Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition à la galerie d'art l'atelier 21 de Casablanca : «Nostalgie» de Houssein Miloudi
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 12 - 2014

Houssein Miloudi est l'un des artistes-peintres ayant marqué les arts plastiques au Maroc par son langage qui puise sa force d'expression dans des sources traditionnelles. Il revient avec un nouveau travail à la fois original et rare, montré à travers une grande exposition intitu-lée «Nostalgie», prévue du 16 décembre 2014 au 24 janvier 2015, à la galerie d'art L'Atelier 21 de Casablanca.
À travers cette exposition, Houssein Miloudi a revisité les différentes périodes qui ont marqué sa carrière de plasticien. Une carrière riche de plus de 45 ans de travail ininterrompu. «Aujourd'hui, Houssein Miloudi a ressenti l'impérieux besoin de jeter un regard rétrospectif sur ses œuvres anciennes. Il a sorti ses vieux carnets, dépoussiéré des coins de son atelier qu'il n'a plus dérangés depuis des années, demandé à ses premiers collectionneurs de lui remontrer ses œuvres», expliquent les responsables de la galerie L'Atelier 21. L'artiste a plongé dans le passé pour faire un voyage dans le temps.
Il s'en explique d'ailleurs dans un texte émouvant qui est éponyme du titre de cette exposition. «J'ai retrouvé, avec un grand plaisir, une esquisse datée de 1973 que j'ai décidé de réaliser «texto» en 2014 et que je présente dans cette exposition sous le titre «Nostalgie», écrit Houssein Miloudi. Mais ce qui échappe à l'artiste lui-même, c'est que la maturité acquise durant près d'un demi-siècle de face-à-face avec la peinture marque les œuvres présentées en 2014.
Les œuvres d'aujourd'hui, même si elles sont nostalgiques envers les périodes anciennes, gagnent en vigueur avec la force de l'âge. «Le résultat, ce sont des œuvres époustouflantes de vigueur et qui en jettent plein les yeux plastiquement. Miloudi signe là l'une de ses expositions les mieux abouties». La tâche n'a pas été facile, puisque le voyage dans le temps n'a pas été seulement porteur d'émotion. L'artiste, qui a travaillé pendant trois ans, a été aussi souvent confronté à des moments de doute, inévitables dans tout projet de cette envergure. Ceci étant, les œuvres de Houssein Miloudi donnent à voir des écritures dans les tablettes au Msid, les graphies dans les amulettes (hjab) pour protéger du mauvais œil et les formes imprimées sur les arts ruraux.
L'originalité de Miloudi, c'est que tout en s'inspirant des arts traditionnels, il a développé un langage plastique qui ne renvoie pas de façon directe ou littérale à ses sources d'inspiration. Le cirtique d'art, Alain Gorius, a témoigné dans ce sens «de la peinture comme pratique de la joie devant la mort. Loin de l'esbroufe dont résonne sa ville, à l'écart des foules qui y déambulent, l'œil vide, Houssein Miloudi poursuit son chemin. Son œuvre, frémissante et belle, constitue l'un des sommets de l'art contemporain au Maroc».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.