Changement de modèle ?    Le HCP appelle les entreprises à s'adapter à la situation    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Coronavirus : 973 infractions en matière des prix et de qualité des produits alimentaires relevées du 1er mars au 5 avril    Le Maroc humaniste!    Ramédistes et salariés affiliés à la CNSS – Attijariwafa bank : Les démarches à suivre pour bénéficier des aides financières    Société Générale Maroc : Un résultat net consolidé en hausse de 8,44% en 2019    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    8.612 personnes arrêtées et soumises aux enquêtes judiciaires    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc lance une radio interne    «La situation épidémiologique est maîtrisée pour le moment mais deux semaines cruciales nous attendent»    Les agents de propreté: nos protecteurs jetés en pâture    BAD: «Ce n'est pas le moment de la distanciation budgétaire»    Les masques distribués en épicerie et en grande surface au prix de 0,8 DH l'unité    Coronavirus : mobilisation des représentations consulaires du Maroc en France    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Post-coronavirus : les professionnels du BTP se penchent sur l'élaboration d'un plan de relance    Algérie : un journaliste condamné à 8 mois de prison pour « contrebande »    Réunion, lundi, du conseil de gouvernement    Les sept consignes de Benchaâboun    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Liverpool met une partie de ses salariés en chômage partiel    Le nouveau coronavirus exacerbe encore les inégalités aux Etats-Unis    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Le Maroc de tous les espoirs!    Covid-19 et injustices meublent le quotidien des camps de Tindouf    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Mesures pour la protection des magistrats et des justiciables    Prise en charge officielle des frais d'inhumation des MRE en situation précaire    Campagne d'hébergement des SDF à Khénifra    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    Hakimi au Real Madrid jusqu'en 2023    Report du Trophée Hassan II et de la Coupe Lalla Meryem de golf    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents    Disney repousse la sortie des prochains Marvel    "La révolte des secrets", nouvel ouvrage de Rachida Belkacem    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quinze ans de prison pour avoir tué son ami
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 12 - 2015

Certes, il est un repris de justice qui a purgé deux peines d'emprisonnement pour le même motif, vol qualifié. Cependant, la dernière fois, l'accusation coûte, selon le code pénal, la peine capitale.
«Je n'avais pas l'intention de le tuer, M. le président», a affirmé le mis en cause, âgé de vingt-six ans, célibataire, sans profession. Dès qu'il a quitté l'école au primaire, il s'est jeté dans les méandres du vagabondage.
Depuis, il a commencé à se droguer, se soûler pour atterrir chez une bande de malfaiteurs. Au fil des agressions, il s'est retrouvé, à deux reprises, derrière les barreaux de la prison pour purger deux peines respectivement de deux et de trois ans. Mais, à l'instar de la majorité des malfrats, l'expérience de l'incarcération ne l'a rendu que plus agressif. Une agressivité qui l'a conduit, une troisième fois, aux couloirs de la prison d'Oukacha.
Sa victime, cette dernière fois, était son ami et complice dans plusieurs autres agressions, Ahmed, vingt-quatre ans, également célibataire, sans profession et repris de justice.
«Nous étions ensemble quand nous avons agressé une jeune fille… Nous lui avons subtilisé son téléphone portable et une somme d'argent de 400 DH, ainsi qu'une montre», avoue-t-il.
Mais, son complice, Ahmed, a gardé le téléphone portable. «En contrepartie, je lui ai expliqué que je devais garder toute la somme sans lui verser sa part qui devait être 200 DH», a-t-il ajouté à la Cour.
Aussitôt, un malentendu a éclaté entre les deux amis et malfaiteurs. Lui tournant le dos, Ahmed est parti tout seul en empruntant le chemin à destination de son quartier Moulay Rachid.
«J'ai vu le mis en cause qui lui a planté le couteau dans le dos», a attesté un témoin après avoir prêté serment.
Le mis en cause a suivi les pas d'Ahmed. Ne prêtant pas attention, ce dernier a été surpris par le mis en cause qui lui a donné un coup au niveau du dos.
«Vraiment, M. le président, je n'avais l'intention que de le corriger pour renoncer à son comportement de garder à chaque fois une partie du butin sans contrepartie», a conclu le mis en cause dans ses réponses.
Jugé coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner tout en rejetant l'accusation d'homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, la Cour l'a condamné à quinze ans de réclusion criminelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.