Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    La justice algérienne expulse Ahmed Reda Benchemsi    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Industrie pharmaceutique: Doukkali benchmarque l'expérience chinoise    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Jeux africains 2019 : Plus de 6.000 athlètes présents au Maroc    Karim Alami perd tragiquement son fils    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La prise de conscience!    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    La France se prépare à accueillir le G7    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le fauteuil    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Sept personnes arrêtées à Fès : Saisie de plus de 7.000 comprimés psychotropes    Météo: les prévisions de ce lundi    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La «Nakba» qui interpelle le monde
Publié dans Albayane le 17 - 05 - 2019

«Désastre», «catastrophe», «Nakba». Ces concepts, rappelés, repris et remis sur le devant de la scène médiatique et politique internationale, chaque année, en ce moment de commémoration du triste anniversaire du peuple palestinien massacré et chassé de ses terres en 1948.
En effet, au moment où le monde sortait de la deuxième guerre mondiale, au moment où la conjoncture mondiale était sur la voie de la décolonisation, au moment où le monde lançait les jalons du développement durable, l'Histoire retient que dans cette zone du Proche-Orient le conflit durable était lancé, supplantant ainsi une trêve durable et renvoyant du coup aux calendes grecques une paix durable.
Depuis lors, le conflit israélo-palestinien ou palestino-israélien s'accentuait et se compliquait pour devenir durable et, semble-t-il, sans issue aujourd'hui. Et la «Nakba», qui a démarré en 1948 par une dépossession de la terre, s'est poursuivie pour consolider et «légitimer» la dépossession et se poursuit toujours par une dépossession sur toute la ligne.
C'est dans ce sillage que la formule de «deux Etats» a été mise en avant, mais sans mesures concrètes pour baliser la voie à sa mise en œuvre effective et durable. Ensuite, la question du statut de la ville sainte d'Al Qods a été manipulée pour ne donner aucun espoir à la formule de deux Etats. A ce propos, la décision des USA de transférer leur ambassade à Jérusalem et l'adoption de la loi définissant Israël comme «Etat nation du peuple juif», ont définitivement renvoyé le projet de paix aux calendes grecques.
Cette situation ne cesse d'interpeller Rabat qui a toujours prôné la voie de la paix et de la cohabitation des deux Etats voisins. «En Notre qualité de Président du Comité Al-Qods, issu de l'Organisation de la Coopération Islamique, Nous avons affirmé à Son Excellence Monsieur Donald Trump, Président des Etats-Unis d'Amérique, et à Son Excellence Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies, l'importance extrême de la ville d'Al-Qods, non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les adeptes des trois religions monothéistes, et que toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d'Al-Qods, renferme le danger d'entraîner la question palestinienne dans les méandres des conflits religieux», a souligné SM le Roi Mohammed VI dans un message au président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, suite à la mise en œuvre par l'Administration américaine de sa décision de reconnaître Al-Qods comme capitale d'Israël et d'y transférer son ambassade.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.