L'Afrique et le Maghreb ont leur TGV !    Signature d'une convention et suivi de plusieurs projets : Aziz Akhannouch au chevet de l'Oriental    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Edito : Graine d'écosystème    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Maroc-Cameroun : Objectif, ne pas jouer la survie face au Malawi    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    PLF 2019. Le budget voté ce vendredi    USA/UE: La coopération réglementaire au menu des discussions    Esbroufe    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Démissions en série du gouvernement Theresa May    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Le développement humain au Maroc est loin d'être satisfaisant : Le classement PNUD en dit long    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Les bénéficiaires d'un projet immobilier à Ben Slimane expriment leur ras-le-bol    Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ    L'armateur CMA CGM lance une caravane au profit des producteurs agricoles marocains    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    L'ATTRAIT DE LA METROPOLE    Deux fonctionnaires de police impliqués dans une affaire de corruption à Rabat    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Kénitra : L'auteur d'un meurtre activement recherché    Theresa May lutte pour sa survie sur le Brexit    Khashoggi : Le procureur saoudien dédouane le prince héritier    Pour favoriser leur accès au sport : TIBU et la MDJS partagent la passion du basket avec les jeunes ruraux    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit    Casablanca American School : Adoption d'un plan d'action pour les 3 années à venir    Maroc-Algérie: Le ministère fédéral des Affaires étrangères salue la proposition royale    Des réunions entre députés marocains et européens pour renforcer les relations        1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux terroristes recherchés par la justice marocaine arrêtés par la police espagnole à Mellilia
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 04 - 2008

La garde civile espagnole a arrêté, mardi dernier à Mellilia, deux Marocains recherchés pour leurs liens présumés avec des réseaux terroristes.
Le coup de filet effectué, mardi 1er avril à Mellilia, par la garde civile espagnole a abouti à l'arrestation de deux individus pour leurs liens présumés avec des réseaux de terrorisme et de trafic d'armes.
Ali Aârass, un Espagnol d'origine marocaine, et Mohamed El Bay, natif de la région de Ferkhana (province de Nador), titulaire d'une carte de séjour dans le préside occupé. L'arrestation des deux suspects intervient suite à des mandats d'arrêt internationaux, lancés par la justice marocaine, dans le cadre de l'enquête sur les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca et le réseau Belliraj, démantelé le 18 février dernier.
Le nom de Mohamed El Bay aurait été évoqué lors de l'interrogatoire des membres de la cellule de Belliraj, actuellement en prison, à Salé. Il est soupçonné d'être « lié à un réseau terroriste démantelé en février par les autorités marocaines avec l'arrestation de 32 personnes qui préparaient des attentats au Maroc », a annoncé mardi le ministère espagnol de l'Intérieur.
Mohamed El Bay, qui vit à cheval entre Mellilia et Nador, est accusé d'avoir entretenu des liens avec Belliraj, dans le cadre d'un réseau de trafic d'armes et d'explosifs avec l'Europe centrale.
Le 19 février, au lendemain de l'annonce du démantèlement du réseau Belliraj, les services de la Sûreté nationale ont saisi, à Nador, un impressionnant lot d'armes et de munitions, dont notamment des fusils kalachnikov qui auraient été acheminés vers Nador à partir de la ville marocaine occupée de Mellilia. La découverte de cet important arsenal aurait permis aux services de la Sûreté nationale d'explorer la piste de Mohamed El Bay, qui aurait été chargé par Belliraj, en particulier, des relations avec les trafiquants d'armes en Europe centrale. Une perquisition, effectuée mardi par la police espagnole dans les domiciles de Mohamed El Bay, ainsi que de Ali Aârass, à Mellilia, a permis la saisie d'un important lot de documents qui sont en cours d'analyse.
Ali Aârass, un membre du « Mouvement des Moujahidines au Maroc » depuis 1982, est soupçonné d'être impliqué dans les attentats terroristes anti-Casablanca du 16 mai 2003.
Les deux suspects seront déférés devant le tribunal antiterroriste de Madrid en attendant leur éventuelle extradition vers le Maroc. En rapport avec le même dossier, le juge antiterroriste marocain Abdelkader Chentouf a effectué, mardi, une commission rogatoire à Madrid où il a auditionné un témoin marocain en relation avec Abdelilah Hriz, actuellement en prison au Maroc pour son implication présumée dans les attentats terroristes du 11 mars 2004 à Madrid. Le magistrat marocain a entendu Larbi Ben Sellam qui purge une peine de 12 ans de prison en Espagne pour sa participation aux mêmes attentats terroristes. Larbi Ben Sellam a été soumis à 18 questions sur ses relations avec Abdelilah Hriz, durant le séjour de ce dernier en Espagne. Par la même occasion, le magistrat marocain a sollicité la fourniture par la justice espagnole des preuves génétiques incriminant Abdelilah Hiz dans les attentats de Madrid.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.