Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Marc Thépot, une nouvelle vie    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les élections Au Maroc: Benkirane déjà en campagne ?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 05 - 2014

A une année des élections municipales, Abdelilah Benkirane lance les hostilités dans une précampagne électorale. Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) a animé un meeting dans une petite ville du Moyen Atlas. Il faut remonter à plus de deux ans et précisément en 2011 à la veille des Législatives anticipées, pour trouver des discours similaires à celui prononcé par l'actuel chef de gouvernement.
C'est donc un Benkirane en leader politique et harangueur des foules qui a tenté samedi dernier de redorer le blason de son parti devant les bases populaires. Il faut dire que le parti de la lampe sent que le vent est en train de tourner en sa défaveur.
Le Printemps arabe n'est plus aujourd'hui qu'un mauvais souvenir pour les pays de la région et les décisions prises par le gouvernement pour sauver les finances publiques ont terni l'image du parti qui a payé cash les frais de cette nouvelle donne. Les résultats des dernières élections législatives partielles où les candidats pjdistes ont été défaits par leurs challengers des partis de l'opposition, prouvent ce changement. Benkirane et la direction du parti ont déjà tiré les conclusions et revoient leurs calculs.
C'est la raison pour laquelle le secrétaire général du PJD a décidé d'aller à la rencontre de la population d'une petite ville comme Agouray avec quelques annonces et promesses. Ainsi, le chef de gouvernement a annoncé une prochaine augmentation des bourses universitaires. Il a également souligné que le gouvernement attend les textes d'application pour verser aux veuves des personnes non couvertes par la sécurité sociale des allocations. Mais ce n'est pas tout.
Benkirane a promis d'augmenter les allocations versées aux familles des enfants scolarisés dans le cadre du programme «Tayssir».
Bien évidemment, le chef de gouvernement n'a pas manqué de tirer à boulets rouges sur ses opposants. Pour ce dernier, si les réalisations du gouvernement n'avancent pas au rythme souhaité, c'est parce que «ses détracteurs font tout pour entraver ses initiatives de peur que la popularité de son parti n'augmente et gagne de facto les prochaines élections». Benkirane n'a pas manqué non plus d'ouvrir le feu sur les principaux rivaux politiques, à savoir Hamid Chabat, secrétaire général de l'Istiqlal, ainsi que le PAM (Parti authenticité et modernité).
Mais au-delà du discours politique et des annonces et promesses balancées devant la foule, l'intervention du secrétaire général du parti de la lampe a permis de déduire qu'un changement stratégique de taille est en train d'être opéré. Il semble que le parti va miser lors des prochaines élections sur les couches populaires et défavorisées.
Benkirane a clairement souligné que les classes moyenne et aisée ne sont pas prioritaires pour lui. «Je suis principalement préoccupé par l'amélioration de la situation de ceux qui n'ont rien mais qui ne se manifestent pas», a lancé le chef de gouvernement. Reste à savoir si ce choix sera payant pour la direction du parti qui devra gagner les prochaines élections municipales pour s'assurer de la victoire dans les Législatives de 2016.
Car il ne faut pas se leurrer. Les élections municipales et législatives sont intimement liées bien qu'elles soient différentes et espacées.
Le PJD saisit le Conseil constitutionnel
Après sa défaite devant le PAM à Sidi Ifni, le PJD décide de porter le dossier devant le Conseil constitutionnel. Le Parti de la justice et du développement dit avoir constaté des dépassements lors du scrutin. Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du parti, a déjà critiqué le déroulement des dernières élections législatives partielles dans la circonscription de Sidi Ifni.
Les sages du Conseil constitutionnel devront donc se prononcer sur la validité du scrutin qui a donné la victoire au candidat du PAM qui a obtenu 48% des voix alors que le candidat du PJD n'en a reçu que 23%. L'écart était donc grand sachant que Sidi Ifni était considérée comme un bastion pour le parti de la lampe.
Pour rappel, le siège de cette circonscription était occupé par le Pjdiste Mohamed Issam avant que son élection ne soit invalidée par le Conseil constitutionnel. A noter enfin que Mohamed Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS (Parti du progrès et du socialisme, majorité parlementaire) avait critiqué le fait que des partis membres de la majorité aient soutenu le candidat de l'opposition. Le PJD a, quant à lui, préféré regarder ailleurs, de peur de fragiliser sa majorité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.