Daesh : Une Britannique apatride après avoir été déchue de sa nationalité    France : La grippe hivernale fait 2.800 morts    Quatre Subsahariens arrêtés pour séquestration, extorsion et coups et blessures    Oujda : Un policier contraint de faire usage de son arme de service pour neutraliser un multirécidiviste    L'Atlético de Madrid fait perdre à la Juventus plus de 9 % en bourse    Partenariat GBM et le Maroc 2019-2024    Mondelēz International introduit les chocolats Milka au Maroc    «Ceinture bleue»: soutien africain et européen à l'initiative du Maroc    Tanger-Med : Saisie d'importantes sommes d'argent en devise et d'appareils électroniques    Près de 3485 morts sur les routes marocaines en 2018    « WA DRARI » : Le documentaire qui plonge au coeur du phénomène SHAYFEEN    Trump menace les militaires qui soutiennent Maduro…    Crédits garantis. La CCG affiche ses performances    Pèlerinage. 222 agences labellisées    Un groupe de travail rattaché à l'ONU recardé pour s'être mêlé à l'affaire Bouachrine    Bahrein : décès d'un détenu marocain suite à une hémorragie cérébrale    Zakia Driouich : «Halieutis constitue aujourd'hui une vitrine du développement du secteur de la pêche»    Richard Texier: un artiste nomade à la conquête de nouveaux territoires    "Apatride" de Narjiss Nejjar enfin en salles    Stratégie Halieutis. Le verre à moitié plein !    Sécurité routière. L'incivisme a la peau dure    Munich – Un parfum de campagne électorale    4e Forum parlementaire sur la justice sociale : Bouayach appelle à nouer avec la logique des droits    Trois programmes développés par Managem et Injaz-Al Maghrib    Edito : Rattraper le retard    Grève générale !    Grève. Les fonctionnaires toujours mobilisés    1,2,3, où va l'Algérie ?    Vidéo – Le Raja arrache une victoire dans les arrêts de jeu    Vidéo – Le Wydad s'impose face au Youssoufia de Berrechid et creuse l'écart    Affaire Benalla : "Dysfonctionnements majeurs" à l'Elysée    News    Coopération CNDP-AUSIM : Un pas de plus vers la diffusion de la culture de la protection des données à caractère personnel    Luis Planas : La visite de S.M Felipe VI témoigne de l'amitié maroco-espagnole    Le satisfecit des syndicats : Grève réussie    Haj Larbi Benbarek mis à l'honneur à l'IMA    Le tatouage sur le visage, autrefois une rareté, aujourd'hui une mode    Divers sportifs    Victoire de Keltoum Bouaâssria et Mustapha Hedadi au championnat national de cross-country    Insolite : Bagarre au Parlement    Les infos insolites des stars : Le père de Sean Penn    Oggitani Quintet s'offre à nouveau la sympathie du public casablancais    "Le Ciel sous nos pas" de Leïla Bahsaïn, une lutte pour l'émancipation des femmes ici et ailleurs    Clash et ego trip, le rap avant l'heure de la poésie arabe    Voitures d'époque : La fédération dévoile son programme sportif de 2019    Affaire Benalla : Les conclusions du Sénat    Oulad Mogador Music Action : Trois jeunes groupes sélectionnés    Derby de l'Oriental : Une affaire entre voisins    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mort par canicule : la FISA réagit
Publié dans Challenge le 20 - 08 - 2018

La FISA (Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole) réagit à la déclaration qu'elle qualifie de fantaisiste, parue dans quelques quotidiens, selon laquelle la canicule aurait décimé 20% des élevages avicoles. Cet article appelle de sa part les observations suivantes :
1. En l'absence d'enquêtes rigoureuses sur le terrain officiellement initiées par les services vétérinaires de l'ONSSA, le chiffre déclaré ne correspond en aucune manière à la réalité. Il est même de nature à déstabiliser le marché et faire le jeu des spéculateurs.

1. Si le chiffre de 20% de mortalité était avéré, les prix auraient augmenté pour atteindre des niveaux excessifs. Depuis l'avènement de la canicule, le marché est approvisionné à un rythme normal et régulier. Les prix se sont stabilisés, le plus normalement possible, dans une fourchette moyenne de : 11 à 13 DH au kg vif départ ferme. Le chiffre de 20% qui a été avancé est donc faux et non fondé.

1. Il est clair qu'en période de canicule, les mortalités des élevages pourraient atteindre 5% à 6%, voir plus. Tout aussi évident qu'il pourrait y avoir des chutes de performances zootechniques de production, qui se traduisent par un ralentissement du cycle de croissance des volailles. Bien que légèrement élevés, ces taux de mortalité ne sont pas alarmants, et ce, par comparaison au taux normal de mortalités d'un élevage bien géré.
Pour le secteur avicole, le chergui est effectivement un facteur déstabilisant, une donnée à caractère récurrent qui, tous les ans, occasionne des pertes pour les éleveurs dont la situation financière demeure difficile, souligne la FISA.
Consciente des conséquences des vagues de chergui, la FISA a milité pour la mise en place de subventions pour l'acquisition de matériel de refroidissement des bâtiments d'élevage avicole. Le ministère de l'Agriculture a répondu favorablement à ses requêtes et a mis en place les subventions adéquates :
* Matériel de brumisation : 30% du coût avec un plafond de 18.000 DH/bâtiment de 500 m2 minimum.
* Système Pad Cooling pour les unités d'élevage excepté l'élevage de pondeuses en cage : 30% du coût avec un plafond de 30.000 DH/bâtiment de 500 m2 minimum.
* Système Pad Cooling pour les unités d'élevage de pondeuses en cage : 30% du coût avec un plafond de 120.000 DH/bâtiment de 500 m2 minimum.
Au cours du mois de mai dernier, la FISA a pris le soin de diffuser un avis aux aviculteurs les sensibilisant à l'intérêt de se doter du matériel adéquat en prévision des vagues de chergui de la saison d'été.
1. Pour éviter toute équivoque ou amalgame concernant l'évolution des données du secteur avicole, la FISA invite l'ensemble des médias et organes de la presse nationale à se renseigner auprès d'organes ou institutions crédibles , principalement les services du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, en l'occurrence la DDFP (Direction des Filières) et l'ONSSA, ainsi qu'auprès de la FISA qui, conformément à la loi n° 03-12, est reconnue seule inter-professionagricole de la filière avicole.
Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.