Quelle réforme pour la fiscalité au Maroc?    Des solutions contre l'insatisfaction des troupes    Vladimir Poutine invite Kim Jong-un    Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    Khalid Naciri au Forum de la MAP    De Zemamra à Azemmour    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Botola: Enfin une journée complète!
Publié dans Albayane le 23 - 10 - 2018

Après des arrêts incompréhensibles tout au long des précédentes journées de la Botola, championnat national de football en Division 1, la compétition vient de se dérouler au grand complet à l'occasion de la 5e journée.
Le public marocain a attendu la mi-octobre pour pouvoir suivre, pour la première fois depuis le début de la saison, une journée complète et sans aucun report pendant un même week-end, même si cette 5e journée a été étalée sur 3 jours, de samedi à lundi dernier.
Deux mois environ après son coup d'envoi, le 25 août dernier, la Botola s'est déroulée avec 4 journées qui ont toutes tronqué des matches reportés pour différentes raisons dont la trêve internationale, les engagements de l'équipe nationale, des clubs marocains en compétitions arabo-africaines ainsi que les éliminatoires de la Coupe du Trône. 10 équipes de la Botola ont toujours des matches reportés ici et là. Les deux clubs casablancais, Raja et Wydad, ont chacun 3 matches en moins. La RSB et le CAYB ont chacun 2 en retard. Les DHJ, HUSA, FUS, RCOZ, AS FAR, MAT ont chacun un match en moins.
Du Jamais vu dans une Botola dite professionnelle comme celle du Maroc qui est à ses débuts. La compétition dirigée par une ligue qualifiée de professionnelle dispose d'une commission de programmation qui ne pratique que l'improvisation pour élaborer son calendrier, aussi bien national que saisonnier. Ce qui est justifié par les changements des horaires et des lieux des rencontres à maintes reprises, comme cela a été récemment le cas lors de la programmation des demi-finales de la Coupe du Trône, RSB-WAC et WAF-Raja. Les deux rencontres devaient préalablement avoir lieu le 2 novembre prochain, respectivement au Complexe de Rabat et de Fès avant que les décideurs du foot national ne changent d'avis, se rendant compte que le Complexe Moulay Abdellah est indisponible, encore une fois, suite aux travaux d'entretien de sa pelouse. Si le match RSB-WAC a été maintenu pour le même jour avec son déplacement à Fès à 18h00 au lieu de 20h00, celui du WAF-Raja a été renvoyé à Tanger avec un décalage d'un jour, samedi à 17h00.
Ce constat confirme la faiblesse d'une commission de programmation qui décide comme bon lui semble mais qui ne sait quoi faire dans son calendrier, une pratique devenue une maladie chronique du football national.
Cela s'ajoute à d'autres chamboulements provoqués par les fermetures des stades devant certains clubs qui ont déjà souffert de cette calamité tels que le Raja et le WAC dont le complexe Mohammed V qui va, bientôt, fermer ses portes de nouveau pour cause de faux prétextes de travaux d'aménagement. Même chose pour le Complexe Moulay Abdellah ou d'autres à l'instar du stade d'Oujda qui a tourné le dos au Mouloudia depuis le début de la saison, mais cette fois en avançant d'autres allégations relevant de la sécurité dans la ville ainsi que celui d'El Harti de Marrakech face au KACM pour d'autres causes de l'embouteillage comme se plaisent à avancer les autorités de la ville…
Ces bâtons dans les roues du football national ne peuvent que l'empêcher d'évoluer, surtout en l'absence de mesures réelles prises par les instances footballistiques du Maroc. Les supporters, qui sont toujours présents, n'ont d'autres choix que de prendre leur mal en patience et suivre la suite des compétitions nationales jusqu'à nouvel ordre, avec l'espoir de rectifier le tir et de régler les choses le plus tôt possible.
Que cesse donc le report de matches dans notre Botola ! Que les promesses de la Fédération soient réelles pour la réduction de la trêve annuelle à 10 jours au lieu d'un mois et demi après la fin de la phase «aller», début janvier prochain. Que la Fédération agisse dans le bon sens pour faire une véritable mise à jour et achever la saison à temps !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.