Made In Morocco : Les Marocains veulent consommer local, mais...!    Milan : trois jeunes marocains prendront part aux négociations de la pré-Cop26    Maroc / Royaume-Uni : construction du "câble" électrique sous-marin le plus long du monde    Tunisie : des manifestants redoutent «un retour à l'ère de Ben Ali» et dénoncent la France    Compteur coronavirus : 734 nouveaux cas, plus de 18,3 millions de personnes complètement vaccinées    Dakhla : six morts dans un accident de la route    Le marocain SMDM et le portugais Movicortes créent une joint-venture    Les indicateurs en hausse du 20 au 24 septembre    Un «marchepied» vers l'amélioration de l'inclusion financière    Le Médiateur du Royaume souligne le rôle de la médiation institutionnelle    Mali / Affaire Wagner : Moscou sort de son silence    Allemagne : La page Merkel tournée dimanche    Angela Merkel s'apprête à quitter la scène    Mondial Futsal 2021: Le Maroc quitte la compétition la tête haute    Plus d'une tonne de cocaïne saisie au large des Canaries    Bourita réaffirme l'engagement continu du Maroc    Italie : Interpellation du leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont    En une semaine, une troisième découverte archéologique au Maroc anime les médias    Royaume-Uni : Palier à une pénurie de main-d'oeuvre par des visas temporaires    La créativité et l'art se manifestent en «Muse»    Démolition du cinéma L'Opera à Salé    L'exilé du Mogador: un autre regard sur la guerre du Rif    Ligue 1 : Paris SG, le grand huit    Angleterre: Liverpool vire en tête, City dompte Chelsea, United se rate    Hamdallah bien parti pour quitter Al-Nasr    Mondial Futsal / Quart de finale : Maroc-Brésil sur BeIN Sports à 14h00    Algérie : le procès du frère de l'ancien président Bouteflika reporté    Interview avec Hassan Aourid «L'islam politique au Maroc connaît une crise profonde»    Belgique. Le fonds activiste Bluebell Capital Partners demande le départ de la marocaine Ilham Kadri, PDG de Solvay    Etats-Unis : au moins trois morts dans le déraillement d'un train    Décès de Abdelouahab Belfquih: affaire classée, pas d'acte criminel    Ouverture exceptionnellement de centres de vaccination au profit des élèves    L'ADFM revendique une rupture avec les pratiques du passé    Agadir : deux tonnes de drogue saisies, sept interpellations    Les enjeux de la capitale du Souss!    Algérie. La descente aux enfers    Coupe du monde féminine U20 : Reprise cet après-midi du reste du temps du jeu du match Bénin-Maroc interrompu hier    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Somalie: huit morts et sept blessés dans un attentat suicide à Mogadiscio    Championnats du monde de Force athlétique : Le Marocain Nezar Ballil remporte la médaille de bronze    Au moins huit soldats tués dans une embuscade de l'Iswap dans le Nord-Est du Nigéria    Musique: morceaux conquérants    A propos de la campagne contre le Maroc : Quand parler de coordination n'est pas faire preuve de paranoïa    Moulay El Hassan El Mounadi du PAM, élu président du Conseil de l'arrondissement Ennakhil à Marrakech    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fête du Trône : 22 années de transformations et ça continue...
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 07 - 2021

Le règne de Mohammed VI impressionne, surprend et intrigue en Afrique et dans le monde en à peine deux décennies
Le Souverain incarne désormais une dynastie forte par son passé, ancrée dans son présent et résolument tournée vers l'avenir. Les projets menés au cours des vingt dernières années ne sont en fait que le commencement d'une stratégie sur le long terme visant à faire du Maroc un hub régional
Aujourd'hui, SM le Roi Mohammed VI figure en bonne place parmi les monarques qui sont définitivement entrés dans l'Histoire du Maroc et la dynastie Alaouite. Il y a 22 ans et avec l'accession du Souverain au Trône, les attentes étaient grandes. Le peuple marocain et la planète entière attendaient avec impatience de voir la touche d'un jeune Roi à l'époque qui reprenait le flambeau, passé par un autre grand Roi, Feu SM Hassan II, lui même descendant d'un auguste sultan, Feu SM Mohammed V. Un peu plus de deux décennies plus tard, les observateurs même les plus curieux sans oublier ceux parmi les moins objectifs, sont unanimes sur le constat. Les réalisations sont, en effet, édifiantes. Le Maroc est aujourd'hui positionné dans l'échiquier mondial grâce à une diplomatie royale agissante et entreprenante repoussant les frontières de la carte des partenariats et de la coopération jusqu'à des contrées jusqu'ici jamais couvertes.
C'est aussi l'un des partenaires dignes de la confiance de la quasi-majorité des pays africains. Le grand retour triomphant et triomphal du Royaume parmi le concert des nations africaines au sein de l'UA (Union Africaine) fut ainsi un grand moment de l'histoire du Maroc au cours de la dernière décennie. Ce retour a été précédé d'un travail de longue haleine où la coopération et le co-développement ont été érigés en leitmotiv. Il est donc tout à fait normal que le Maroc soit actuellement le porte-étendard d'une Afrique nouvelle, une Afrique décomplexée. Dans le monde arabe, les relations privilégiées entretenues avec les Etats membres du Conseil de coopération du Golfe ainsi que d'autres pays de la région font du Maroc un acteur majeur de coopération mais également et surtout, pour la paix et la prospérité. Sur ce plan, le dossier palestinien figure en tête des priorités de la politique étrangère marocaine. Jamais un pays n'a été perçu comme un vrai espoir pour la paix et le rapprochement des peuple comme le Maroc de Mohammed VI.
Un Maroc qui sait se montrer très solidaire avec tous les peuples amis, frères et alliés même pendant les moments les plus délicats. Dans ce sens et au cours des derniers mois, le Royaume a mené plusieurs actions de solidarité à l'échelle du continent mais également dans le monde arabe. Une culture de partage qui fait partie de l'ADN du peuple marocain et de sa Monarchie. Les domaines économiques et sociaux ne sont pas en reste. Le Souverain incarne désormais une dynastie forte par son passé, ancrée dans son présent et résolument tournée vers l'avenir. Les projets menés au cours des vingt dernières années ne sont en fait que le commencement d'une stratégie sur le long terme visant à faire du Maroc un hub régional et continental. Le Maroc a entrepris à coup de milliards de grands efforts pour l'amélioration de sa compétitivité et de son attractivité dans le domaine économique et financier. Grâce à une politique de développement tous azimuts, le pays a effectué de grands pas en avant en quelques années seulement.
Mais le développement économique ne peut être atteint sans un investissement sur le capital humain. Il est donc tout à fait normal que la réforme de l'école soit une priorité depuis quelques années. De même, le lancement du chantier de la généralisation de la couverture sociale est destiné à atteindre une meilleure redistribution des richesses. Car si le Maroc a fait de grands progrès, le pays fait face à d'énormes défis et ne s'en cache pas. C'est dans ce sens que le nouveau modèle de développement a été voulu par le Souverain. Une sorte de feuille de route destinée à orienter l'action du Royaume au cours des deux prochaines décennies. Le Maroc de Mohammed VI a déjà relevé d'énormes défis qui étaient pratiquement insurmontables pour de nombreux indécis il y a quelques années. Ce Maroc des challenges est aujourd'hui décidé, sous la conduite de son Roi, à être au rendez-vous et continuer à impressionner et intriguer plus d'un sur cette planète…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.