Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    L'Association juive marocaine du Mexique salue le message royal de réconciliation et de co-développement régional    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Covax : le compte @POTUS coupe court aux contrevérités et supprime une carte surannée    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Pays-Bas : Louis van Gaal de retour aux commandes des "Oranje"    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Evolution du coronavirus au Maroc. 10 603 nouveaux cas, 653 286 au total, Mercredi 4 août 2021 à 16 heures    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    Lutte contre le travail des mineurs : Le ministère du travail et les associations unissent leurs efforts    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Covid-19 au Maroc: 10.603 nouveaux cas et 66 décès en 24 heures    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    Bonnes performances du secteur des exportations des produits agro-alimentaires en 2021    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    Traitement Covid-19 : Entre forte demande et pénurie    Edito : XXIème    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Mobilité électrique : Signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Israël membre observateur au sein de l'UA : revers majeur pour Ramtane Lamamra    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La gifle américaine !
Publié dans Albayane le 15 - 06 - 2021

Le poète français, Guillaume Apollinaire, disait un jour : « En faisant la roue, cet oiseau, dont le pennage traîne à terre, apparaît encore plus beau, mais se découvre le derrière ! ». Cet extrait du fin octosyllabe conviendrait, sans doute, à cette avanie à laquelle fut soumis le chef de l'exécutif espagnol,lors de sa hâte à se délecter de quelques secondes auprès du président américain, au hall du lieu de la réunion de l'OTAN.
L'attitude altière dont le décideur ibérique, longiligne mais, cette fois-ci, drôlement arquée face à l'allure en trombe de son vis-à-vis, sans jamais lui prêter le moindre regard au passage, s'émoussait au fil cet infime temps je auquel il a eu droit.Une humiliation cinglante qui fait le tour des réseaux sociaux et circule dans les chaînes planétaires ! Comment se fait-il qu'une haute « personnalité » de la hiérarchie mondiale, se soit « mortifié », à l'antichambre du siège de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord à Bruxelles?A voir l'un de ses membres «s'avilir » pour grignoter un moment d'intérêt de la part de son homologue puis santissime n'aurait sans doute, qu'une seule explication. Il est donc bien clair que la conduite inamicale de l'Espagne au détriment de la cause nationale de notre pays serait pas, à coup sûr, vu de bon œil par une nation qui vient tout fraîchement d'en reconnaître de la justesse. D'autant plus que la péninsule tente en vain et sans avoir froid aux yeux de dissuader la nouvelle administration américaine au pouvoir, d'une part et de dresser l'Union Européenne contre son voisin du sud, d'autre part. De même, à la différence de l'Espagne dont la mentalité coloniale ne cesse raviver ses inégalables réminiscences, notre pays s'est comporté en partenaire coopératif sur tous les plans en particulier, au niveau de la question migratoire dont l'Espagne voudrait, sans nul scrupule, « renier » l'apport méritoire de son associé, de longue date. En plus, l'agissement ignominieux de la péninsule ibérique, marqué par la sournoiserie et attisé par la radicalité dont elle s'entache au quotidien ne fait, en effet que salir son image dans le monde
De surcroît, elle ne fait, non plus, que «précipiter» la réaction marocaine à revendiquer avec rigueur, les présides spoliés, notamment Sebta et Melilia qui, jusqu'ici, le Maroc ne sont pas encore à « l'ordre du jour »de l'intégrité définitive de notre pays. « La magie se retourne contre le magicien ! », disait la citation de nos jours, pour paraphraser ce que l'Espagne s'est donnée la peine de contrarier un Maroc fort de la thèse qu'il brandit haut et fort, de sa position claire et sans équivoque qu'il arbore et sa ligne politique pacifiste et ouvert et de son aura séculaire qu'il consent sans compter aux valeurs suprêmes de l'humanité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.