Conférence ministérielle africaine. La question du Sahara marocain abordé à Marrakech    Mauboussin Diamond, une carte pour récompenser la fidélité    Accord de principe entre le Raja et Mouhcine Moutwali    Enseignants contractuels/Gouvernement: Le bras de fer continue    JETMODE, l'événement mode de l'année !    "La Tbourida", candidate au patrimoine de l'UNESCO    Entreprenathon : L'ESSEC Afrique et l'EMI mettent le cap sur l'innovation et l'entrepreneuriat    Carburants : Le plafonnement des prix est entre les mains d'EL Otmani.    Balance des risques: baisse de la croissance et équilibrée de l'inflation    Qualifications CAN-2019 : Le Cameroun rejoint le Maroc et le Burundi entre dans l'histoire    Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous    Sothema accroit son résultat net en 2018    FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal    Prix Terre de Femmes Maroc : agir localement pour changer le monde !    Un Kenyan sacré meilleur enseignant du monde    «Nous invitons les jeunes Marocains a exposé leurs talents»    Californie. Un incendie dans une mosquée fait le lien avec Christchurch    News    Retenus en Syrie, les jihadistes de l'EI et leurs familles restent un danger    May entame une semaine cruciale pour le Brexit, et son propre sort    Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale    COM2019 : L'Afrique souffre encore de sa faible intégration régionale    CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête    Golf Presse Agadir: Une tradition qui gagne en maturité    Bourita s'entretient à Marrakech avec la vice-secrétaire générale de l'ONU    Divers    Session régionale du Parlement de l'enfant à Fès    Une 'Caravane Verte' à Essaouira pour éduquer et sensibiliser à la protection de l'environnement    Education, "Do you speak Arabic"?    Vous avez dit classe politique !    Trump accueille son « ami » Netanyahu en pleine campagne    Les principales conclusions du rapport d'enquête Mueller    Le Musée Mohammed VI est ouvert chaque jour jusqu'à 20h    Mohamed Benabdelkader : Pour un accès facile et décent des citoyens au service public    Messi officiellement forfait pour Maroc-Argentine    Le Onze national se contente du nul blanc face au Malawi    Edito : Talents gaspillés    Marrakech: Un brigadier de police utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    TOKYO: Les femmes protestent en ligne contre le port de talons hauts sur le lieu de travail    Premier atelier des officiers de contrôle du dopage de la CAF en partenariat avec la FIFA    D'anciennes joueuses du FC Barcelone à Laâyoune pour encourager le football féminin au Maroc    Conférence ministérielle africaine à Marrakech sur l'appui de l'UA au processus onusien au Sahara    Lancement des travaux de construction d'un pont à haubans à Abidjan    Une cinquantaine de courts-métrages en compétition officielle au Festival international de cinéma d'animation    Les "Terrasses en scènes" à Fès    "Cambodia" de Taha Mohamed Ibn Slimane en avant-première à Casablanca    M. Hilale : Atténuer les effets des crises humanitaires, une priorité    Apatride de Narjiss Nejjar : Frontières intérieures…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 02 - 2019

Investissement, finances, énergie, transport maritime et aérien
Les opérateurs privés marocains et espagnols sont appelés à s'impliquer davantage dans la mise en œuvre et la promotion du partenariat stratégique entre les deux Royaumes. Il s'agit là de l'une des principales résolutions prises en marge des entretiens entre Leurs Majestés, Mohammed VI et Don FelipeVI. La visite au Maroc du couple royal espagnol pris fin jeudi 14 février vient insuffler une nouvelle dynamique aux relations maroco-espagnoles, notamment sur le plan économique qui est l'un des piliers de cette coopération. Les deux Souverains se sont félicités de l'évolution importante des relations économiques entre les deux pays qui ont connu une importante dynamique ces cinq dernières années.
L'Espagne est désormais le premier client et fournisseur du Royaume. Chose qui démontre l'intérêt que revêt le Maroc pour les opérateurs espagnols. «Cela devient clair et fondamental. Le Maroc est un pôle de stabilité dans la Méditerranée. C'est sur cette position très positive que nous voulons élargir notre coopération. Un partenariat ayant pour base le respect, le dialogue et la confiance mutuelle», assure à cet effet Josep Borell, ministre des affaires étrangères, lors d'un point de presse co-organisé, jeudi 14 février à Rabat, avec son homologue marocain Nasser Bourita. Ce dernier a saisi cette occasion pour rappeler que «la rencontre entre les deux Souverains a permis de donner une impulsion qualitative nouvelle pour les relations entre les deux pays». Une orientation qui s'est matérialisée par la signature d'une dizaine d'accords de coopération touchant plusieurs domaines. Cette coopération structure en effet un cadre de dialogue politique et sécuritaire, un cadre d'actions culturelles et humaines ainsi qu'un cadre d'impulsion économique. Sur ce point, l'accent a été mis sur la consolidation des investissements entre les deux pays. Nasser Bourita a souligné dans ce sens que SM Mohammed VI insiste sur une forte implication du secteur privé des deux pays y compris à travers l'investissement du secteur privé marocain en Espagne. A l'heure où nous mettions sous presse, un forum économique maroco-espagnol se tient à Rabat déterminant le cadre de coopération économique entre les opérateurs des deux Royaumes. Il est à rappeler que le Maroc représente la première destination d'investissements des entreprises espagnoles en Afrique. Environ 1.000 entreprises sont implantées au niveau national. De même plus de 20.000 entreprises espagnoles établissent des transactions commerciales de façon directe ou indirecte avec le Royaume. L'heure est de renforcer cette dynamique avec l'Espagne qui est, également, considérée 3ème investisseur au Maroc, et ce en invitant les grandes entreprises espagnoles à s'y implanter. Ceci passe par la présentation d'un panorama global des réformes et incitations qui promeuvent l'investissement au Maroc.
Il est à noter également que plusieurs accords de partenariat d'ordre économique ont été signés, mercredi 13 février, devant SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Don Felipe VI. Citons à cet effet le mémorandum d'entente portant sur l'établissement d'un partenariat stratégique en matière d'énergie, en vertu duquel les deux parties s'engagent à instituer un Comité de partenariat énergétique (CPE), qui sera composé de représentants des deux ministères et des organismes et établissements publics ou privés des deux pays. De même, l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et la Commission nationale du marché des valeurs en Espagne (CNMC) ont signé un mémorandum d'entente visant l'établissement d'un cadre juridique régissant l'assistance et la coopération mutuelle entre les deux institutions dans les domaines des marchés de capitaux et Bourses des valeurs.
Les deux institutions pourront ainsi organiser des consultations périodiques sur des questions d'intérêt commun afin d'améliorer la coopération entre les deux organes.
En ce qui concerne le transport maritime, il a été décidé de mettre en place un dispositif pour répondre de la meilleure manière à la croissance projetée importante des flux du commerce et des passagers au niveau du détroit de Gibraltar. Un mémorandum de collaboration avancée a été dans ce sens ratifié par les représentants de l'Autorité portuaire Tanger Med et l'Autorité portuaire d'Algésiras. Le but étant de répondre de la meilleure manière à la croissance projetée importante des trafics de marchandises et de flux de passagers à travers notamment la valorisation du pont maritime sur le détroit.
Un objectif qui porte sur la définition d'un nouveau modèle à mettre en place pour l'offre portuaire et maritime avec notamment l'adéquation du dimensionnement et de la qualité de service de la flotte passagers et fret reliant les ports de Tanger Med et d'Algésiras. L'aérien n'est pas en reste puisque Royal Air Maroc et Iberia Airlines ont décidé, en vertu d'un mémorandum d'entente, de renforcer davantage leur coopération, et ce à travers l'élargissement de l'accord code-share, incluant les codes de vols Iberia-RAM dans des points spécifiques entre le Maroc et l'Espagne, en Afrique de l'Ouest et d'autres pays que les deux parties peuvent, éventuellement, décider d'un commun accord.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.