Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Délais de paiement: les TPE lourdement impactées    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    L'OCP au chevet de la riziculture ivoirienne    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    La Bourse de Casablanca débute en hausse    AMO : vers l'inclusion de 1,6 million agriculteurs et leurs familles    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Législatives 2007 : Plainte en justice contre Abdelbari Zemzmi
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 08 - 2007

Une plainte a été déposée contre Abdelbari Zemzmi par le Centre marocain pour la démocratie des élections. Le alem est accusé d'avoir remis en cause la foi des autres partis politiques lors d'un meeting à Casablanca.
Une plainte a été déposée, vendredi dernier, auprès du Procureur général près la Cour d'appel de Casablanca, à l'encontre de Abdelbari Zemzmi par le Centre marocain pour la démocratie des élections que dirige Moulay Ahmed Douraïdi. Selon la plainte de cette ONG, Abdelbari Zemzmi, candidat à Casablanca-Anfa du parti Annahda Wal Fadila (Renaissance et Vertu) de Mohamed Khalidi, aurait remis en cause la foi des autres partis politiques marocains lors d'un meeting tenu il y a près de deux semaines dans la capitale économique.
Pour le Centre marocain pour la démocratie des élections, les propos tenus par Abdelbari Zemzmi, mais aussi de Abdelali Fouddi, autre dirigeant du PRV, s'apparentent à une «excommunication claire» des autres formations politiques et à une manifestation de haine à l'égard des militants de cette dernière. Ces partis, selon la même ONG, étaient accusés par les deux leaders du PRV d'user de la politique «pour combattre la religion». Selon les propos attribués aux deux leaders du PRV, fruit d'une scission au sein du PJD, les partis politiques «assument la responsabilité de la détérioration de la situation politique, sociale et économique». Dans sa plainte, le Centre marocain pour la démocratie des élections affirme se baser sur un compte rendu fait du meeting présidé par Abdelbari Zemzmi par un quotidien arabophone de la place. Contacté par ALM, Abdelbari Zemzmi a nié s'être attaqué aux autres partis politiques sous quelque forme que ce soit. «Ce qui a été rapporté du meeting que nous avons organisé au cinéma Al Kawakib est un pur tissu de mensonges», affirme le célèbre alem. Ce dernier ajoute que le Centre marocain pour la démocratie des élections «aurait dû écouter toutes les parties et recouper ce qui a été rapporté avant de prendre une décision». Or, à l'en croire, «Le Centre marocain pour la démocratie des élections n'a pas pris la peine de nous contacter pour écouter notre version», ajoute M. Zemzmi qui affirme que son intervention était axée autour de la nécessité, voire l'obligation, pour les Ouléma d'accéder au Parlement pour exprimer leurs points de vue. «Je me rappelle que Abdelali Fouddi ne s'est nullement attaqué aux autres partis», explique Abdelbari Zemzmi qui met la plainte introduite contre lui sur le compte de la campagne électorale dans une ville où la concurrence fait rage.
Abdelbari Zemzmi fait partie d'un groupe d'hommes de religion qui se sont engagés dans la course au Parlement. Réputé pour être proche du PJD (Parti de la justice et du développement) et pour notamment avoir soutenu le député Rachid Mdouer lors du précédent scrutin, Abdelbari Zemzmi a choisi de se présenter aux prochaines élections sous les couleurs du Parti Annahda Wal Fadila. Candidat à la circonscription de Casablanca-Anfa (4 sièges), il conduit la liste du PRV face à la candidate istiqlalienne Yasmina Baddou, l'USFP Mohamed Mustapha Ibrahimi et le FC Abderrahim Lahjouji. Si ce dernier est officiellement soutenu par la hiérarchie du parti de Saâd Eddine El Othmani, une bonne partie des bases du PJD dans la circonscription d'Anfa se sont rebellées contre cette décision et apporte un soutien à peine voilé à Abdelbari Zemzmi. D'ailleurs, ce dernier devait lancer, hier lundi, sa campagne électorale par une marche à partir de la mosquée de Bousmara, juste après la prière d'Al Maghrib.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.