Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Consommez marocain
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2020

Le coronavirus finira par faire son temps. Le déconfinement finira par se faire aussi, progressivement, pour garder ce sans faute que le Maroc a réalisé depuis le début de la crise.
Tous les Marocains, qui ont fait preuve de grande maturité, se doivent de garder cette exemplarité et cette discipline, au moment de la sortie du confinement, pour reprendre, peu à peu, une vie normale, sans tomber dans les excès et autres travers qui peuvent ruiner le travail de plusieurs mois où le Maroc a pu lutter contre le Covid avec grande efficacité et rationnalité. Capitaliser sur nos acquis, construire l'après, en s'appuyant sur les leçons apprises durant cinq mois de combat de tous les instants pour sauver des vies.
Une fois, le retour à la normale se réinstalle, les Marocains, tous les Marocains devront penser à l'économie, qui a pris un coup dur, car le pays a misé sur l'humain sans calculs ni démagogie. De très nombreux secteurs souffrent de la crise, certains ont même été contraints de mettre la clef sous le paillasson. L'après-confinement devrait être un mouvement général pour sauver l'économie marocaine. Cela passe d'abord par consommer marocain.
Oui, il faut voyager au Maroc pour redonner de la force au tourisme national. Il faut visiter notre pays, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest. Il faut aider les hôtels, les auberges, les ryads, les séjours chez l'habitant. C'est là un moyen très efficace pour participer à redonner de la force au secteur du tourisme, qui a été l'un des plus touchés depuis le début de la pandémie. Le Maroc est beau. Le Maroc possède des régions sublimes et encore méconnues des Marocains, c'est là une occasion de connaître son pays, de découvrir des endroits où l'on n'a jamais été, de séjourner à la montagne, en bord de mer, dans les vallées, dans le désert et dans les ergs.
C'est là une occasion de valoriser la carte postale Maroc, qui a tant à offrir. Il y en aura certes, qui vont se précipiter sur Marbella et le Sud de l'Espagne, comme d'habitude, pourquoi pas ? Ils sont libres, mais il est où le patriotisme ? Il est où le sens de l'engagement pour son pays par temps de crise ? Car, il ne faut pas l'oublier, quand le virus s'est déclaré, le Maroc a fait de l'humain son souci majeur. Tout a été mis de côté pour sauver les Marocains, riches et pauvres.
Consommez marocain, c'est aussi n'acheter que des produits made in Morocco pour booster toutes les industries qui ont payé un lourd tribut à la crise. C'est manger marocain, s'habiller marocain, utiliser tous les services marocains pour donner un coup de fouet à l'économie nationale. Cet élan de solidarité qui a fait la fierté de tous durant tous ces mois de crise et de souffrance, doit continuer comme un ciment qui soude toutes les franges de la société marocaine. Ce patriotisme, cette cohésion, cette volonté de tout faire pour le Maroc et les Marocains est aujourd'hui notre plus grand acquis, notre plus grande force.
On peut l'optimiser en faisant de tout ce qui est produit local une priorité. L'artisanat doit retrouver des couleurs. Les petits métiers, les boulots journaliers, le commerce dans ce qu'il a de plus basique… tous ces secteurs doivent aussi être pris en compte. Le marchand ambulant qui a perdu son travail, le serveur de café qui est au chômage, le kessal du hammam qui n'a plus d'activité, le jardinier, la femme de ménage, le vendeur de légumes, le poissonnier du coin, le gardien de voiture… Tout ce beau monde a souffert à cause de cette terrible crise. Nous sommes dans l'obligation de les aider tous à se refaire une petite santé financière à la sortie du confinement.
Cela passe par une consommation locale tous azimuts. On aura tout le temps de prendre un jour un avion pour aller ailleurs. On aura tout le temps un jour ou l'autre d'aller faire du shopping dans une capitale en Europe, mais on peut, pour une fois, mettre tout ceci de côté, et se dire pour les années à venir, c'est le Maroc ma priorité. C'est chez moi que je dois injecter mon argent. La santé de la société passe par la bonne santé de l'économie. Un juste retour des choses pour une nation qui a démontré aux yeux du monde qu'elle est solide, forte, humaine et soudée pour le meilleur et dans le pire.
*Ecrivain-Journaliste


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.