l'Argentine que l'Allemagne et le Brésil ont chuté lors de leurs premières sorties.
Seule la France qui, sur le papier, s'adjugeait les pronostics, a eu la chance de surclasser, non sans grande peine, une Australie coriace et compliquée. La Croatie, d'un degré moindre, a tiré son épingle du jeu devant des Nigérians submergés et, avec un Modric époustouflant, qui s'est hissé en un réel outsider de la compétition. A l'image de Messi qui loupe un pénalty, le pays du Tango a donc montré des signes de faiblesse, malgré une suprématie territoriale, durant la majeure partie des moments du match, face à une très modeste formation de l'Islande dont la majorité des joueurs en présence, n'est pas professionnelle, puisqu'elle exerce des métiers de la vie active. La céleste a, tout de même, gardé toutes ses chances de se ressaisir dans les prochaines journées, même avec ce nul décevant.
Mais, la grande déception est à mettre au passif de la Mancha qui, devant une courageuse équipe du Mexique, a broyé du pain noir par une défaite cuisante. Certes, on savait que le pays des Aztèques n'était pas prenable comme le lapin de la fermière. Cependant, leur fond de jeu, axé sur la vivacité de la mobilité sur les compartiments et la finesse des gestes techniques aux abords de la surface de réparation, ont complètement dérouté les Allemands, visiblement pris de vitesse. En dépit des multiples assauts sur la défense mexicaine dont le portier sortait de belles parades, les Germaniques ne parvenaient pas à conclure. Pis encore, ils étaient au bord d'un score plus lourd si ce n'est la précipitation dont ont fait montre, en contre-attaques éclairs, certains joueurs mexicains, notamment Hernandès ou encore Vela et Layoun. Toutefois, l'Allemagne demeure une grande nation de football et habitue les observateurs à des débuts moins fringants par la suite, malgré le fait qu'elle n'a plus raté son entrée, depuis 1982 en Espagne.
Quant au Pays de la Samba, on pensait qu'il allait étriller cette équipe suisse, surtout avec la rentrée en fanfare de sa star Neymar, après une longue éclipse, suite à la fracture de son cinquième métatarsien. Et pourtant, tout a bien commencé pour les Brésiliens tonitruants, avec ce somptueux enroulé de Coutinho qui trouvait la lucarne adverse. C'était sans compter sur la riposte suisse qui ne tardait pas à se faire valoir, avec l'inusable Shakiri qui sillonnait l'aire de jeu, de long en large. Autour d'une défense compacte et généreuse, les joueurs helvétiques ont, en fait, verrouillé les issues et se sont conduits assez virilement avec leurs vis-à-vis, en particulier avec Neymar qu'ils ne ménageaient à aucun moment. Il faut dire aussi que même si la selečao est accrochée aujourd'hui, les talents qu'il compte dans ses rangs sont capables d'enterrer cette déconfiture dans les jours qui viennent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.