Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    La CGEM accueille une nouvelle fédération    MDJS: Diffusion de la Saison 2 de l'émission «3ich l'game»    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Peine de mort. Le tueur de Adnane sera-t-il exécuté ?    A travers « Souss Launchpad » : Enactus accompagne 800 jeunes dans le Souss Massa    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Sahara marocain : Le Bundestag rejette la discussion d'une motion hostile au Maroc    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, vendredi 15 janvier    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Maroc: L'essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP    Une édition pas comme les autres : Le Maroc à l'assaut du CHAN    Les équipes à suivre de très près    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Casablanca : 10 ans de prison pour avoir tué son ami    Selouane : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs    Casablanca : Remise d'équipements de projets générateurs de revenus au profit d'ex-détenus    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Casablanca : Le contrat de Lydec en ligne de mire    ONP : Digitalisation de la criée    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Al Omrane et le ministère de la solidarité signent une convention-cadre de partenariat    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    La production industrielle en hausse de 2,5% dans la zone euro à fin novembre dernier    Une présence de taille de la question amazighe sur la scène culturelle malgré la pandémie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1279 nouveaux cas, 456.334 au total, jeudi 14 janvier 2021 à 18 heures    Le PSG s ' adjuge le Trophée des champions    Mondial de handball : le Maroc débute contre l'Algérie    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Tennis : L'ATP Cup...version 2021    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Début d'un confinement strict    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    Le confinement a stimulé l'envie de lire, surtout chez les plus jeunes    La beauté intérieure et l'amour des belles lettres    Les ventes totalisent 34 MDH / Artcurial Maroc : Un grand succès pour la session «Un Hiver marocain» à Marrakech    Championnat du monde de handball : Un derby maghrébin pour l'entrée en lice du Maroc    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    Législation des pétitions : la balle dans le camp du chef de gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouveaux blocs sanitaires pour une meilleure hygiène publique
Publié dans Albayane le 24 - 11 - 2020


Par Nourreddine Hazmi (MAP)
La ville de Casablanca vit au rythme de grands projets structurants visant notamment à améliorer la qualité de vie des Bidaouis et dynamiser les services qui leurs sont offerts, conformément à la place de choix qu'occupe la métropole parmi les grandes villes du Royaume.
Une bonne partie de ces projets est destinée à préserver un environnement durable et faire face aux défis relatifs notamment à la réduction des vecteurs de la pollution, l'amélioration de la qualité de l'air et la création d'espaces verts, outre le renforcement des services destinés aux citoyens pour protéger la santé publique.
Dans ce contexte, le Conseil de la Commune de Casablanca avait lancé fin 2019 deux projets pour la mise en place d'équipements sanitaires au niveau requis pour la satisfaction et le confort des habitants de la capitale économique.
A ce propos, le directeur des infrastructures et des services techniques à la commune de Casablanca, Abdellatif Saidi a indiqué dans une déclaration à la MAP que le premier projet, qui est dans sa phase finale, porte sur le réaménagement et la maintenance de 15 équipements sanitaires pour une enveloppe budgétaire de 3,5 MDH.
Il s'agit, explique-t-il, de la réparation, l'aménagement et la maintenance des équipements existants, souterrains ou situés dans les espaces publics de la ville au niveau des arrondissement de Sidi Belyout, Al Fida, Mers Sultan, Roches-Noires et Anfa.
M. Saidi a expliqué que la réalisation de ce projet, finalisé à hauteur de 90 pc, a enregistré un léger retard à cause de la conjoncture liée à la pandémie du coronavirus.
Le deuxième projet, indique-t-il, concerne la construction de 128 nouveaux équipements sanitaires sur le territoire de la commune pour un budget de 16 MDH, équitablement répartis sur l'ensemble des arrondissements, à raison de 8 par arrondissement. Il est à noter qu'un équipement se compose de 5 unités, soit 2 pour les dames et 2 pour les hommes, en plus d'un 5ème dédié aux personnes à mobilité réduite.
Par ailleurs, le vice-président de la commune de Casablanca chargé des affaires culturelles, Abdelmalek Lakhili a estimé que l'aménagement et la maintenance des équipements sanitaires existants et la création de nouvelles structures s'inscrivent dans le cadre de la préservation de la santé des casablancais, rappelant que la commune a opté pour la maintenance des structures existantes avant de passer à la création de nouvelles unités.
Jamaâ Mehdi, membre de l'Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable (AMCCD) a salué la mise en place de ce type de projets qui contribuent à la préservation de l'environnement, soulignant l'importance du respect des normes de qualité, de durabilité et de la protection de l'environnement.
Dans le même sillage, M. Jamaâ a également mis en garde contre le danger que représente l'absence de ces équipements sur la santé, particulièrement pour les enfants.
La journée mondiale des toilettes est célébrée chaque année (19 novembre) pour sensibiliser à la situation de 4,2 milliards de personnes qui vivent encore sans accès à des installations sanitaires gérées en toute sécurité. Pour l'ONU, il devient de plus en plus crucial de lutter contre la crise mondiale de l'assainissement et d'atteindre l'objectif de développement durable 6: eau et assainissement pour tous d'ici à 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.