Gfi Informatique consolide sa position sur le marché africain    Twitter : la salve de Trump contre Emmanuel Macron    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    El Othmani : Le Maroc mobilisé pour la sécurité routière en Afrique    Nouveauté: Le monde rural fait entendre sa voix sur Medradio    Le pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019    Agression israélienne contre Gaza, une spirale de violences régionales selon le gouvernement palestinien    Le Groupe BCP lance son « Fintech Challenge »    Le Maroc et l'Inde s'engagent à échanger leurs criminels respectifs    Nouvel effondrement meurtrier à Jerada    Taroudant : Un couple achète un nouveau-né à 750 DH    Theresa May réunit son gouvernement, divisé sur le Brexit    Ouvrage collectif : Pour une meilleure exploration culturelle du continent    Les universités marocaines bien loties!    L'art martial et la manière    Le Conseil supérieur de l'autorité judiciaire livre son premier bilan    Le secrétariat du PJD prévoit des visites en Algérie    Baddou, réélu au Comité exécutif de la GFIA    Riposte des élèves. Ils sont manipulés, selon Amzazi    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    HACA : 47 plaintes traitées et 36 opérateurs sanctionnés    Près de la moitié de la population a une couverture médicale    CAN2019 : Le Cameroun plus proche que jamais du désistement    Lancement des spectacles de théâtre Amazigh au profit des MRE    Tunisie : Le nouveau gouvernement obtient la confiance du Parlement    Le Maroc désigné pays organisateur des Jeux Africains 2019    Edito : Actualiser le social    BAM : Les taux en baisse pour les particuliers, en hausse pour les TPME    Boissons sucrées. La TIC augmente de 50%    Accord Agricole Maroc-UE : Feu vert de la Commission parlementaire européenne    Sarah Perles, révélation des Césars !    Maroc, de quelle culture parlons-nous ?    Première norme anticorruption: Une démarche préventive    Emmanuel Dupuy : La France et le Maroc sont engagés dans une coopération sur le plan judiciaire contre les organisations terroristes    S.M le Roi prend part au déjeuner offert par Emmanuel Macron à l'occasion du centenaire de l'Armistice    Le Barça battu chez lui, le Real fortifie Solari    La maladie de Parkinson commence peut-être dans l'appendice    Divers    Copa Libertadores : Boca résiste à River dans une Bombonera en fusion    Insolite : Le tour de la GB à la nage    La FDT en marche à Essaouira    11 novembre 1918 : Le rôle et les sacrifices des troupes indigènes de l'Armée d'Afrique    Washington durcit le ton avec Ryad à propos du meurtre de Khashoggi    Lancement de la première édition de l'événement "Go Goal" à Rabat    A Copenhague, Leila Slimani dissèque le rapport intimité et écriture    Tarek El Bakri: La littérature dédiée aux jeunes a une vocation éducative    La FMEJ met les points sur les «i»    Armistice : Le Maroc au premier rang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





J.O. : Place au taekwondo
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 08 - 2004

La dernière discipline marocaine présente à Athènes entamera les Jeux Olympiques cette fin de semaine. Trois Marocains entrent en lice samedi et dimanche. Pour ces derniers, les chances sont grandes de monter sur le podium olympique.
Ils seront trois Marocains à prendre part aux compétitions olympiques de taekwondo qui ont commencé jeudi dernier. Il s'agit de Mouna Benabderrassoule (-67 kg), Mounia Bourguigue (+67 kg) et Abdelkader Zrouri (+ 80 kg). Mais il faudrait attendre les deux dernières journées du tournoi pour les voir entrer en lice.
Le tirage au sort, qui s'est déroulé mercredi dernier, a été clément pour les taekwondoistes nationaux puisqu'ils ont été épargnés des Sud-Coréens et Chinois, maîtres de cette discipline sportives estime le directeur technique national Hassan Ismaïli. Ce dernier, ceinture noire et 5ème dan, ne cache pas son optimisme en se référant aux résultats des champions marocains présents à Athènes dans les différentes compétitions internationales auxquelles ils ont pris part. « Leurs chances sont grandes pour monter sur le podium olympique ». La première qui défendra les couleurs nationales n'est autre que la jeune Mouna Benabderrassoule, qui affrontera au premier tour une vieille connaissance, la Tunisienne Mounira Nahdi.
Nées toutes les deux la même année, 1985, les taekwondoistes se sont rencontrées à plusieurs reprises, en championnat d'Afrique notamment. Le dernier mot est revenue à la Marocaine dans trois combats. Leur confrontation aura lieu samedi à 6h00 GMT (9h00 heure locale). «Mouna a un combat à sa portée en perspective. Il lui faut juste se concentrer pour pouvoir passer au prochain tour ». Aux seizièmes de finales, elle affronterait, dans le cas où elle réussirait sa qualification, la Portoricaine Diaz Hannibal. Le lendemain, les deux autres éléments de l'équipe nationale lui emboîteront le pas. La première à faire son entrée au pavillon des sports dimanche matin est Mounia Bourguigue, qui affrontera l'Italienne Daniel Castrignano, combat comptant pour le premier tour de la catégorie des plus de 67 kg. «L'adversaire de Mounia n'est pas très connue sur la scène internationale. En plus, l'Italie n'est pas une nation à la grande tradition taekwondoiste. Mounia a donc de grandes chances de passer au tour suivant, les 16èmes de finale ». A signaler quand même que l'Italienne s'est classée cinquième aux championnats du monde qui ont eu lieu en 2001 à Cheju en Corée du Sud. Pour le dernier Marocain, Abdelkader Zrouri, (+ 80 kg), son combat contre le Vénézuélien Luis Noguera est programmé à 7h42 GMT (10h42 locales). Un tirage au sort qui n'est pas du tout en faveur du Marocain puisque son adversaire est très coriace. Le Latino-Américain détient à son actif une médaille de bronze lors des championnats du monde qui ont eu lieu en 1993 à New York. Mais le Marocain, qui vit et s'entraîne en Belgique, est déterminé à aller jusqu'au bout de son aventure athénienne.
Les trois athlètes seront secondés tout au long de la compétition par un grand nom du Taekwondo mondial, le Sud-Coréen Kim Tchong, engagé il y a quelques semaines entraîneur de l'équipe nationale. Deux fois champions du monde, il ne manquera de leur insuffler la confiance et l'expérience nécessaire à ce genre de compétition.
• DNES à Athènes,
Fadoua Ghannam


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.