Electricité: la production locale augmente de 4,1% au 1er trimestre 2022    En route pour Qatar 2022 : Argentine – Maroc en septembre ?    Virus "tueur de cancer" : un essai clinique en test sur un patient    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    La délégation égyptienne arrive au Maroc    Un impératif et non une option pour le CESE    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Canada: Le TSAF, une maladie évitable de malformations durant la grossesse    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Le port de Tanger Med dans le top 6 mondial (banque mondiale)    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Energies renouvelables : en 10 ans, l'Afrique n'a attiré que 2% des investissements    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Taghazout Bay : l'humour à l'honneur les 27 et 28 mai    Monkeypox : Les 3 cas suspects négatifs    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid : Des séances d'exorcisme tournent au viol    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Plus de 200 cas confirmés de variole du singe dans le monde    Afghanistan : 12 morts dans quatre attentats    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le cinéma marocain brille au festival de Cannes    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    Météo au Maroc: les prévisions du jeudi 26 mai    Guerre en Ukraine : La Russie veut l'appui de l'Afrique pour la levée des sanctions occidentales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La diaspora marocaine fortement sollicitée lors de la Morocco Tech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 01 - 2022

Invitée dans le cadre du panel représentant la 13ème région (Marocains Entrepreneurs du Monde) lors de l'évènement Morocco Tech initié par l'Apebi, soutenu par la CGEM et organisé par le ministère de la transition numérique et de la réforme de l'administration, l'experte présentera la démarche d'innovation au sein du groupe qu'elle représente à travers le laboratoire présent dans 14 pays. Au Maroc, c'est Lab Casaroc qui a été créé et dédié à l'innovation au service du voyageur.
Lamia Aamou a rappelé en effet que «depuis plus de 20 ans, le groupe RATP fait de l'innovation un marqueur fort de son ADN, et un levier puissant de développement. Le groupe propose partout dans le monde (14 pays) des services performants et innovants pour faciliter le quotidien des voyageurs qui empruntent ses réseaux, pour développer son excellence industrielle, pour inventer et préparer la ville de demain». Pour être plus concrète, elle a expliqué face à une audience virtuelle que la politique d'innovation du groupe RATP repose sur 3 piliers et ce, partout dans le monde.
Le premier est celui d' «innover au service du quotidien des voyageurs et des collaborateurs». Le second consiste à «être et rester le leader industriel des mobilités et de l'aménagement urbain». Le dernier consiste à «inventer et construire les villes de demain durables, intelligentes, inclusives et agréables à vivre».
Dans la pratique cette démarche stratégique a permis à plus de 160 projets d'innovation de grandir au sein de l'entreprise, en collaboration avec des startups. C'est ainsi qu'un réseau de 5 labs a été développé, en 2018, pour capter les meilleures idées et accélérer l'innovation : l'Urbanopolis. «L'objectif est simple : tester plus rapidement la viabilité d'une innovation, concevoir son business model et poser les bases de son développement rapide et optimal. Pour cela, Urbanopolis s'appuie sur des lieux d'innovation en France (Le Hub, l'Atelier, La Factory, Ker'Lab) et au Maroc (Casaroc)», a expliqué la porte-parole du groupe RATP. Au Maroc, Casaroc est le premier laboratoire d'innovation de RATP Dev, filiale du groupe RATP, centré sur l'amélioration de l'expérience voyageur et l'exploitation de la data. «Installé dans les locaux de RATP Dev Casablanca, opérateur du réseau du tramway de la ville, Casaroc prototype, à partir des données du terrain, de nouveaux services pour les voyageurs, puis les expérimente en vue de leur déploiement sur le réseau de Casablanca et dans l'ensemble des filiales de RATP Dev. Casaroc fait partie d'Urbanopolis, le réseau d'innovation propre au Groupe RATP», éclaire Mme Aamou.
Concrètement et à ce jour, Casaroc a prototypé et expérimenté quatre solutions. La première, baptisée WIP, est une application solidarité et sécurité, pour lutter contre le harcèlement de rue. La seconde, Greenways, est une application de gamification valorisant les utilisateurs de modes de transport économes en CO2. Optimob, troisième innovation, porte sur une réalisation de diagnostic personnalisé pour optimiser son mode de transport au regard notamment des enjeux d'émissions de CO2. Enfin, Wizme représente une application mobile à destination des agents de station leur donnant accès de façon simple et intuitive à l'ensemble des informations en temps réel. Partant de là, la contribution de la diaspora marocaine est réelle dans le domaine de la Tech en particulier. La jeune femme a précisé en effet que le groupe RATP est implanté au cœur du transport marocain depuis 2012 et entend bien via son lab Casaroc poursuivre le rayonnement de la Morocco Tech. «Ceci se traduit par le développement d'un écosystème de partenaires innovants les plus brillants pour faire émerger des concepts disruptifs».
Lamia Aamou compte également apporter la contribution du groupe dans des projets en partenariat avec des universités (études, cadrage de produit, ...). Elle citera le réseau Sprint qui est le fruit d'un partenariat avec des incubateurs locaux pour identifier les startups de la mobilité durable et les faire rayonner au Salon Viva Tech ou encore Futur.e.s in Africa. Le Prix RATP Dev & INCO : "Mobilité durable 2021" a été dédié aux startups qui favorisent le développement des mobilités durables. Et l'édition 2021 ciblait les startups marocaines.
Les enjeux sont clairs. «Il s'agit d'accélérer la capacité de déploiement des produits avec une approche agile, en associant les utilisateurs voyageurs pour adapter la solution au plus près des besoins». La représentante du groupe RATP conclura sur cet aspect fondamental qui favorisera l'ancrage d'une dynamique d'innovation sur les sujets de fond au Maroc, précisément.
Et Morocco Tech est le RDV qui a permis de faire de la visibilité sur certaines réalisations en attendant d'autres… La mesure de l'impact de l'événement devra se faire régulièrement. Elle est essentielle pour son efficacité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.