Club Med et Madaëf investissent plus de 274 millions de dirhams en projets touristiques    Le PLF 2021 propose la création de près de 21.000 nouveaux postes    Météo: le temps prévu ce mardi au Maroc    Coopération sécuritaire: Rabat et Washington affichent leur volonté commune de renforcer leur partenariat stratégique    3ème session CAFRAD : Formation des élites de demain    Africa Security Forum : L'adéquation difficile entre climat, sécurité et population    Bilan quotidien: 2.117 nouveaux cas, dont 651 à Casa-Settat    PLF2021 : Voici l'intégralité des mesures approuvées en Conseil de gouvernement [Document]    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Stage des U20 à Maâmoura    L'Australie assène une claque au Polisario devant l'ONU    Installation des membres de la Commission régionale des droits de l'Homme dans l'Oriental    Interpellation de quatre individus à Dakhla    Agadir : Un premier groupe de touristes britanniques    Expulsion de 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste    El Otmani: « Des négociations en cours avec trois nouvelles sociétés pour un vaccin »    Examens de la 1ère année Bac: avis aux candidats qui s'étaient absentés    Usine de PSA au Maroc : Barid Al-Maghrib passe commande de 225 Citroën Ami    La Tunisienne des Arts et des Lettres    «Relégation logique, politique et sport ne vont pas de pair»    Casablanca: le Barcelo Anfa organise son premier Afterwork post-covid !    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Coronavirus : Badr Hari testé positif    El Arabi signe un magnifique hat-trick !    Couvre-feu, cafés, commerces…le gouvernement prolonge les mesures à Casablanca    Mettre en place une véritable culture du don    Tannane voit rouge !    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Amina Agueznay, Joana Choumali et Ghizlane Sahli explorent le Jardin en soi    Les artistes de la halqa: les oubliés!    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    Alerte météo: fortes rafales de vent attendues au Maroc    Pêche. Le Brexit rapproche le Maroc et l'UE    Le Financial Times accorde une place importante à Tanger-Med    Notre jeunesse s'entre-tue…    Privé de revenus importants, Maroc Telecom s'adapte à la crise (Résultat)    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    La chanteuse Najat Atabou surprend ses fans (PHOTO)    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Festival d'El Gouna. « Mica » d'Ismail Ferroukhi sélectionné en compétition officielle    USFP. Le grand fleuve déborde à Marrakech    2021 l'année de tous les télescopages    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    Demi-finale de la Ligue des Champions / Raja-Zamalek (0-1) : L'arbitrage injustement décisif !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USFP-Istiqlal, coordination parlementaire et syndicale pour commencer
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 07 - 2013

Chabat et Lachgar semblent bien décider à faire renaître la Koutla de ses cendres. Cette alliance qui regroupait l'Istiqlal, l'USFP (Union socialiste des forces populaire) et le PPS (Parti du progrès et du socialisme) puis dissoute à la veille de la formation de la majorité actuelle, a de fortes chances de revoir le jour.
Et pour cause : Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l'Istiqlal et Driss Lachgar, premier secrétaire de l'USFP multiplient les rencontres.
Les deux hommes se sont réunis plusieurs fois depuis leurs arrivées respectives il y a quelques mois à la tête des deux partis. Et ce n'est pas fini. Réunies lundi dernier au siège de l'USFP à Rabat, les deux formations ont convenu de se revoir très prochainement dans le cadre d'une réunion plus élargie cette fois impliquant les membres des directions nationales des deux partis politiques.
Théoriquement, l'Istiqlal est toujours membre de la majorité parlementaire et participe avec six portefeuilles ministériels au gouvernement mais dans les faits, le parti n'hésite pas à prendre les mêmes décisions de l'opposition boycottant tantôt des réunions avec le gouvernement et critiquant tantôt l'action de différents ministères. En attendant d'activer la décision de son conseil national de se retirer du gouvernement et de la majorité, l'Istiqlal prépare déjà son ralliement à l'opposition avec ses anciens alliés de la Koutla.
«Il ne faut pas oublier que les deux formations sont des alliés historiques. Les Istiqlaliens qui ne sont plus convaincus de leur participation et soutien au gouvernement actuel, ont repris contact avec l'USFP», explique ce membre de la commission administrative de l'USFP. Et de poursuivre : «La réunion des leaders des deux partis a été consacrée aux moyens et méthodes pour la coordination des efforts au Parlement mais également sur le plan syndical.
Cela dit, il est encore tôt de parler d'une coordination dans les prochaines élections mais rien n'empêche une telle démarche qui reste très probable dans l'avenir». Pour le politologue Abderahim Manar Sellimi, les signes sur le rapprochement entre les deux anciens membres de la Koutla sont apparus avant même l'annonce du retrait du parti de l'Istiqlal.
«Certaines données font ressortir la possibilité de créer une nouvelle Koutla qui ne se limiterait pas à des partis politiques mais elle engloberait également des syndicats», déclare-t-il. Et de conclure : «Ce rapprochement montre par ailleurs que l'Istiqlal a quasiment rejoint l'opposition en attendant la concrétisation de sa sortie de la majorité soit par le ralliement de son groupe parlementaire à la première Chambre à l'opposition, soit par la démission de ses ministres au gouvernement».
De son côté, le PJD n'a pour le moment fait aucune réaction officielle et se contente d'observer en attendant la tenue de son conseil national très prochainement. Un conseil qui devra trancher sur le scénario possible après le retrait de l'Istiqlal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.