Sahara marocain. Coup d'envoi d'une deuxième table ronde à Genève    HCP : Evolution du taux de la fécondité au Maroc    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    Jeux mondiaux 2019 de Special Olympics : Le Maroc déccroche 34 médailles dont 12 en or.    Interpellée pour "intention de s'adonner à la prostitution"... Le cri de colère d'une Marocaine à Jakarta    Chez les dentistes, un projet de loi fait jaser    Conférence-Débat: La place des femmes dans l'espace public    Les AREF comptent licencié les enseignants contractuels pour abandon de poste    Paradis fiscaux : Jouahri exprime sa colère vis-à-vis du maintien du Maroc par l'UE sur la liste grise    Colloque international de Rabat : Réflexions sur la pensée de Khatibi    Tennis : Grand Prix Hassan II du 7 au 14 avril à Marrakech    Communiqué du BP du PPS    Fusillade d'Utrecht : Le suspect va comparaître pour homicides « terroristes »    Brexit: May demande un report à des Européens « fatigués » de la saga    La diaspora invitée à contribuer au développement de leur pays d'origine    Motor Village et Marokoto, partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia    3è Festival «Les Océanes» à Essaouira : Le surf et la protection du littoral à l'honneur    Mujer : Tout un numéro réservé au Maroc !    Le ver dans le fruit !    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    Flexibilité du DH: L'élargissement de la bande pas pour demain    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Préscolaire    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Organisation de la Femme Istiqlalienne    Haute commission mixte entre le Maroc et le Rwanda    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Brigitte Bardot pète les plombs    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Syrie    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Edito : L'eau    Centrale Danone lance une nouvelle gamme de lait : «Centrale Ta9alid Bladi»    Le Onze national à Lilongwe en vue de peaufiner les ultimes réglages    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    "L'Algérie.. La crise du régime et l'illusion de l'Etat" nouvel ouvrage de Mohammed Benhamou    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Venezuela: Les électeurs boycottent les urnes…
Publié dans Albayane le 13 - 12 - 2018

C'est plongé dans une profonde crise économique et miné par une inflation galopante et une pénurie des produits de première nécessité que le Venezuela a vécu ce dimanche à l'heure des élections municipales.
Et, comme il fallait s'y attendre, ce scrutin a été remporté haut la main par le parti au pouvoir de Nicolas Maduro, le Parti Socialiste Uni, seul parti en lice après que les principales formations de l'opposition en aient été exclues par le Conseil National Electoral pour avoir boycotté l'élection présidentielle du 20 mai dernier au terme de laquelle le président Maduro avait été reconduit pour un second mandat. Mais, bien que ce dernier s'apprête à entamer un nouveau mandat présidentiel de six nouvelles années à partir du 20 janvier prochain, le résultat de cette élection n'a toujours pas été reconnu ni par les Etats-Unis, ni par l'Union Européenne, ni même par un grand nombre de pays d'Amérique latine.
Et si à l'issue des élections de ce dimanche, Tibisay Lucena, la présidente du Conseil National Electoral s'est félicitée d'«une journée tranquille de civisme et d'exercice de la démocratie» et que le président Maduro s'est réjoui du fait que les vénézuéliens aient exercé «leur droit de voter librement», il y a lieu de préciser que l'absence des partis d'opposition a poussé les vénézuéliens à déserter les urnes. Ainsi, sur les 20,7 millions d'électeurs inscrits, seuls 5,6 millions ont pris le chemin des bureaux de vote donnant ainsi un taux d'abstention de 72,6%; une première dans l'histoire du pays à telle enseigne que l'ancien président du Parlement vénézuélien Julio Borges dira, en s'insurgeant contre les conditions du scrutin depuis son exil à Bogota, que ces élections municipales sont «une farce» à laquelle personne ne croit.
Ainsi, au terme des élections de ce dimanche qui se sont déroulé dans un pays qui a été déserté par 2,3 millions de ses ressortissants depuis 2015 et qui n'ont pas été précédé d'une campagne électorale puisque le résultat était connu d'avance, les candidats pro-gouvernementaux «s'empareront de la majorité des chambres municipales».
Il y a lieu de noter, par ailleurs, que cette année l'Organisation des Nations Unies a, pour la première fois de son histoire, inclus la crise au Venezuela dans son projet d'aide humanitaire annuel. Et même si, comme promis par le président Maduro, le salaire minimum a été rehaussé de 150% depuis le 1er décembre dernier, le pouvoir d'achat des vénézuéliens est toujours laminé par la hausse des prix. Aussi, le pays connait-il un exode sans précédent car, actuellement, ce sont près de «5000 personnes (qui) quittent le Venezuela chaque jour» constituant, de ce fait, «le plus grand mouvement de population dans l'histoire récente de l'Amérique latine».
Les résultats de ce dimanche vont-ils être validés par les instances internationales alors même que l'élection présidentielle de mai dernier ne l'est toujours pas bien que Maduro soit sur le point d'entamer son second mandat ? Rien, pour l'heure, ne permet de l'affirmer alors attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.