Le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez attendu au Maroc le 17 décembre    Les indicateurs de Bank Al-Maghrib en 5 points-clés    CFG Bank: Un Produit net bancaire en hausse à fin septembre 2020    Tours préliminaires CAF : Le TAS rentre au pays avec les 3 points de la victoire !    Rencontre entre la FRMF et les clubs de la Botola sous le thème : "Les centres de formation des joueurs"    Coronavirus au Maroc: la répartition des nouveaux cas dimanche 29 novembre    Covid-19: ce qui va changer à Khénifra    Permis de conduire: nouvelle annonce de la NARSA    Condamnation du blocus économique exercé par le Polisario contre l' ensemble des peuples africains    Driss Lachguar : Le rôle joué par le Maroc pour instaurer la sécurité, la stabilité et la paix procure une immense et légitime fierté    Mike Tyson, la vie par chaos    Mohamed Benabdelkader s'enquiert du chantier de construction du nouveau siège du tribunal de première instance de Dakhla    Quatre startups marocaines nominées pour le World Summit Awards    Nouvel échec pour Trump devant un tribunal de Pennsylvanie    A Montréal, Leila Gouchi présente un concert empreint du charme de l'Andalousie    "Casarchives " , une exposition dédiée à la mémoire historique de Casablanca    Confessions dominicales: Chakib Benmoussa paie un conseiller fantôme qui se paie la tête des responsables du pays    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution    Dialogue inter-libyen à Tanger : Nouveau pas vers la grande réconciliation    La défense de l'intégrité territoriale fait partie intégrante des valeurs professionnelles authentiques de la presse    La diaspora marocaine manifeste à Paris en soutien à l'intervention marocaine à El Guerguarat    La Jeunesse socialiste s'active sur le front de la diplomatie parallèle    Italie: L'Inter sur le podium, la Juve gâche encore des points    Angleterre: Liverpool leader frustré, Mahrez sur un nuage    Les Lions de l'Atlas grimpent à la 35è place    Liga: mais qu'arrive-t-il au Real Madrid ?    Vidéo : Des Argentins pleurent leur Diego et l'applaudissent    L'UM6P et le CRI de Marrakech-Safi s'allient pour accompagner le tissu entrepreneurial    «Les enjeux de l'emprunt national»    Covid-19: Des comportements disparates des Bourses africaines    2.260 lits hospitaliers supplémentaires en 2021    CNDH: nécessité de mettre en œuvre des principes juridiques et éthiques    Toutes les catégories des enseignants débrayent cette semaine    Croissance soutenue des exportations    5G : Vers un développement prometteur de la télémédecine    Une femme à la conquête du désert    Mahmoud El Idrissi, icône de la chanson marocaine, n'est plus    Communauté juive : Reconnaissance d'une marocanité...enracinée    L'hémiplégie : peut-on en guérir ?    Covid-19 et tabac : La nicotine protège-t-elle contre le virus ?    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    Bourita : la réunion de la Chambre des représentants libyenne consultative a été une «réussite»    La décision du Bahreïn d'ouvrir un consulat à Laâyoune continue de faire réagir    Message du roi Mohammed VI au président mauritanien    Niamey : Les ministres des AE de l'OCI saluent les efforts du Souverain pour la protection d'Al Qods    La seule école et troupe de cirque du Gabon lutte pour sa survie    Mais que fait l'actrice marocaine Sarah Perles avec la star de «La Casa De Papel» ? (PHOTO)    Etude d'impact patrimonial à Rabat : L'orientation de SAR Lalla Hasna comme soubassement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans un communiqué conjoint du PPS, PI et PAM
Publié dans Albayane le 27 - 10 - 2020

Le gouvernement et sa majorité persistent à mépriser les priorités de l'heure
Les partis de l'Authenticité et de la Modernité (PAM), le Parti de l'Istiqlal (PI) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS), partant de leur responsabilité nationale, de la place que la Constitution leur confère et de leur légitimité représentative, et compte tenu de leur choix d'exercer une opposition responsable et constructive, ont rendu public, mardi 27 octobre 2020, un communiqué conjoint pour attirer « l'attention du gouvernement sur les carences qui marquent sa gestion des profondes conséquences de la pandémie de Covid-19».
Les trois partis, ajoute le communiqué, «n'avaient pas, non plus, manqué de présenter des alternatives à ces manquements, à un moment où le gouvernement et sa majorité ont des priorités autres que les véritables attentes des Marocains, dont SM le Roi en a tracé les traits majeurs, avec profondeur et audace, à travers les instructions claires contenues dans ses derniers discours».
Mais le gouvernement n'a, non seulement persisté à ne pas écouter l'opposition, ni le pouls du peuple marocain qui souffre sous le poids de la pandémie et de ses terribles impacts.
Les trois partis d'opposition affirment que ce qui est digne d'attention, en termes de priorité, de la part du gouvernement, sont la santé publique et les mesures à mêmes de réduire les indicateurs de la propagation de la pandémie. La priorité, ajoute le communiqué de l'opposition, consiste également à décréter des alternatives qui assurent l'immunisation de notre économie nationale, en lien notamment avec la préservation de l'emploi.
Il s'agit également, lit-on dans ce communiqué, du traitement des dossiers sociaux prioritaires des Marocains qui ont perdu leur travail, de celles et ceux dont le pouvoir d'achat a baissé et qui manquent de couverture sociale dans de nombreux métiers et secteurs et qui étouffent en l'absence de réponses idoines de la part du gouvernement.
De plus, les partis d'opposition, tout en prenant acte du contenu du projet de Loi de finances 2021 proposé par ce gouvernement «hors-jeu», le considèrent comme un projet décevant, qui manque de vision politique, d'esprit et d'audace pour proposer des solutions innovantes. Un projet incapable de répondre aux véritables attentes des Marocains, et qui ne fait que reconduire les mêmes approches inefficaces.
Notre pays, qui aspire à surmonter cette conjoncture difficile et à s'attaquer aux problématiques résultant de la pandémie, constate, à juste titre, que ce gouvernement ne dispose pas de la force, de la cohésion et de la compétence en matière de gestion, ainsi que de la capacité de concevoir des alternatives, de les défendre et de communiquer à leur sujet.
Malheureusement, l'actuel gouvernement, ajoute le communiqué, est un gouvernement qui ne dispose pas des requis nécessaires pour résoudre les problèmes de la nation et défendre les grandes causes du peuple en toutes circonstances, et particulièrement en temps de crises.
De plus, c'est un gouvernement qui consacre ses efforts et son énergie dans des tiraillements internes et le dénigrement des composantes et les potentialités de la scène politique nationale.
Partant sur cette base, les trois partis politiques renouvellent, une fois de plus, leur ferme engagement de continuer à exercer leurs fonctions institutionnelles et de masse, avec tout le patriotisme, la responsabilité et l'engagement requis. Ils déclarent également qu'ils n'hésiteront pas, le cas échéant, à activer, à travers leurs représentations parlementaires, tous les mécanismes de contrôle fermes que la Constitution prévoit pour s'opposer au gouvernement.
Dans ce cadre, les trois partis d'opposition ont décidé d'inaugurer la rentré politique et parlementaire par la constitution d'une commission d'enquête sur la justice spatiale et sur le traitement équitable basé sur un pied d'égalité, que le gouvernement est sensé accorder à toutes les régions, provinces et communes du pays, conclue le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.