Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pratique sportive se démocratise au Maroc
Publié dans Albayane le 07 - 12 - 2018

Alors qu'il y a quelques années, l'accès aux salles de sports et de fitness étaient réservé à une certaine catégorie sociale, aujourd'hui la donne a changé avec l'ouverture de nouveaux club et centres sportifs. L'offre devient plus adaptée à toutes les bourses et cible une clientèle plus diversifiées. Les prestions suivent les nouvelles tendances pour dépasser les activités classiques de musculation et cours collectifs.
La remise en forme, la nutrition, la relaxation, la performance physique et l'accompagnement sur-mesure et le coaching sont autant de services offerts par les structures de sports au Maroc. Le marché dit du fitness affiche actuellement un engouement et un intérêt sans précédent autant chez les hommes que les femmes jeunes et moins jeunes. La pratique sportive devient ainsi encadrée et adaptés selon des objectifs bien précis. La prolifération des centres et de clubs et leur proximité a amplifié la demande. Le Low Cost est aujourd'hui le principal moteur de croissance de ce secteur d'activité. Pour la seule enseigne City Club, le nombre de clubs dépasse 30 clubs et l'investissement s'établit à 350 MMDH sur les trois dernières années. Les salles de sport sont équipées de matériel de pointe et de coachs adaptés à la demande. L'offre mise sur de nouveaux relais de croissance plus porteurs et donc plus lucratifs telle la détente et la nutrition.
Une segmentation est ainsi faite pour mieux répondre aux besoins d'une clientèle de plus en plus exigeante. Les nouveaux services proposés se veulent très spécifiques et mieux encadrés. Les prix suivent aussi. D'ailleurs, l'abonnement annuel devient accessible. Les tarifs passent ainsi de 10.000 dirhams annuellement à 5000 dirhams dans certaines salles et à seulement 2500 dirhams l'année et parfois à seulement 1250 dirhams par an pendant les promotions. Néanmoins, les salles de sports de luxe ont leur place dans le marché de la remise en forme. Les prix varient entre 10.000 et 15.000 l'année. L'adhésion à des clubs sportif dans les grandes villes pour toute la famille se confirme de plus en plus. Les prix pour l'offre club varient d'un club à l'autre et d'une ville à l'autre.
Pour le top management de city club, l'ambition pour les années à venir est de démocratiser la pratique sportive et adapté les prix. Le choix de low-cost répond avant tout à cet objectif. Le marché n'est pas encore arrivé à maturité estime le fondateur du même club. Les niches de la remise en forme inexploitées sont là et nécessite une offre et un programme plus approprié (circuit minceur et musculation programmé dans le temps…). Le nombre de salles et de clubs est appelé à augmenté à terme dans d'autres villes notamment Fès, Meknès, Salé…
Le nouveau plan d'action vise l'ouverture de 150 clubs dans 56 villes et propose 60 activités sportives adaptées à chaque segment de clientèle. Ce n'est pas tout, le plan d'action propose également «la mise en place de grands centres de sports et loisirs pour les familles ainsi que des piscines olympiques dans les villes majeures du Royaume mais aussi dans les villes les plus reculées».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.