Mission royale pour Akhannouch    Filière équine : Le Plan décennal 2011-2020 de la Sorec tient ses promesses    Budget italien : Un accord avec Bruxelles sera « très compliqué à trouver »    Une femme arrêtée pour port public et illégal d'un uniforme de police    Brexit : La question irlandaise peut faire échouer l'accord, souligne Michel Barnier    Ouverture mercredi du pont géant reliant Hong Kong à la Chine continentale    Casablanca: CFC signe un protocole d'accord avec un centre financier de Shanghai    Grand stade d'Agadir : 500 stadiers bénévoles formés à la gestion des flux    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président (PJD)    Un cadavre mutilé dans la banlieue de Mohammédia identifié par la DGSN    Trésor : Un déficit budgétaire de près de 23 milliards DH en septembre    Paiement auprès des commerçants et eMarchands affiliés au CMI : 18,4 milliards DH réglés par cartes bancaires marocaines    PLF 2019. Cap sur la croissance    Météo : De la pluie pour ce début de weekend    Mobilisation des terres collectives. La mise en œuvre pour 2019    Sahara marocain: Le processus politique conforté sur la voie onusienne    Man City-Messi. "La pulga" fidèle au FCB à tout prix    Ministère des MRE. Promotion de la culture amazighe    Ajdir et ses interpellations!    ONU: La Palestine présidera le «Groupe des 77 + la Chine» en 2019…    Benguérir : L'adaptation aux changements climatiques au coeur d'une conférence    Aucune hausse des tarifs de la vignette automobile dans le PLF-2019    Dons et greffes d'organes: encore des efforts…    Un Jumelage destiné au renforcement des capacités de l'administration pénitentiaire    Enseignement. La loi-cadre sous la loupe des députés    Lutte contre l'immigration illégale : Madrid plaide pour une augmentation de l'aide accordée par l'UE au Maroc    La troupe « L'instant théâtre » présente à Tunis sa pièce théâtrale « Maqamat Badi Zaman Al-Hamadani »    Exposition : La Galerie Banque Populaire met la sculpture en partage        JOJ de Buenos Aires: le Maroc rafle sept médailles    Buffet irrésistible au Parlement    L'Institut français d'Oujda déménage    Au moins 18 morts dans une fusillade en Crimée    L'émissaire de l'ONU pour la Syrie annonce sa démission    News    Intensification de la coordination et de la concertation entre la Chambre des représentants et le Parlacen    Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et l'OADA    Pitoyable    Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement    Divers    Vers l'accélération de la transformation digitale du secteur public    Les partenariats public-privé, un outil de promotion de l'agriculture et des TIC en Afrique    Löw sauvé par "la meilleure défaite de l'année"    Aziz Karkach : Le MCO veut s'assurer très tôt le maintien chez l'élite    Participation massive attendue au 20ème semi-marathon international de Laâyoune    Vasti Jakson & Maya Kyles en résidence artistique avec des musiciens nomades de M'hamid El Ghizlane    L'œuvre poétique de Laabi, un hymne à l'être humain dans tous ses états    Azilal accueille son premier Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arrestation de l'ancien Premier ministre de Malaisie
Publié dans Albayane le 23 - 09 - 2018

Najib Razak, qui fut Premier ministre de Malaisie de 2008 à 2018 et qui avait été interpelé le 3 Juillet dernier par la Commission malaysienne anti-corruption dans le cadre de l'enquête pour détournements au détriment du fonds d'investissement public «1 Malaysia Development Berhad» a été arrêté ce mercredi. Dans son communiqué, la Commission précitée a indiqué avoir obtenu le placement en détention de l'ancien homme fort du pays à la suite de «l'arrivée de 2,6 milliards de ringgits (628 millions de dollars) sur son compte personnel» avant les élections de 2013 ; une accusation dont il avait été blanchi à l'époque puisque le procureur avait déclaré que cette somme était un don de la part de la famille royale saoudienne.
Impliqué, depuis 2015, dans plusieurs affaires de détournements de fonds dont il se serait rendu coupable durant l'exercice de sa fonction, l'ancien homme fort de Malaisie avait toujours réussi à étouffer les enquêtes y afférentes. Mais sa défaite et celle de son parti «l'Organisation Nationale Unifiée Malaise» (UNMO) aux élections du 10 Mai dernier a ramené au-devant de la scène un revenant en la personne de Mahathir Mohamad, 92 ans. Le retour de celui qui avait dirigé la Malaisie de 1981 à 2003 et qui entend faire table rase de l'ère Najib marquée par la corruption, le népotisme et le musellement de la presse a précipité aussi bien la chute politique de l'ancien homme fort du régime que sa mise sous les verrous.
Pour rappel, lors de son interpellation en Juillet dernier, le tribunal lui avait signifié quatre chefs d'inculpation : les trois premiers pour «abus de confiance» et le quatrième pour «avoir accepté un pot-de-vin équivalent à 8,9 millions d'Euros». Il risquait, alors, vingt années d'emprisonnement pour chacun desdits chef d'inculpation.
A signaler également que lors des perquisitions effectuées dans deux appartements appartenant à l'ancien Premier ministre à Kuala Lampur, la police avait saisi près de 30 millions de dollars en espèces, 567 sacs à main dont 272 de marque «Hermès», une importante collection de bijoux comprenant 1.400 colliers dont l'un a été estimé à 1,3 millions d'Euros, 2.200 bagues, 423 montres évaluées à 17 millions d'Euros et 234 paires de lunettes. Autant dire que la vente du butin dont la police s'était emparé au début de l'été pourrait permettre à la Malaisie d'éponger une bonne partie de la dette contractée durant l'ère Najib.
Pilier de la lutte pour les droits de l'homme en Malaisie et Directrice du «Centre C4 contre la corruption et le népotisme» Cynthia Gabriel qui siège aujourd'hui au «Comité 1MDB» a eu pour mission «d'établir les faits, de conseiller le gouvernement et de formuler les accusations».
Et si l'ancien Premier ministre est déjà sous les verrous, son épouse RosmahMansor -très impopulaire notamment à cause des vêtements de luxe et des sacs de grandes marques avec lesquelles elle s'affichait – ne saurait tarder à le rejoindre. L'ancien homme fort de Malaisie et son épouse vont-ils passer le restant de leurs jours en cellules pour n'en sortir que les pieds devant sauf imprévu de dernière minute ? Tout porte à le croire mais attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.