El Guerguarat: l'ambassadeur du Maroc à Genève recadre la délégation de la Namibie    Fonds Mohammed VI pour l'investissement : Benchaâboun promet un déploiement rapide    Le bel hommage des joueurs de Naples à Maradona    Rencontre    L'appel de Johnny Depp rejetée dans l' affaire "The Sun "    Vernissage à Salé d' une exposition collective d' art contemporain autour du patrimoine marocain    Message de condoléances du roi Mohammed VI au président du Niger    Imilchil se pare d'un manteau blanc (PHOTOS)    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    Arbitrage de la finale de Ligue des Champions : L'Algérien Rharbal au centre, le Marocain Jayed à la VAR    Le Fonds Mohammed VI pour l'Investissement, c'est pour bientôt !    Respect du protocole sanitaire dans les établissements scolaires : Gare aux défaillants    Contribution sociale. La vision du patronat.    Tennis : À l'A.C.S.A... sympathique et conviviale    CAF : Ahmad Ahmad se scandalise et accuse la FIFA !    Evolution du coronavirus au Maroc : 4178 nouveaux cas, 340.684 au total, jeudi 26 novembre à 18 heures    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Royal Air Maroc renforce son programme de vols internationaux sur Tanger    Conseil de gouvernement : voici les nominations à de hautes fonctions    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Le Parlement européen vote une résolution d'urgence sur la détérioration des libertés en Algérie    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Belle opération de la Marine royale à Nador    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : Software
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 10 - 2020

Depuis une vingtaine d'années, le Maroc a tenté de rattraper le grand retard qu'il accusait dans le domaine des infrastructures.
Les résultats observés aujourd'hui sont parlants : une nouvelle génération de ports d'une stature mondiale, sur le modèle de Tanger Med, est en train de se développer avec prochainement le Nador West Med ou encore les deux projets de ports sur la façade atlantique, en l'occurrence Kenitra et Dakhla. Le réseau autoroutier s'est nettement étendu permettant de connecter les principales grandes villes et d'en faire de potentiels pôles économiques régionaux à part entière. Les métiers de la logistique ont connu, pour leur part, un développement sans précédent ces dix dernières années. Mais maintenant que le Maroc dispose d'équipements et d'infrastructures sur le plan physique, il s'agira de les exploiter au mieux et de les utiliser de sorte à en faire réellement des leviers déterminants pour la croissance économique.
Car il ne suffit pas seulement d'avoir des infrastructures au sens physique du terme pour que tous les problèmes soient réglés. Un parallèle peut être fait avec l'agriculture: il ne suffit pas d'avoir des terres exploitables et arables pour faire un secteur agricole performant. C'est le logiciel d'exploitation qui fait la différence. Les infrastructures modernes dont commence à disposer le Maroc doivent s'accompagner d'une autre révolution au niveau des métiers eux-mêmes et des modes de fonctionnement. Le douanier d'aujourd'hui, par exemple, n'est pas forcément obligé de rester cantonné dans une enceinte portuaire.
Il peut et il doit délocaliser ses activités pour se rapprocher des centres de production. Tous les acteurs, publics, privés et administrations, opérant dans les métiers de support, comme la logistique, le handling, la manutention, clé de la performance économique, sont concernés aujourd'hui par ce changement inévitable de logiciel.
Ce n'est pas seulement une question de digitalisation et de nouvelles technologies mais d'abord et surtout de mentalités et de conception des métiers...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.