Nouvelles révélations sur les liens entre Alger et le Hezbollah    Le Maroc suit avec profonde inquiétude les violents incidents à Al Qods Acharif et dans la mosquée Al-Aqsa    VIDEO// Dr Mourad Yazid raconte comment se porte la Malienne qui a accouché de 9 bébés à Casablanca    SM le Roi Mohammed VI commémore Laylat Al-Qadr    L'accueil en Espagne du chef du polisario entache sérieusement le partenariat avec le Maroc (Parti de l'Istiqlal)    Classement UEFA / 2020-2021 : Le Bayern premier, le Man City dépasse le Barça    Volley-ball: Démarrage du championnat avec 16 clubs en Excellence    CAN 2021 / Affaire Guelor : La décision repoussée au 16 mai    Prévisions météorologiques pour le lundi 10 mai 2021    Le Maroc et la lutte antiterroriste : récit d'un succès reconnu à l'échelle internationale    Arabie Saoudite: Les autorités confirment l'organisation du Haj    Ecosse: les indépendantistes exigent un référendum sur l'indépendance    Entreprises privées: Délais de paiement supérieurs aux délais réglementaires    Covid-19 au Maroc: 236 nouveaux cas et 374 guérisons en 24H    Réprobation unanime des partis politiques marocains    Les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib    La Banque Populaire accompagne la relance économique des régions    Les Etats-Unis saisissent une cache d'armes en mer d'Arabie    Habib El Malki loue la qualité de la coopération maroco-rwandaise    Message de l'Emir de l'Etat du Koweït à S.M le Roi    L'Espagne lève l'état d'urgence sanitaire    L'OMS adoube Sinopharm    Le Festival du cinéma méditerranéen deTétouan dévoile la composition de ses jurys    La gestion sécuritaire des conflits sociaux en Algérie est " porteuse de tous les dangers "    En Espagne, les destins de deux apprentis toreros figés par la pandémie    Oujda : 7 personnes arrêtées pour contrefaçon de marques commerciales et emballage de denrées alimentaires périmées    Covid-19 : la Tunisie annonce un confinement général du 9 au 16 mai    Incidents à Al Qods Acharif : le Maroc réagit    Maroc : Le président du Ministère public exhorte les responsables à lutter contre la vente illégale de médicaments    Le nom de feu Abdelkhalek Louzani accolé au Stade municipal d'Essaouira    Maroc : la britannique Xlinks va construire un complexe éolien et solaire et vendre l'électricité produite au Royaume-Uni    Attijariwafa bank candidate au rachat de Union Bank of Nigeria    Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur de l'éducation à l'appel de quatorze syndicats    Rkia Taghi, veuve de Mohamed Ferhat, le départ d'une icone    Climat des affaires : la nouvelle feuille de route sur 5 ans [Document]    Botola Pro D1:Le MCO bat in extremis l'OCS    Souad Khouyi, comédienne de haute extraction    « Night Walk », La Fouine chez Aziz Tazi    Vogue, le monde de Hassan Hajjaj    Festival international du court métrage du Souss: une édition virtuelle du 21 au 24 mai à Aït Melloul    Signature d'une convention-cadre de partenariat pour la promotion du sport scolaire    Champions League: Hakim Ziyech titulaire face à City ?    Le Maroc suit avec profonde inquiétude les violents incidents à Jérusalem    Fusée chinoise : les dernières informations de l'agence spatiale    Sages-femmes au Maroc, un métier indispensable mais précarisé    Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sophie Villaume, une «Marocaine de cœur»
Publié dans Albayane le 19 - 04 - 2021

Enseignante au Lycée Français Victor Hugo à Marrakech
Par : Samir LOTFY
Sereine, visionnaire, sociable, toujours méthodique dans le moindre détail, et très au fait de l'actualité, Mme Sophie Villaume est l'exemple éloquent d'une ressortissante française qui ne cesse de vouer un amour profond pour le Maroc au point de devenir « une Marocaine de cœur ».
Evoquer le Maroc, l'hospitalité légendaire de cette Grande Nation, la simplicité et l'esprit d'ouverture de son peuple, l'ancrage africain du Royaume, lui procure tant de joie, de fierté et d'émotions surtout, que cette enseignante au Lycée Français Victor Hugo à Marrakech, avait très tôt, goûté de cet humanisme à « l'Africaine », en étant une française de l'étranger, née au Sénégal mais, qui avait grandi en Côte d'Ivoire.
« Cela me procure une immense fierté. Certes, je suis française de naissance et j'ai beau être ce que j'appelle une vraie française de l'étranger car, je suis née au Sénégal, j'ai grandi en Côte d'Ivoire, j'ai eu également la chance de pouvoir voyager, je n'oublie pas mon pays la France. Mais, j'ai également trouvé une deuxième patrie, le Maroc », a confié à la MAP, Mme Villaume, tout en qualifiant les relations qui existent entre la France et le Maroc de « profondes » et de « sincères ».
« Les relations qui unissent nos deux Nations sont basées sur le respect mutuel car, ces deux pays ont une histoire propre, même si nous avons eu à un certain moment, une histoire commune », a-t-elle dit, notant que « la France et le Maroc ont des relations d'égal à égal car, il y a des discussions sincères basées sur la défense, à la fois, d'intérêts propres à chaque pays mais aussi communs pour les deux ».
« Le Maroc n'hésite pas à exprimer son point de vue, il en est de même pour la France. Je suis extrêmement fière d'être, à la fois, française et marocaine de cœur », rappelle Mme Villaume qui dispose de plusieurs cordes à son arc notamment, grâce à ses compétences avérées, avec en poche, un baccalauréat en Sciences Eco, suivi d'une Maitrise de Juriste d'entreprise, option Adjoint de Direction, qu'elle avait pu décrocher avec brio.
« Je suis une Marocaine de cœur. J'ai un profond amour et respect pour le Royaume. De ce fait, je suis la femme la plus comblée », a dit Mme Villaume qui se prépare pour se porter candidate aux élections des Conseillers des Français de l'étranger prévues en mai prochain.
Très passionnée et déterminée à vivre cette belle aventure, cette spécialiste des questions éducatives et pédagogiques ne cache pas son désir et sa fierté de pouvoir représenter, une fois élue conseillère des Français à l'étranger, son pays à Marrakech et dans la région, et au Maroc, sa patrie d'adoption et de coeur.
Au sujet de la particularité de ces joutes électorales, Mme Villaume a déploré le fait que « l'élection des conseillers des Français de l'étranger est très mal connue. Ce qui peut expliquer qu'il y ait peu de Français qui se déplacent pour aller voter ».
Et d'enchainer que ce rendez-vous électoral est important car, il est nécessaire pour la communauté française de la 4ème circonscription d'avoir des représentants qui puissent porter leur voix, faisant savoir qu'il y a peu de temps qu'elle vient de découvrir « le Conseiller des Français de l'étranger ».
« Je ne savais même pas qu'il y en avait à Marrakech et région. Et la pandémie de la Covid-19 et le confinement de mars 2020 au Maroc, m'ont fait prendre conscience de la nécessité d'avoir les bons relais au sein de notre communauté, afin de pouvoir disposer des informations et être aidé », a expliqué Mme Villaume.
Et de poursuivre qu'elle a été sollicitée, durant cette période, pour venir en aide à des membres de sa communauté, dans leurs démarches administratives, afin de pouvoir être rapatriés, pour obtenir des aides financières.
« Tout cela m'a confirmé dans la conviction qu'il nous faut pour la 4ème circonscription du Maroc, des Conseillers des Français de l'étranger qui soient présents, à l'écoute. Cette échéance est le moyen de faire bouger les choses, d'avoir une vraie circulation de l'information, de donner à nos compatriotes une vraie écoute, une vraie disponibilité », a-t-elle ajouté.
Mme Villaume, a relevé que l'importance de ces élections se veut, à la fois, politique et sociale. Politique parce que, contrairement à ce que certains veulent avancer, ce sont les Conseillers des Français de l'étranger qui vont désigner leurs Sénateurs, a-t-elle précisé.
Sur l'importance sociale de ce scrutin, Mme Villaume note qu'il s'agit bien d'une élection locale, avec une vraie présence sur le terrain. « Un Conseiller des Français de l'étranger doit, à mon sens, être à l'écoute de ses compatriotes, être disponible afin de les aider à résoudre des problèmes auxquels ils sont confrontés, et servir de « relais » entre l'administration française et le Parlement français pour faire remonter leurs préoccupations ».
Et de poursuivre qu'un Conseiller des Français de l'étranger se doit également, de créer un lien au sein de sa communauté. « Le lien social est primordial. Beaucoup de nos retraités français installés à Marrakech sont seuls, par exemple. Nous ne devons pas nous intéresser à la communauté française de Marrakech et région, uniquement parce qu'il y a des échéances. Cet engagement doit être de chaque instant », a-t-elle dit avec détermination et engagement.
Dans la foulée, elle a émis le vœu de voir la communauté française de la 4ème circonscription du Maroc, lui faire confiance ainsi qu'aux membres de sa liste.
« Je serai en tant que Conseillère des Français de l'étranger, la représentante de la communauté française auprès de l'Ambassade et du Consulat de sa circonscription. Je serai également consultée pour des questions traitant de l'enseignement français à l'étranger, de l'emploi, des aides sociales, … Et surtout, je serai présente ainsi que les membres de ma liste aux côtés des Français installés à Marrakech et région », a-t-elle expliqué.
En guise de conclusion, Mme Villaume a fait part de son souhait le plus ardent de voir les Français de la 4è circonscription du Maroc, « donner la voix à leur voix » lors des élections des Conseillers des Français de l'étranger qui auront lieu par vote internet (21 au 26 mai 2021) ou par procuration, ou à l'urne le 30 mai prochain au Consulat de France à Marrakech.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.