Brexit: Theresa May joue sa dernière carte    Un Monde Fou    La citadelle de Saladin, le café El Feshawi... des lieux incontournables à visiter    Sahara marocain. Déclaration finale de la conférence ministérielle africaine de Marrakech    Les étudiants médecins boycottent les cours : le pourquoi du comment    Incitation à la violence contre les femmes : L'AMDH réagit au clip de Mr Crazy    La CEA recommande l'alignement des politiques budgétaires sur le cycle économique    L'indicible quotidien des migrants en région du Nord    Intervenant lors de l'université populaire sur «La démocratie linguistique et culturelle au Maroc»    Qualifs Euro-2020 Fortunes diverses pour l'Allemagne et la Croatie    Al-Khelaïfi, discret, puissant, mais de plus en plus fragilisé    Maroc-Argentine pour un match de gala au Grand stade de Tanger    Disparition de Sala: Cardiff estime le transfert de Nantes « nul et non avenu »    Brexit : Quel impact pour la Premier League ?    Le Maroc plaide pour la cohérence, la cohésion et l'unité des pays africains    Les Etats-Unis autorisent le premier médicament contre la dépression post-partum    La cassette audio n'a pas dit son dernier mot    Indicateurs conjoncturels mitigés au début de l'année    Le rôle de la littérature est-il simplement de se poser des questions?    Insolite : Graffeur pro-Trump    "Emwas" Des souvenirs en reconstruction    Météo : Attention, ça va souffler…    Macron accueille Xi à Paris pour travailler à « un nouvel ordre international »    Le 18ème Festival international du cinéma d'animation se poursuit jusqu'au 27 mars : Les moments forts de l'ouverture    Accord de principe entre le Raja et Mouhcine Moutwali    Enseignants contractuels/Gouvernement: Le bras de fer continue    JETMODE, l'événement mode de l'année !    Sothema accroit son résultat net en 2018    Entreprenathon : L'ESSEC Afrique et l'EMI mettent le cap sur l'innovation et l'entrepreneuriat    Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous    FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal    BAM : La croissance sera plombée par les mauvaises récoltes    Californie. Un incendie dans une mosquée fait le lien avec Christchurch    Un Kenyan sacré meilleur enseignant du monde    Prix Terre de Femmes Maroc : agir localement pour changer le monde !    Divers    Les principales conclusions du rapport d'enquête Mueller    Trump accueille son « ami » Netanyahu en pleine campagne    CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête    Bourita s'entretient à Marrakech avec la vice-secrétaire générale de l'ONU    Sahara. Un troisième round de négociations au programme.    COM2019 : L'Afrique souffre encore de sa faible intégration régionale    Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale    Session régionale du Parlement de l'enfant à Fès    Lancement des travaux de construction d'un pont à haubans à Abidjan    Messi officiellement forfait pour Maroc-Argentine    Edito : Talents gaspillés    Marrakech: Un brigadier de police utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lydec se rattrape au second semestre 2018
Publié dans Albayane le 17 - 02 - 2019

Lydec se rattrape au second semestre de 2018 pour enregistrer des bénéfices annuels en hausse sur une année glissante. Pour rappel, la société avait enregistré au premier semestre 2018 un résultat net en baisse de 3%.
Ainsi, Lydec a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 7,3 milliards de DH, en variation de 0,3% par rapport à l'année précédente grâce à une hausse des recettes de travaux et de maîtrise d'œuvre, qui a compensé la légère baisse des volumes. En effet, le volume de ventes d'eau a reculé de 1,3% quand celui de l'électricité a baissé de 0,5%.
Aussi, l'Excédent brut d'exploitation (EBE) a progressé de 2,8% sur la même période de référence à plus de 1 milliard de DH, ce qui fait ressortir une marge de 14% en amélioration de 40 points de base. En effet, Lydec a bénéficié d'une amélioration de 70 points de base du taux de rendement dans l'eau à 77,3% ainsi qu'une stabilité de celui de l'électricité à 93,4%.
De même, la filiale de Suez a évoqué l'amélioration de la marge de distribution grâce à la compensation tarifaire de l'eau même si la redevance contractuelle a augmenté.
Sur ce volet, notons que l'approbation en 2018 de la révision économique de 2017s'est soldée par une compensation financière de 35 millions de DH pour la société en raison du retard d'application.
In fine, le résultat net a progressé en 2018 de 2,1% à 204 millions DH. Aussi, les audits de gestion entre 1997 et 2015 ont été clôturés par un engagement supplémentaire de Lydec pour investir seulement 153 millions de DH de plus sur 3 ans. De même, la finalisation de la deuxième révision du contrat de gestion déléguée est en cours avec un planning partagé avec les autorités de la ville.
Ce dernier élément est une piqûre d'appel sur la durée de vie théoriquement limitée à 2027 pour le contrat de gestion déléguée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.