Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La signature Ritz Carlton arrive
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 04 - 2014

ALM: Vous venez de signer avec la chaîne Ritz Carlton pour la gestion de l'hôtel et résidences du Jnan Amar Polo Resort, après que la crise internationale a freiné l'initiative du premier gestionnaire The Address. Pouvez-vous nous faire un flash-back sur ce qui s'est passé entre 2009 et aujourd'hui ?
Amar Abdelhadi: Compte tenu de la crise internationale de l'époque, la chaîne hôtelière dubaiote qui avait connu un changement de direction, avait décidé de mettre en stand-by certains projets pour concentrer ses efforts sur le marché local. Il s'en est suivi l'annulation du contrat de gestion mais il fallait respecter le délai de 6 mois contractuel avant de démarrer de nouvelles négociations avec les chaînes hôtelières intéressées par le projet. La préférence des prioritaires à signer avec la chaîne Ritz se justifie par la notoriété qui comporte toute la symbolique du luxe correspondant parfaitement à la nature du resort comprenant polo et premium standing.

Quelles sont les raisons du retard de la signature avec le Ritz Carlton sachant que cela fait déjà deux ans que le microcosme marocain en entend parler ?
En fait, aucun retard n'a été enregistré puisqu'une lettre d'entente a été signée en novembre 2012. Au mois d'avril 2013, l'accord de gestion pour l'hôtel a été signé. Une série d'ajustements sur les plans architecturaux de l'hôtel a été effectuée sur cette période. Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous aurons le plus bel hôtel de Marrakech. Le projet est doté de plus de 20 villas qui font partie de l'hôtel ainsi que 60 suites. L'accord sur la gestion des villas vient d'être conclu récemment permettant l'appellation Ritz Residences.

Aujourd'hui, les choses sont officielles et l'événement que vous avez organisé le 19 avril, baptisé Jnan Amar Polo Challenge, en partenariat avec la fondation Branson, vise à promouvoir déjà le polo club du projet qui est déjà opérationnel depuis déjà deux ans. Parlez-nous de l'événement…
L'événement est co-organisé par Jnan Amar Polo Resort et Branson Foundation, société d'organisation British Polo Day reconnue pour son expertise en organisation de Polo day. L'événement Maroc fait partie d'un circuit d'une dizaine de pays. Quatre équipes ont été mises en compétition. Le Maroc est représenté par l'équipe de la Garde royale. Les autres sont représentées par l' armée anglaise, l'équipe Jnan Amar Polo Club et l'équipe Eve Branson. Quelque 350 personnes se sont rendues à l'événement dont des joueurs internationaux, en plus des VIP du Maroc et de l'étranger.
L'évènement aura été marqué par la présence de Richard Branson mais aussi Philip Treacy, la célébrité british fashion et Patrick Hermes, ancien président de la Fédération internationale du polo.

La journée permettra aussi de présenter le projet dans sa globalité. Quelle est la consistance exacte du projet et quelle stratégie globale d'architecture avez-vous retenu ?
Globalement, le projet comprend un hôtel Ritz Carlton Hotel, 60 suites et 20 villas. Un grand spa est également prévu. 85 villas Ritz Residences agrémenteront le projet également. Un polo club avec 2 terrains polo ainsi qu'un club house, un centre équestre et une académie de polo feront partie intégrante du projet.

Quels sont les nouveaux moyens financiers que vous vous êtes donnés pour hisser le label mondial Ritz Carlton au sommet de l'offre nationale s'agissant du très haut de gamme?
La société mère, Société d'Investissement Al Amal pour le Maroc (SIAMA) dont le siège est à Casablanca, a été créée en 1985. A travers cette filiale Jnan Amar, elle a investi plus de 150 millions DH en fonds propres entre 2008 et aujourd'hui. Elle a également mis en place un plan de financement 2014 – 2017 en partenariat avec de grandes institutions financières. L'ouverture du resort est prévue dans le premier trimestre 2017. Elle prévoit de commencer la construction au mois d'octobre 2014.

Quels sont les marchés internationaux cibles ?
Nos clients sont essentiellement des pays du Golfe, de la France, d'Angleterre, sans oublier la clientèle marocaine en quête de luxe et d'exclusivité.

Quelle est la stratégie marketing prévue pour les attirer ?
Une communication ciblée est prévue pour toucher les différents marchés. Et c'est la société Knight Frank qui gèrera la campagne de communication dans les différents pays cibles. La campagne démarre dans les prochaines semaines et s'étend sur plusieurs mois pour accompagner la première phase du projet.

Combien de postes d'emploi devra générer le projet et quel serait son impact sur la ville de Marrakech ?
Plusieurs impacts sont attendus par un tel projet. Déjà en termes d'impact indirect sur la région de Tamaslouht, le projet a pu valoriser un bel emplacement naturel qui était inexploité. Nous collaborons aussi avec toutes les autorités pour ne citer que le Centre régional de l'investissement et le Conseil de la ville pour promouvoir la destination Marrakech et précisément la destination de luxe.
En termes d'impact sur investissement, la clientèle de polo présente à l' événement est d'une classe sociale très élevée. Nous l'avons attirée à Marrakech pour découvrir la ville et y retourner.
Enfin, en termes d'impact sur le marché de travail, le projet créera plusieurs centaines de postes d'emploi, pendant sa construction et une fois opérationnel. La majorité de ces recrutements portera sur des jeunes de la région qui seront formés par l'OFPPT puis recrutés dans notre hôtel et résidences.

Que représenterait alors le marché marocain pour la chaîne Ritz Carlton?
Nous pouvons dire d'ores et déjà que le fait de choisir de s'implanter à Marrakech et de signer un accord de gestion avec Jnan Amar Polo Resort signifie un signe de confiance et un intérêt fort au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.