Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Université d'été d'Agadir, la référence!
Publié dans Albayane le 10 - 07 - 2019

L'association de l'Université d'été d'Agadir s'apprête, dès demain jeudi, à organiser la 15e session de son colloque international.
Il draine cette année encore, à la salle de l'hôtel de ville, un imposant parterre d'intellectuels, d'experts, d'académiciens et d'acteurs du champ politique et de la société civile. Pendant quatre décennies, cette structure active s'est consacrée corps et âme, à la cause de l'amazighité.
Elle s'est attelée à impulser ce mouvement culturel et identitaire, avec persévérance et abnégation. Sous la thématique centrale de son long labeur : «l'Unicité dans la Diversité», l'instance associative avait constamment le mérite de rassembler l'intelligentsia marocaine autour des questions multiples, aussi bien sur l'aspect linguistique que culturel.
Tout au long de cet éloquent parcours, le débat serein et fécond, parfois âpre et tendu, ambitionnait sans ambages, de faire valoir la nécessité de reconnaître à l'Etre marocain son droit inéluctable de narrer ses émotions et de ressentir, à pleins poumons, l'air de son essence, au sein de la terre de la naissance. C'est facile à dire aujourd'hui, mais ce n'était pas aussi aisé de s' hasarder à le faire, il y a quarante ans.
Durant cette période, les résistances et les appréhensions battaient leur plein, face à l'émancipation de l'amazighité. Cette lutte acharnée qui n'était pas du tout un luxe de salon ou encore un confort de cérémonie, tel que certains resquilleurs de la dernière pluie tentent de le faire, en sortant à présent de leur tanière. Cependant, ce combat farouche relevait avant tout de la conviction et du volontarisme de ceux qui y ont profondément cru, à un moment crucial du processus.
L'association de l'université d'été était, parmi tant d'autres, de cette panoplie de la vague militante qui s'y était mise, en âme et conscience, sans verser dans le discours alarmiste ni nihiliste. Depuis ses débuts ardus et ardents, elle a toujours prôné l'attitude responsable et posée, au cœur d'une grande ébauche, certes rude et complexe, mais claire et noble.
Son valeureux palmarès, marqué de recueils et d'ouvrages, faisait d'elle un référentiel de haute qualité aussi bien revendicative qu'académique. Le plaidoyer habile dont elle a souvent fait montre, a sans doute servi quelque part, pour l'émancipation et sa phase d'officialisation.
Quoi qu'avancée dans son itinéraire laborieux, cette étape de l'institutionnalisation dans la loi suprême n'est pas une fin en soi : elle est indéniablement tributaire de sa mise en pratique au quotidien. C'est pourquoi, l'université d'été d'Agadir est loin de se mettre au repos. De ce fait, elle convie cette année à partir du sujet d'actualité qu'est «l'Amazigh et les mouvements sociaux et politiques», d'éminents chercheurs du Maroc et d'ailleurs.
Notamment, de la communauté maghrébine, en vue de poursuivre l'échange et le partage sur l'examen vital et pérenne de l'amazighité. Ainsi, on ne peut que saluer vivement cette constance, cette assiduité, cette acception tolérante des pensées diverses!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.