Un Monde Fou    Coupe Zayed : Le Raja se qualifie pour les quarts de finale    SM le roi Mohammed VI reçoit Antonio Guterres au palais royal de Rabat    La folle équipée du Raja de Casablanca    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Hausse du nombre de travailleurs migrants à l'échelle mondiale    Foire régionale des produits du terroir, du 14 au 17 décembre à Taza    L'APRAM célèbre ses 20 ans d'existence    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Divers    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    La commission des accords commerciaux du Parlement européen emboîte le pas à celle des affaires extérieures : Une évidence    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Rkia Derham : L'accord sur la ZLEC, un pas prometteur    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    « Ou ana ? », la campagne en faveur des mères célibataires    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    Open Innovation 2018 : BMCI s'engage avec 3 startups à l'issue de son programme    Fès : Convention pour la création d'"une école de deuxième chance" dans l'ancienne médina    Khashoggi désigné "personnalité de l'année" par le Time    Une secousse sismique a été ressentie à Al Hoceima    Migrations: Présentation à Marrakech d'un Manifeste sur les droits des femmes    «Si Dieu nous prête vie» de Intissar Haddiya présenté à Casablanca    Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille    Le Festival «Le Morocco Adventure Film» se déroulera à la Villa des arts de Rabat    Cinq grandes professionnelles du cinéma créent la Fondation Tamayouz    Comment l'affaire Hamieddine met le PJD dans la tourmente ?    Afrique. L'intégration des marchés financiers s'impose    Raja-Al Ismaily en 16è de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions : Un match sous haute pression    L'ONU aurait besoin de 5 milliards de dollars pour le Yémen    Maladies professionnelles. La stratégie prend forme    Conférence intergouvernementale sur la migration à Marrakech    Bourse. Les transactions en baisse au cours du troisième trimestre    Gilets jaunes, Les mesures prises par Macron    Salé : Arrestation d'un individu impliqué dans un accident de circulation mortel sous l'effet de l'alcool    Le Wyadad et le Hassania en tête    Raja: apaiser la tension du staff technique    Décès à Marrakech de l'icône de la chanson populaire marocaine Hamid Zahir    «Sabah wa Massa» ou l'amour entre vérité et mensonge    Edito : Défenseur de migrants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SM le Roi Mohammed VI nomme de nouveaux ambassadeurs
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2009

Le Souverain a procédé à la nomination de nouveaux ambassadeurs qui contribueront à renforcer la présence marocaine sur la scène internationale.
Pas moins de quinze nouveaux ambassadeurs ont été nommés, mercredi au Palais royal de Fès, par SM le Roi Mohammed VI. Ce nouveau mouvement diplomatique est marqué par la présence de deux femmes. Il s'agit de Chrifa Lalla Joumala Alaoui, que le Souverain a nommée ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord, et Nouzha Chekrouni, nouvel ambassadeur du Maroc au Canada. Chrifa Lalla Joumala Alaoui se retrouve dans un pays qu'elle connaît parfaitement. Licenciée en histoire et en sciences politiques à la Faculté des études orientales et africaines de l'Université de Londres, Chrifa Lalla Joumala Alaoui est présidente de la Moroccan British Society. En 2004, elle a mis sur pied la chaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI des études marocaines et méditerranéennes au St Anthony's College, qui dépend de l'Université d'Oxford. Nouzha Chekrouni, quant à elle, est issue des milieux des lettres et de la politique. Titulaire d'un Doctorat de 3ème cycle en linguistique (Sorbonne-1983), la militante USFP a occupé des postes ministériels sous les gouvernements d'Abderrahmane Youssoufi et de Driss Jettou.
Au-delà de la présence féminine, la liste des nominations comprend des profils ayant déjà fait leurs preuves diplomatiques. L'ancien ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations unies, El Mostafa Sahel, a été nommé ambassadeur du Maroc en France. Aux Pays-Bas, où le Maroc compte l'une des plus fortes communautés de ressortissants, le poste d'ambassadeur est revenu à Jawad El Himdi. Diplômé de l'Ecole nationale d'Administration publique (1971), M. El Himdi a déjà occupé le poste de consul général à Strasbourg jusqu'en 2001. L'ancien diplomate Mohamed Saïd Benryane, lui, a été nommé ambassadeur de SM le Roi en Confédération Helvétique. Non loin de la zone européenne, plus précisément en Turquie, le Maroc sera représenté par l'universitaire Mohamed Lotfi Aouad. Docteur en sciences économiques (France), M. Aouad a enseigné à la Faculté de droit à l'Université Mohammed V à Rabat depuis 1976. Pour la sphère asiatique, particulièrement en République de Corée, au Japon, et en Indonésie, le Souverain a nommé respectivement les diplomates Mohamed Chraïbi, Samir Arrour et Mohamed Majdi. Pour la zone africaine, SM le Roi a nommé Jilali Hilal ambassadeur en Guinée équatoriale, Tayeb Raouf, ambassadeur au Niger et Mohamed Benkaddour ambassadeur en République démocratique du Congo. En ce qui concerne le monde arabe, précisément au Yémen, SM le Roi a nommé Mohamed Hama, ancien ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Incitation de l'économie. En Amérique Latine, le poste d'ambassadeur du Maroc au Brésil est revenu à Mohamed Louafa.
------------------------------------------------------------------------
Biographies des nouveaux ambassadeurs
El Mostafa Sahel (France)
Né en 1946 à El Jadida, il est licencié en droit public et détenteurd'un DES dans la même discipline. Il a occupé plusieurs fonctions dontcelles de directeur général du FEC et de membre du Conseild'administration du Fonds arabe pour le développement économique etsocial. Il est nommé ensuite ministre des Pêches maritimes et de laMarine marchande (1995-2001), puis wali de la Région de Rabat de 2001à2002, avant d'être nommé ministre de l'Intérieur de 2002 à 2006. Enfévrier 2006, il est nommé ambassadeur représentant permanent du Marocauprès des Nations unies.
Chrifa Lalla Joumala (Royaume-Uni)
Licenciée en histoire et sciences politiques de la Faculté des études orientales et africaines de l'Université de Londres, elle est née à Rabat en 1962. En 2004, cette mère de deux enfants a mis sur pied la chaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI des Etudes marocaines et méditerranéennes au St Anthony's College, qui dépend de l'Université d'Oxford. En 2001, elle a dirigé la délégation marocaine à la session sur le SIDA/VIH des Nations unies.
Majdi Mohamed (Indonésie)
Né en 1953 à Ouazzane, il est titulaire d'un diplôme des Etudes supérieures en droit public international et d'une licence en droit public. Père de deux enfants, il avait intégré le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération en 1981, où il a occupé le poste de juriste à la Direction des affaires juridiques et des traités. Depuis septembre 2003, il est chef de la division des affaires juridiques à la Direction des affaires juridiques et des traités.
Jawad El Himdi (Pays-Bas)
Né en 1948 à Meknès, il est diplômé de l'Ecole nationale d'administration publique et titulaire d'une licence en sciences politiques de l'Université MohammedV. En 1971, il a intégré le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Il est nommé Consul Général à Strasbourg jusqu'en 2001, puis ambassadeur du Maroc à Conakry (2001-2003). En 2003, Il regagne le ministère pour occuper le poste de directeur des Affaires consulaires et sociales.
Mohamed Lotfi Aouad (Turquie)
Lauréat de l'Institut des études stratégiques en 1988, M. Aouad est né à Salé en 1951. Il a intégré le ministère des Affaires étrangères en 1975. Il a été nommé ambassadeur du Maroc en République hellénique en 2001, puis ambassadeur, directeur des affaires européennes au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération en mars 2006.
Samir Arrour (Japon)
Né le 6 octobre 1952, il est titulaire d'un doctorat en droit de l'Université Paris XII en 1983, et d'un diplôme en économie et gestion internationale de l'Institut des études internationales de Tokyo (1977). Il a été ambassadeur en Thaïlande. Depuis avril 2004 et jusqu'à sa nouvelle nomination, il était ambassadeur au Portugal.
Mohamed Ben Kaddour (RDC)
Né le 12 octobre 1955, il est titulaire d'un diplôme de l'Ecole nationale d'administration publique en 1979, d'un certificat de l'ONU sur le désarmement en 1990 et d'un certificat de l'ONU sur la rédaction des rapports des droits de l'Homme en 1994. Il avait participé à plusieurs conférences internationales, dont celle du Conseil de l'Europe sur les droits de l'homme, la Conférence mondiale des droits de l'Homme et la 60 ème session de l'Assemblée générale des Nations unies. Il est marié et père de trois enfants.
Mohammed Saïd Benryane (Suisse)
Il a vu le jour le 20 décembre 1951 à Casablanca. Titulaire d'un DESS en diplomatie et administration des organisations internationales (Paris XI), il est auditeur de l'Académie de droit international à La Haye. Il avait occupé le poste de premier secrétaire à la mission parmanente auprès de l'ONU à Genève (1985) et de second à l'ambassade en Belgique, au Luxembourg et auprès des communautés européennes. En l'an 2000, M. Benryane était nommé ambassadeur en Algérie et en 2005, inspecteur général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
Nouzha Chekrouni (Canada)
Elle est née en 1955 à Meknès. Elle a exercé de 1984 à 1998 en tant que professeur de linguistique et avait occupé plusieurs postes gouvernementaux. Elle a été élue membre du Conseil national de l'USFP lors du 8ème Congrès du parti en novembre 2008. Elle est mariée et mère de deux enfants.
Mohamed Louafa (Brésil)
Docteur en sciences économiques et titulaire d'un Master de l'Institut de développement économique et social (IDES-Paris), il a vu le jour en 1948 à Marrakech. Professeur à la Faculté de droit de l'Université Mohammed V de Rabat depuis 1976, il a entamé sa carrière diplomatique en tant qu'ambassadeur en Inde et au Népal de 2000 à 2004. Député sous les couleurs du Parti de l'Istiqlal de 1977 à 1997, il est également président du conseil municipal de Marrakech.

Mohammed Chraïbi (République de Corée)
Il est né en 1949 à Fès. Lauréat de l'Ecole nationale d'administration publique, section diplomatique, il a occupé de 1974 à 1976 les fonctions de secrétaire des Affaires étrangères à la Direction des organisations internationales, avant d'être nommé premier secrétaire puis conseiller à la Mission permanente du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève (1976/1985). En septembre 2003, il a été nommé Directeur des Affaires financières et des Equipements au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
Jilali Hilal (Guinée équatoriale)
Jilali Hilal est titulaire d'un Doctorat de 3ème cycle en sociologie de l'éducation en 1984. Il a exercé les fonctions de chef du service de l'enseignement secondaire au ministère de l'éducation nationale (1978/1979), puis de secrétaire général de l'Ecole normale supérieure (1979/1980). De 2001 à 2003, il a occupé le poste de chef de la division des Affaires financières et des équipements au ministère des Affaires étrangères et de la coopération. En 2003, il a été nommé directeur du personnel et de la formation au ministère des Affaires étrangères.
Mohamed Hama (Yémen)
Cet analyste en informatique est né en 1947 à Errachidia. Il est diplômé de l'Ecole nationale des finances de Rabat (1966). Il a occupé le poste de chef de la Division administrative et financière au bureau de recherche et de participation minière, puis de DRH à l'ONPT de 1991 à 1993.
Député d'Errachidia en 1993, il a été nommé ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Incitation de l'économie (1995/1997). En novembre 1999, il a été nommé ambassadeur en Côte d'Ivoire, au Bénin et au Burkina Faso, avant d'être nommé en septembre 2001, ambassadeur en Tchéquie, poste qu'il a occupé jusqu'en 2003.
Tayeb Raouf (Niger)
Il est né en 1953 à Souk Larbaâ. Il a intégré le ministère des Affaires étrangères et de la coopération en 1978. Il a occupé les fonctions de chef du service de la Commission économique pour l'Afrique au ministère des Affaires étrangères et de la coopération (1991/1995), de second à l'ambassade du Maroc à Varsovie de 1995 à 2000, puis de chef de division des relations bilatérales avec l'UE au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (2000/2005). En 2005, il a été nommé chargé d'affaires du Royaume du Maroc à Helsinki.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.