Arkane Afrika revient pour une 4ème édition    Elysée : La marocaine Safaa Nmila et l'AMSAT à l'honneur    Engrais : OCP projette de construire une usine au Ghana    La Russie renforce la défense antiaérienne syrienne au risque de fâcher Israël    Migrants : L'Aquarius « en route vers Marseille », demande l'autorisation de débarquer    De retour à l'ONU, Trump évoque sa prochaine rencontre avec Kim    Le Beach Trail Sidi Rahal Eco pour ce week-end    10è Congrès National de la Route à Al Hoceima    Casablanca, quand nos taxis font preuve de générosité    Une délégation marocaine aux Rencontres Africa 2018 à Paris    Marrakech : Arrestation d'un policier impliqué dans une affaire de vol qualifié    CIH Bank. «Avis favorable sur le titre»    Tanjazz 2018. Vive le jazz !    Corruption : Arrestation de deux gendarmes et deux agents d'autorité    El Jadida : 8 ans de prison pour avoir kidnappé, séquestré et violé une jeune fille    Fès : Une juge enceinte met fin à sa vie    Maroc-Mauritanie: des relations au beau fixe    Déjeuner Express/60 minutes au Kenzi Tower Hotel    «Sofia» de Meryem Benm'Barek dresse les contrastes de la société marocaine    «Le Maroc d'ombre et de lumière», exposition de Daoud Aoulad Syad à Fès    Ligue des Champions: Le WAC domine et s'éclipse    La marine royale avorte une opération d'émigration clandestine à Martil    Bamako: Le Président malien reçoit Saâd Eddine El Othmani    Le derby du Nord sans vainqueur ni vaincu    Coupe de la CAF : Le Raja au dernier carré, après sa victoire face au CARA Brazzaville    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise du Grand Prix Mohammed VI de saut d'obstacles    Le Haras Royal de Bouznika domine le Championnat national des chevaux Pur-sang arabe    La 2ème édition des journées portes ouvertes de la DGSN, du 26 au 30 septembre à Marrakech    Une commission du Parlement européen recommande l'approbation du nouvel accord agricole Maroc-UE    Plus de 4.000 jeunes à la 2ème Université des jeunes indépendants : Le RNI ne pratique pas le double langage    Achoura: Taroudant vibre au rythme de la Dakka    France : L'Appel des 88, Non aux violences conjugales !    Le CESE publie son rapport sur le Maroc    Une campagne de consultations gratuites pour les réfugiés subsahariens    Agroalimentaire : Le salon CFIA revient pour une 6eme édition    Le médecins du privé en ont ras-le-bol    Un Fajr de Haute volée    La coopération judiciaire sino-marocaine examinée à Rabat    L'article 70 ou l'article épouvantail    Attentat d'Ahvaz: l'Iran remonté contre les Occidentaux et les Saoudiens    Le gouvernement libyen reconnu appelle l'ONU à agir face aux troubles    Theresa May humiliée à Salzbourg    Succès concluant de la journée d'étude de l'USFP "Régionalisation et déconcentration"    La poésie arabe en fête à Marrakech    Les sages de la Ligue des écrivaines du Maroc en conclave à Marrakech    Le chapeau d'Indiana Jones adjugé près de 450.000 euros aux enchères    Arrestation de l'ancien Premier ministre de Malaisie    Message de condoléances de SM le Roi aux membres de la famille de feu Mohammed Karim Lamrani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à l'Union
Publié dans Albayane le 16 - 08 - 2018

(Le texte qui va suivre a été produit à la fin du siècle dernier. Son auteur, un homme respecté, se reconnaitra de lui-même. Au lecteur d'apprécier cette cocasse sortie aoûtienne et sa relation avec l'actualité. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite).
J'étais Chef, Chef de sévices, pourtant il ne manque pas d'air disaient tout bas mes collaborateurs, pardon, mes subordonnés, ces hypocrites, ces larves!
C'est par la radio que j'appris que je n'étais plus Chef. Maintenant je suis un EX. C'est dur à l'EX ...quand il cède l'EX ! Je mis du temps pour comprendre : je suis EX et lent.
Je courus me renseigner auprès du nouveau «In partibus» mais il est trop pollué pour être au net. «Prenez l'EX à lier ; cria-t-il devant ses sbires, voulant faire croire que j'étais fou. «Je n'ai jamais vu de pire EX, ajouta-t-il, il faut le casser ! Qu'il expire ! C'est l'échec, sbires ! Cet EX ? Terminé, l'EX !». A ces mots sa nouvelle et belle secrétaire se jeta sur moi obéissant à son maître. Comme elle était poitrinaire je ne sus à quel sein se vouer bien que par une habile esquive j'eusse tenté de la prendre par derrière (je suis, en effet EX perd en jute lui dessus mais pas fort en japonais d'où l'orthographe défectueuse).
Il faut dire que le nouveau grand Manie-tout n'a jamais pu me sentir. Il ne désire qu'une seule chose : que je fasse antichambre, que je m'abaisse ! C'est l'EX ploie dans les coulisses ? Jamais!
Qu'il ne puisse pas me sentir, je m'en fous. Viendras bien un jour où EX humé, je serai de nouveau au faîte, enfin EX haussé.
Mais pour l'heure, je ne suis plus que l'EX à miner. On m'a tout ôté : prime, auto, tampon, cache-tampon et même le cache-EX. Je suis un EX pillé. La cachEXie me menace. Et mes enfants, de quoi vont-ils d'EX hériter ? Au début, je me consolai en pensant qu'avec le salaire de mon épouse on s'en sortirait, bien que je déteste devenir EX aidé. Hélas deux jours après, elle fut renvoyée elle aussi. Nous dûmes renoncer à beaucoup de choses, au truc en latex inventé spécialement pour la protection des EX. O toi laide, dis-je à ma moitié, nous sommes au bout du rouleau. Dès lors, notre foyer devint un enfer. Ce fut la guerre, la mêlée des EX, deux EX en folie mais pas en feu au lit.
Nous en vînmes aux mains et au tribunal : des EX cités à comparaitre. Le juge, un homme juste, nous renvoya dos à dos : EX et cons, mon EX et moi. « Les Ex cités je sais les dresser moi ! » nous confia-t-il. » Vous devriez allez faire un petit séjour en Angleterre pour apprendre à faire l'humour. Là-bas, ils sont au courant avec leurs EX à pile. »
Pour me détendre, je choisis donc l'Essex (il n'est pas dupe l'Ex !). Ma femme, fine bouche, choisit le Sussex.
C'est donc ainsi que nous nous séparâmes pour toujours. Pourtant j'en pinçais pour elle, l'accorte EX ! Au point qu'elle m'appelait son EX et crabe marri-né.
Plus de bureau, plus de femme, plus d'auto ; nu et solitaire comme un ver, j'achetai un cyclomoteur et repris mon métier de maître d'école. Me voilà school-EX, le seul EX à deux roues.
Tel EX, je lance un appel à tous les EX clairvoyants, tous les EX pénétrants, même ceux qui n'ont qu'un vélo. Pédalons ensemble dans l'attente d'un avenir meilleur. Tous EX confondus : EX pas triés et même des EX pions mais pas d'ex-EX pions; des vieux chevaux de retour mais pas d'EX triés. EX prêts et prêtes EX, en avant pour la communauté des EX, les EX communiés. Les EX votent haut ! Et si jamais des Néo s'attaquaient aux EX aux cris de «Sus aux EX», nous les laisserions faire : nous sommes des Non-violants.
Des EX osés nous ? Non, toujours EX posés même EX ternes. Vous verrez : à Meknès 2019 nous serons EX primés, au pavillon de l'élevage car les EX traient au lieu d'être des EX traits de naissance.
O toi l'EX, sois EX et crée. Et puisqu'il ya con s'il y a bulle, à nous le monde : pacem in Terris, Ex et Terra.
Un EX aidé devenu EX aidant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.