«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Hajji : «La culture restera toujours présente. Elle est indispensable»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 31 - 03 - 2020

Entretien avec Hicham Hajji, producteur et réalisateur marocain à Hollywood
ALM : Comment passez-vous vos journées pendant cette période ?
Hicham Hajji : Mes journées commencent tôt. Je suis passionné de cinéma et de séries télé, je regarde tout ce qui est nouveau et parfois je revois des séries que j'ai jamais eu le temps de voir. Concernant les films, je les regarde surtout en soirée. J'aime aussi beaucoup la musique, d'ailleurs j'ai pris des cours de guitare que je continue on line. Je finalise aussi mon prochain scénario. Mes journées ne sont pas totalement de tout repos mais assez confortables. J'essaie d'être productif malgré le contexte.
Le confinement est un moment inspirant et propice à la créativité. Certains artistes en profitent pour penser à de nouveaux projets. C'est le cas pour vous aussi ou au contraire vous en profitez pour prendre du recul ?
En ce qui me concerne, les deux cas de figure se présentent. J'ai passé les quatre dernières années à travailler intensément sur mon film «Redemption Day». Maintenant qu'il est terminé, je me confine à la maison comme je fais après chaque projet. J'en profite aussi pour développer quelques idées et les mettre sur papier. Mon travail est ma passion, donc créer est un hobby pour moi. C'est un véritable privilège de faire un métier aussi passionnant.
Quels sont les films et les séries que vous recommandez aux gens pendant cette période ?
Sans hésiter, je recommande vivement la série «Westworld». C'est l'une des séries les plus intelligentes et intrigantes de ces dernières années. Il y a aussi «The Morning show», une très bonne série éducative on va dire, qui apprend aux hommes où sont leurs limites avec les femmes. J'ai dû voir toutes les principales séries mais je suis passé à côté de certaines. En cette période de confinement j'ai donc commencé à voir «Suits». Pour mon dernier film, j'ai dû engager un avocat qui m'a accompagné sur le projet. J'admire tout le travail que font certains avocats et en regardant cette série je me suis immergé dans ce monde que je trouve fascinant et stressant à la fois. Pour les films, je suis assez en avance vu qu'on est invité à toutes les premières pré-oscars à Los Angeles. Je recommande «1917» de Sam Mendes, «Jojo Rabbit» de Taika Waititi. Pour ceux qui n'ont pas découvert les chefs-d'œuvre du grand Christopher Nolan, il faut voir «Inception» et « Interstellar».
Quels sont les albums musique ou les chansons à redécouvrir ?
Je ne suis pas très albums. Je choisi des chansons par genre musical. Souvent, je laisse Spotify me faire découvrir les morceaux et les nouveaux sons. J'aime beaucoup les «classic rock», ce que je réécoute en boucle en ce moment.
Cette crise mondiale aura certainement des répercussions sur la fréquentation des salles de cinéma. Pensez-vous qu'elles retrouveront leur rythme normal après le confinement ?
Les salles de cinéma ont déjà pris un sale coup avec l'arrivée du streaming, principalement Netflix, mais avec la propagation du coronavirus, je ne vois pas les gens s'assoir à côté d'inconnus dans de grandes salles fermées dans l'avenir proche. La méfiance risque de s'installer et c'est vraiment dommage.
On parle d'un avant et d'un après-Coronavirus. Est-ce que cela s'applique également au monde de l'art et de la culture? Va-t-on changer de paradigme aussi à ce niveau ?
Il est clair que la façon d'organiser les choses changera mais la culture restera toujours présente. Elle est indispensable. On ira peut-être moins au cinéma, mais on aura le choix de voir les derniers films sur notre télé en payant un prix élevé grâce à la VOD (Video On Demand).
Un dernier mot pour toutes les personnes confinées…
Ce n'est pas facile pour beaucoup de gens, surtout ceux qui travaillent à la journée et qui se retrouvent sans salaire pour subvenir au besoin de leur foyer. Malheureusement, le prix à payer est très fort en attendant de trouver un remède. Je leur dis courage et patience et surtout de rester chez eux. C'est le seul moyen de s'en sortir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.