CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Jamal Sellami: Nous sommes venus ici pour décrocher au moins un point    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Ajax : Tadic relativise l'importance du forfait de Ziyech    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 12 - 2019


Il le qualifie d'opportunisme politique
Le groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers dénonce l'abstention des élus du PJD lors du vote du PLF 2020, et qui témoigne d'un comportement ambigu et de l'opportunisme politique. Dans un communiqué rendu public vendredi dernier, le groupe Rniste déplore que le vote de certaines dispositions du projet de loi de Finances 2020 par la majorité au gouvernement se soit fait en dehors des règles qui encadrent l'action de l'Exécutif, s'étonnant de cette attitude injustifiée et inexpliquée en opposition avec la charte gouvernementale.
Le même document rappelle que le groupe du RNI au sein de la Chambre des conseillers respecte les dispositions constitutionnelles et la loi organique des Finances (LOF) qui stipulent que l'élaboration de la loi de Finances et sa saisine du Parlement après délibération sur celle-ci au sein du gouvernement et du Conseil des ministres se font sous la supervision directe du chef de gouvernement qui est aussi chef de la majorité au sein des deux Chambres.
Par le biais de ce communiqué, «le groupe du RNI condamne fermement ce comportement ambigu et le considère comme un opportunisme politique et qui démontre un traitement à géométrie variable selon les cas fuyant la responsabilité commune, alors que le gouvernement et la Chambre des représentants ont déjà approuvé les dispositions de ce projet. Au surplus le premier groupe de la majorité a contribué à son élaboration conformément aux dispositions du projet soumis à la Chambre des conseillers».
Ce dernier s'est dit «étonné et surpris suite à ce vote qui nuit au travail de la majorité parlementaire et à la responsabilité politique de l'ensemble de ses composantes, et accroît par conséquent l'ambiguïté et l'obscurité de la scène politique». «Le travail de la majorité doit être fondé sur la clarté, et le fait d'en faire partie exige de s'identifier avec ses décisions dans le cadre d'une concordance complète sous la supervision du chef de gouvernement et président de la majorité, avec tout le dialogue exigé qui a marqué l'action de la majorité dans la plupart des étapes de l'élaboration de ce projet», affirme le groupe du RNI. Pour celui-ci, «toute déviance par rapport à ce principe doit être sanctionnée avec la rigueur nécessaire sans dissimulation, en gardant entièrement à l'esprit l'intérêt suprême des citoyens et de la patrie qui reste au-dessus de tous».
D'après les conseillers du parti de la colombe, «conformément à ses positions claires et transparentes qu'il n'a eu de cesse d'exprimer, le groupe du RNI à la Chambre des conseillers invite, dans le respect, le chef de gouvernement à tirer au clair ce qui se passe au sein de la majorité, relevant que le travail gouvernemental ne peut pas être géré par deux têtes». Le communiqué appelle par ailleurs à une réunion d'urgence du conseil de la présidence de la majorité dans les plus brefs délais pour mettre les points sur les «i».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.