Tarfaya : Un sardinier marocain heurte un récif    Marrakech : Localisation d'une ressortissante danoise portée disparue    Supercoupe d'Afrique : Report du match du Raja à l'Esperance de Tunis    Le Maroc dans le top dix des visiteurs de Médine et la Mecque, selon AccorHotels    Forum International Afrique Développement : Ouverture des pré-inscriptions pour la 6è édition    Trump face à une nouvelle accusation grave, les démocrates veulent enquêter    Le président du parlement de la CEDEAO à Casablanca    Le scénario à 48 équipes toujours en gestation    Fraude fiscale : Cristiano Ronaldo doit se présenter devant un Tribunal de Madrid    Benchaaboun à Paris pour renforcer les relations économiques avec la France    « Chantons Notre Patrimoine Commun », le spectacle placé sous le signe du vivre ensemble    Crédits bancaires. Une amélioration de 3% pour 2019    Un survivant du 9/11 succombe lors de l'attaque terroriste de Nairobi    Le Maroc parmi les pays africains émergents les plus performants    ICE : Les explications de la CGEM    Accord agricole Maroc-UE: Un partenariat stratégique, multiforme et durable    Communiqué du Bureau politique    Algérie : la date de l'élection présidentielle fixée le 18 avril    Toxicomanie: Une nouvelle stratégie en place    Kénitra : Atelier sur le leadership au profit des détenus et fonctionnaires de la prison centrale    Les transcripteurs judiciaires protestent    Secousse tellurique de 3,7 degrés dans la province de Driouch    Felipe VI attendu au Maroc    Attentat meurtrier à Minbej contre les forces américaines    Le CRT d'Agadir : Rachid Dahmaz sur le perchoir!    Le Zamalek ne lâchera pas Hamid Ahaddad    Education nationale : Les chantiers prioritaires d'Amzazi    Hausse des frais de scolarité: ces universités françaises qui disent non!    Coupes africaines : Les clubs marocains à la quête d'une nouvelle qualification    Nouvel an Amazigh : À quand Yennayer au Maroc?    4 ans après le massacre de Charlie Hebdo, les caricaturistes évitent de rire sur l'Islam    UE-Maroc, un arrimage décisif !    Brexit : Les discussions entre May et l'opposition dans l'impasse    France: Grand coup de filet anti-drogue franco-maroco-espagnol    Mohamed El Kettani : L'Afrique doit mobiliser des capitaux à des niveaux « intéressants » et « compétitifs »    Concert classique Les musiciens du Maghreb à l'unisson    Bielsa l'espion assume, se défend et dévoile sa méthode    Yassine Bounou heureux de prolonger son contrat avec le FC Gérone    Insolite : Brebis sauvée    Les hommes aussi : Il n'y a pas que les femmes qui sont victimes de violence conjugale    Cinq morts dans de nouveaux combats entre milices rivales au sud de Tripoli en Libye    Nasser Bourita s'entretient avec le président du Parlement d'Amérique latine    News    Supercoupe d'Italie : Premier trophée pour Ronaldo le Turinois    Guillaume Musso Roi des romanciers en France    Le rôle des médias dans la valorisation du patrimoine national au cœur d'un débat à Rabat    Rihanna poursuit son père en justice    4ème Rencontre internationale des artistes de Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre la spoliation immobilière : Aujjar s'attaque à la mafia du foncier
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 12 - 2018

Le ministre de la justice, Mohamed Aujjar, a souligné, lundi à Rabat, l'importance des mesures prises pour faire face au phénomène de la spoliation de biens d'autrui.
En réponse à une question orale sur «les dispositions prises par le ministère de la justice pour lutter contre ce que l'on appelle la mafia du foncier», présentée par le groupe de la justice et développement à la Chambre des représentants, M. Aujjar a relevé d'abord les mesures législatives portant sur l'amendement de l'article 4 du code des droits réels en y rajoutant l'attestation fournie par l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie aux documents devant être rédigés en la forme authentique ou par un avocat assermenté, sous peine de nullité.
Le ministre a également évoqué l'élaboration d'un projet de loi modifiant les dispositions de l'article 352 du Code pénal unifiant la peine prévue pour les rédacteurs d'actes, et qui est en cours de discussion au Parlement, outre un projet de loi tendant à accorder au ministère public, au juge d'instruction et au tribunal la prérogative de gestion du contrat de propriété en question au cours de l'examen de l'affaire jusqu'au prononcé du verdict.
Le ministre a aussi rappelé qu'un autre projet de loi portant sur la réglementation de l'enregistrement de l'acte de l'agence relative au transfert de propriété ou à la constitution des autres droits réels, de leurs transfert, modification ou suppression, a également été présenté, en y apportant des modifications dans la réglementation juridique des sociétés civiles qui n'exercent pas des activités commerciales en les obligeant de s'inscrire sur le registre des sociétés civiles foncières.
S'agissant des procédures pratiques, le ministre a indiqué qu'une application électronique a été réalisée par l'Agence nationale de la conservation foncière sous le nom de «Mohafadati», par le biais de laquelle les propriétaires seront informés des restrictions faites sur leurs frais immobiliers, et ce via des SMS et des e-mail, ainsi que l'inventaire des biens conservés appartenant à des expatriés marocains ou étrangers en vue de prendre les mesures nécessaires pour leur protection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.